Recherche

Roumanie histoire

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Sur la route du Danube

Dans une odyssée cycliste à travers une Europe à la dérive, le long du Danube et de ses paysages époustouflants, Emmanuel Ruben compose un portrait fort et sensible de la mosaïque européenne. A l'été 2016, Emmanuel Ruben entreprend avec un ami une traversée de l'Europe à vélo. En quarante-huit jours, ils remonteront le cours du Danube depuis les rives de la mer Noire jusqu'à sa source de la Forêt-Noire. D'Odessa à Strasbourg, ils parcourront 23 degrés de longitude, 6 degrés de latitude et 4 000 km. Ce livre-fleuve est inspiré de cette épopée à travers les marécages du delta du Danube et les steppes eurasiatiques d'Ukraine, les vestiges de la Roumanie de Ceau?escu, le rougeoiement des plages bulgares au crépuscule, les défilés des Portes de Fer en Serbie, les frontières hongroises hérissées de barbelés... En choisissant de suivre le fleuve à contre-courant, c'est l'histoire complexe d'une Europe qui se referme que les deux amis traversent. Mais, dans les entrelacs des civilisations déchues et des peuples des confins, affleurent les portraits poignants des hommes et des femmes croisés en route, le tableau vivant d'une Europe périphérique et contemporaine. Dans ce récit d'arpentage, Emmanuel Ruben poursuit en cycliste, en écrivain, en géographe, en homme tout simplement, sa " suite européenne " initiée avec "La Ligne des glaces" et explore la géographie du Vieux Continent pour mieux révéler toutes les fictions qui nous constituent.

ActuaLitté

Non classé

Celebration biblique

Adam (ou le mystère du commencement), Abraham et Isaac (ou histoire du survivant), Joseph (ou l'éducation d'un juste), Job (ou le silence révolutionnaire), d'autres personnages bibliques sont ici évoqués par un conteur qui les fait émerger tout ruisselants de leur passé et du passé de ceux qui transmirent la mémoire - et tout présents à ceux auxquels le poète ouvre cette immense symbolique pour aujourd'hui. "Enfant je lisais ces récits bibliques avec un émerveillement mêlé d'angoisse. J'imaginais Isaac sur l'autel, et je pleurais. Je voyais Joseph prince d'Egypte, et je riais... " Cet émerveillement et cette angoisse, Elie Wiesel les fait partager à ses lecteurs dans cette interprétation à la fois poétique et critique qui s'appelle le midrash. Né en Roumanie en 1928, rescapé d’Auschwitz, Élie Wiesel a reçu le prix Nobel de la paix en 1986. Philosophe et écrivain, il est notamment l’auteur de La Nuit et d’ Un désir fou de danser.

ActuaLitté

exemplaire du service de presse.

Les juifs du silence. Témoignage

Trois millions de citoyens soviétiques portent sur leurs papiers d’identité la mention « nationalité juive ». Même s’ils le désiraient, aucun changement de statut ne leur est possible. Ne pouvant s’assimiler, ils se trouvent de surplus privés, non seulement des droits et privilèges garantis par la Constitution aux autres nationalités de l’URSS, mais encore de la simple possibilité de transmettre à leurs enfants leur langue, leurs coutumes et leurs traditions. Victimes posthumes du stalinisme, lancinante et insoluble énigme pour les dirigeants de la Russie d’aujourd’hui, trois millions d’hommes (la seconde communauté juive du monde) posent un problème à la conscience universelle qui s’interroge et ne comprend pas. Les autorités soviétiques ne nient plus l’existence d’un problème juif. Il est présent partout. Numerus clausus dans les universités et les entreprises économiques, discrimination, propagande calomnieuse, humiliations…Des voix s’élèvent dans le monde: des partis communistes, des intellectuels sympathisants. Moscou reste muet, comme restent silencieux les juifs d’URSS murés dans leur peur et leur solitude, à l’heure même où un vent de tolérance libératrice souffle sur le monde soviétique. Pourquoi? Né en Roumanie en 1928, rescapé d’Auschwitz, Élie Wiesel a reçu le prix Nobel de la paix en 1986. Philosophe et écrivain, il est notamment l’auteur de La Nuit et d’ Un désir fou de danser. Elie Wiesel se contente d’être un témoin. Il dit ce qu’il a vu, répète ce qu’on lui a dit, ou plutôt ce qu’on lui a chuchoté dans l’ombre. Lui non plus n’explique rien. Il interroge et s’interroge, en quête de vérité dans les arcanes d’un monde kafkaïen. Et peu à peu ce monde oppressant nous devient familier et l’image s’impose d’un peuple dont rien n’entame l’indestructible vitalité, un peuple qui ne veut pas mourir. Voyageur sans complaisance ni préjugés, Elie Wiesel a réussi ce miracle: il prête une voix aux juifs du silence. Né en Roumanie en 1928, rescapé d’Auschwitz, Elie Wiesel a reçu le prix Nobel de la paix en 1986. Philosophe et écrivain, il est notamment l’auteur de La Nuit et d'Un désir fou de danser.

01/1966

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté