Recherche

Salim Jay

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Blue Jay Way

Julien, jeune Franco-Américain féru de littérature contemporaine, a perdu son père dans l'avion qui s'est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001. La célèbre romancière Carolyn Gerritsen, qui l'a pris en amitié, lui propose d'aller vivre un temps à Los Angeles chez son ex-mari, le producteur Larry Gordon. A Blue Jay Way, villa somptueuse qui domine la cité des anges, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux et à une jeunesse dorée hollywoodienne qui a fait de son désoeuvrement un art de vivre : un monde où tous les désirs sont assouvis, où l'alcool, les drogues et les parties déjantées constituent de solides remparts contre l'ennui. Peu à peu, Julien se laisse séduire par ce mode de vie délétère et finit par nouer une relation amoureuse avec Ashley, la jeune épouse de Larry. Lorsque celle-ci disparaît mystérieusement, il doit tout faire pour dissimuler leur liaison sous peine de devenir le principal suspect. Ce n'est que le début d'un terrible cauchemar : très vite, les morts violentes se succèdent, mensonges, trahisons et manipulations deviennent monnaie courante et la paranoïa apparaît bientôt comme la plus sage des solutions. Styliste hors pair, Fabrice Colin donne ici de nouveaux territoires au thriller et nous offre un roman profondément contemporain, qui dresse le portrait d'une époque où réalité et fiction ont irrémédiablement partie liée, parfois pour le meilleur, souvent pour le pire. Los Angeles, la ville où tout est filmé, et où pourtant tout est faux, est le cadre idéal de cette palpitante descente aux enfers, doublée d'une intrigue machiavélique.

02/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Salim Bachi

A trente ans, l'auteur franco-algérien, Salim Bachi, publie chez Gallimard Le chien d'Ulysse qui reçoit le Prix Goncourt du premier roman et le Prix de la vocation. Depuis, il a publié un recueil de nouvelles, deux essais autobiographiques et neuf romans qui ont fait l'objet d'une grande attention médiatique et académique. Toutefois, aucune monographie n'a été consacrée à son travail. Regroupant une quinzaine d'articles thématiques et stylistiques, cet ouvrage s'intéresse à son travail intertextuel, à l'Islam en littérature, à la place de la mobilité contemporaine dans ses romans, mais aussi au terrorisme et au deuil impossible. D'autres contributions explorent des perspectives philosophiques, sociologiques, historiques, voire transhistoriques.

12/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Merci Roland Topor

"Celui dont Jacques Sternberg a dit : "Sur la carte de l'humour, Topor commence là où le rire finit". Celui qui remarquait : "Le treizième travail d'Hercule : trouver un emploi". Celui qui songeait que "les nuits de la semaine restent à baptiser". Ce provocateur radical et illustrateur d'abîmes, ce maître du trait et du portrait, cet homme qui riait de nous et de lui- même, mais pas avec n'importe qui, c'était Topor. Merci Roland Topor." (Salim Jay). Homme de plume, de pinceaux et de télévision, Roland Topor provoqua la gratitude de tous ceux qui eurent la chance de découvrir ses dessins, ses peintures, son théâtre ou ses romans. S'appuyant sur ses lectures et des entretiens avec des artistes qui furent proches Topor, Salim Jay dresse le portrait de cet homme admiré par Fellini et Prévert, salué par Mac Orlan, adapté au cinéma par Polanski, et dont l'oeuvre demeure une des plus riches énigmes de la création contemporaine.

04/2014

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Jay

S'il y a bien une chose dont Liam Turner est certain, c'est qu'il n'est pas gay : après tout, son père lui a clairement fait comprendre qu'il ne pourrait jamais accepter que l'un de ses fils le soit. Et Liam y croit, jusqu'à ce qu'une rencontre fortuite avec James "Jay" Bell mette son monde sens dessus dessous. Jay est vif et ouvertement gay, du haut de ses cheveux décolorés jusqu'au bout de ses ongles vernis. Avec un talent pour la mode, une tendance à réagir de façon excessive, et une incapacité totale à mettre un frein à sa diarrhée verbale, Liam pense qu'il doit manquer une case à Jay, le roi du dramatique. Depuis un accident survenu lors de son adolescence Liam Turner boîte et a peur de conduire. Il est aussi incapable de continuer à jouer au football, et pense qu'à cause de ça, il n'est pas un "vrai" homme. Mais ce n'est pas une raison pour remettre en question sa sexualité... à moins que l'accident ait cassé quelque chose en lui. Mais quand la présence de Jay fait ressortir ses instincts protecteurs, Liam commence à croire que toute sa vie n'a été qu'une excuse pour rester caché. De l'intolérance à l'affrontement, Liam devra apprendre à surmonter ses peurs, et son père, avant de pouvoir s'accepter et aimer réellement Jay.

09/2016

ActuaLitté

Science-fiction

Salem

Le Maine, 1970. Ben Mears revient à Salem s'installer à Marsten House, inhabitée depuis la mort tragique de ses propriétaires, vingt-cinq ans auparavant. Mais très vite, il devra se rendre à l'évidence : il se passe des choses étranges dans cette petite bourgade. Un chien est immolé, un enfant disparaît, et l'horreur s'infiltre, s'étend, se répand, aussi inéluctable que la nuit qui descend sur Salem. A l'occasion du trentième anniversaire de sa parution aux Etats-Unis, voici l'édition intégrale et superbement illustrée du roman culte de Stephen King. En bonus : Deux nouvelles inédites sur le village de Salem. De nombreuses scènes coupées que Stephen King souhaitait faire découvrir à son public. Et les photos extraordinaires de Jerry N. Uelsmann.

11/2006

ActuaLitté

Policiers

Salima

La guerre, la rébellion, le viol, le massacre, le pillage, l'esclavage moderne, la tuerie, le génocide à la complicité, voilà le rythme de la chanson à l'Est de la République Démocratique du Congo. La fuite en raison de la préservation de la misérable courte et éphémère petite vie précieuse valant de l'or, de la brousse à la savane, de la savane à la brousse, de la brousse à la colonne, de la colonne à la montagne, de la montagne à la brousse, de la brousse au lac et rivière, à la rivière et aux endroits arides où la rosée de la faune servie de fontaine. Passant des jours sans boire ni manger, les laits maternels des mères allaitant presque réduites au sec. Paradoxe congolais, terre riche croupissant dans la misère. Par des faits quasi réels rapporter par Salima (personnage principal).

10/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté