Recherche

Sandrine Adso

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Moi, Sandrine, dame pipi

"Vous aurez un poste conforme à vos compétences" . C'est ainsi qu'on devient "Dame pipi" . Parce qu'on est seule avec deux adolescents et leurs besoins d'argent. Mais "Madame, l'argent ne fait pas tout" . Etre mère, c'est avoir tous les torts. Sandrine en fait l'expérience... avec pour seul réconfort son journal intime

10/2016

ActuaLitté

Poésie

Toucher le Printemps

La vie peut commencer avec bien peu de choses. La poésie touche le printemps à chaque instant, car elle est une renaissance permanente telle le Phénix. (Le Christ est un poème). En le découvrant vous entrez dans la lumière et cette rencontre ouvre tous les champs : ceux des puissances célestes et terrestres, avec ce que j'ai appelé "les grands oiseaux de la nuit". La nuit puisque de tous temps les rêves sortent la nuit. Ce moment magique où le vent de l'amour ouvre de l'inconscient toutes les portes. Mon inconscient t'appelle, il devient "celui de ma main" comme la rosée qui caresse l'aube, tu caresses mes mains et ma plume, alors j'écris pour toi et pour vous qui peut-être vivez une grande histoire d'amour. La poésie c'est vraiment "l'amour de mon amour" puisqu'elle chante les chants d'Aphrodite, libres à chacun. L'amour, le printemps sont les deux choses que l'humain (parfois les oiseaux et la licorne) rêvent de toucher. Peut-être ma poésie vous touchera-t'elle un jour et que vous percevrez une parcelle de cette lumière que je porte dans mon coeur. Aujourd'hui je fais le souhait que le printemps envahisse le monde en tumulte de ses fleurs et de sa lumière, pour que nos enfants puissent vivre dans un monde honorable, juste et rédempeur ; ce qui est le plus difficile. Ma poésie est un fruit du monde, merci de le savourer sous le regard de l'Amour ; puisque ce dernier existe toujours. Peut-être ce petit recueil de poésies laissera dans vos esprits la trace d'un doux passage, comme une musique que l'on ne cesserait d'écouter. Je ne fais qu'écouter ton coeur, et... j'aime ça.

11/2019

ActuaLitté

Poésie

La farandole

Toute ma vie, j'ai aimé, cherché et connu la licorne en quête de chevalier, pour cela je suis entrée en transes : j'ai cherché où est le soleil ?, le sable de là-bas, le feu, le baiser brûlant, la clé du vrai. Cette symphonie de mystère qui n'a comme refrain que la quête de la licorne dans une infinie farandole est la chanson de ma vie. Alors cette petite chanson, qui est ce Noel de mon amour. Je fais le voeu et si, si je pouvais être un oiseau. Alors je pourrai enfin affiner ma quête dans une farandole de plume et de soleil, vers toi. J'irai sur ton territoire, derrière la porte. Aucune crainte, plus de doutes, Et la nuit même bleue, me laissera devenir oiseau, et sentir la joie qui revient. Une joie qui m'apprends à toujours y croire, car ce chandelier, je saurai le reconnaître c'est le chandelier de Ber.

06/2014

ActuaLitté

Musique, danse

Sons et chants

Il était une fois un homme que j'ai appelé mon roi, pourquoi ? Parce qu'il est effectivement le roi. J'ai eu la chance de le connaître spirituellement mais, toutes choses ayant son temps il est parti mais j'ai connu l'éternité, la félicité et la liberté auprès de lui. Le voyage que j'ai fait à ses côtés n'était pas ordinaire. Cet amour-là était protégé par La tente d'A. Un lieu particulièrement symbolique, unique, Là où Les grands oiseaux de la nuit, le feu restent gravés dans La mémoire de ces nuits. Toutes les forces en puissance étaient là. Gravées, inscrites, il y avait aussi Les mots du rêve, ceux-ci ne faisaient écho qu'à Lui, et ces mots chantaient dans un dialecte inconnu, on pouvait percevoir des sons et des chants, on pouvait percevoir l'intemporalité des moments sacrés. Ce temps-là, où il était roi était sublime, il était ni rose ni bleu, plus que des couleurs, on pouvait sentir le poids des Lois et des parchemins. Avec lui, j'ai appris la beauté du monde et le courage pour le garder et je pense lui avoir fait découvrir la joie, qui souvent danse dans la main des anges. Nous avons grandi ensemble : lui a saisi la spontanéité : le rire, le sourire, la joie et j'ai connu ma liberté, c'était une renaissance, c'était à nouveau un instant où je pouvais à nouveau chercher le cercle des poètes disparus. Plus que de la poésie, c'était Sons et Chants, si tu préfères.

06/2014

ActuaLitté

Poésie

Au milieu des bois

C'est souvent dans les forêts que l'on trouve la sérénité : le calme, l'apaisement, le repos, la quiétude. Cette sérénité est engendrée par la découverte de merveilles, d'espoirs, de beautés inaltérables et par des rêves et des questions qui trouvent une certaine forme de réponses tout à fait propre à chacun. Effectivement dans ce recueil, on approche des merveilles, jusque-là invisibles : la présence de statues magiques (Ashkelon), des regards transcendants (Celui de l'homme aimé), des êtres aimés (Toi), des lieux magiques (La porte bleue), des lieux féériques (L'eau du lac), et surtout des évasions merveilleuses et poétiques (Le voyage, Le plus beau livre, L'amour de mon amour). Cet univers bienveillant permet des espoirs : La première fois, Un espoir contre la solitude, La joie de l'amour qui revient, et en aboutissement la joie d'exister Pour toi. Cet univers bienveillant porte en lui des beautés inaltérables qu'on ne trouve qu'au milieu des bois : d'abord La rose et Toi. Pourquoi cette poésie ?, juste Parce que le soleil. Il s'agit en effet d'un univers poétique, la poésie, la magie et la beauté qu'on peut éprouver. Au milieu des bois suscitent des rêves et des questions, c'est d'abord la vision onirique du Vent contre son armure, la perception d'un monde de miracles : Etre comme l'air. La perception d'un monde pur où l'on peut trouver Une prière comme une femme. Il s'agit finalement de la liberté, de contempler, d'espérer et de s'interroger et de se demander par exemple Pourquoi le vent ? La réponse et la description de cette vie Au milieu des bois est possible Parce que je serai là et c'est pourquoi J'aime la vie.

06/2014

ActuaLitté

Poésie

Suivre le chemin

Mon chemin est une forêt universelle, elle est peut-être imaginaire, mais je la connais, là où je voyage et découvre la Nature (de l'Homme). Ce fut un jour comme celui-ci où je vis les ténèbres s'effondrer. Un miracle. Aussi, j'ai présenté mes condoléances à tous les êtres de la nuit pour en conserver le souvenir et ne pas oublier leurs regards sur, (ce qu'ils appellent) l'être, ainsi devenir moins vulnérable devant les êtres ténébreux. J'ai choisi de chercher une plage d'amour. Sur cette plage existe tout de même des dangers l'Homme peut devenir la victime d'une chevelure, de femme ou de sirène. Mais ce danger et c'est là ce qui en fait la beauté peut devenir un rêve «océane». Sur cette plage fusent de toutes parts des pensés furtives, voire joyeuses. Rimbaud ne percevait pas la beauté comme les non-initiés, pour lui la beauté c'est d'abord un jouet, peut-être parce qu'il y avait à la fois le ciel et la mer et donc toute liberté. En tout cas il la bien perçut, moi j'ai rencontré un ami il s'appelait Martial avec lui j'ai joué avec le sable et la mer, mais sans chercher à démêler la beauté de la laideur. Rimbaud lui cherchait la beauté pour l'asseoir sur ses genoux et l'injurier. Celui qui n'est pas poète joue aussi, sans chercher le beau du laid, le bien du mal, juste de l'eau d'enfant, la rose du premier matin. Il y avait également ceux d'Ecléve, qui écumaient de rire dans l'eau d'enfant, et pouvaient voir la rose du premier matin. C'était un hasard, un choix, peut-être même un dessein pour adoucir l'horizon de nuit. Il y a effectivement une présence douce, faite comme nous de sang d'oxygène et d'hydrogène. Mais surtout il y avait ce corps lumineux, que j'attendais, sur le chemin des pierres, où je suis allée pour toi. Ce corps lumineux qui interpelle, fascine et interroge, finalement faut-il suivre le chemin ? Faut-il être ou ne pas être ?

08/2014

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté