Recherche

Raymond Magnant

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Histoire de France

Raymond maufrais. Raymond maufrais

En 1950 disparaissait, dans la forêt de Guyane, un jeune Toulonnais de 23 ans, Raymond Maufrais. Il ne voulait qu'une chose, connaître le monde, l'explorer. Il rongea longtemps son frein, jusqu'au moment où la possibilité lui fut donnée - par chance et par ténacité - de réaliser son rêve : à 20 ans, il était au Mato-Grosso à la découverte des Indiens Karajas et Chavantes. Trois ans plus tard, il s'embarquait pour la Guyane. Voyage sans retour, dont on ne connaîtra les péripéties qu'en retrou-vant ses carnets de route sur le lieu de sa disparition. Son père, Edgar, partit à sa recherche pendant douze ans, persuadé que Raymond vivait toujours, prisonnier parmi des Indiens inconnus. Si la forêt amazonienne a définitivement englouti l'explorateur, son souvenir ne s'est pas pour autant éteint chez celles et ceux qui ont été touchés par son courage et par la ténacité de son père. Geoffroi Crunelle, fasciné dans son enfance par l'histoire des Maufrais, a voulu servir leur double mémoire. Il a rédigé une biographie solide et fouillée qui, pour la première fois, met en lumière la figure extraordinaire-ment émouvante d'un héros des années cinquante. Il est président de l'Association des Amis d'Edgar et Raymond Maufrais depuis 1990 et a été conseiller historique du biopic "La vie pure".

11/2020

ActuaLitté

BD tout public

Raymond

Comment devient-on un champion alors que rien ne nous y prédestine ? Un don, la chance, l'entraînement ? Fan de Marcel Cerdan, 2e meilleur élève de son canton, incapable de se payer ni vélo ni étude secondaire, comment un jeune paysan devient-il une icône du cyclisme mondial ? De la Seconde Guerre mondiale à la guerre d'Algérie, Raymond vous invite à découvrir la jeunesse de Raymond Poulidor, le métayer qui deviendra l'une des légendes du cyclisme. Une histoire de famille, d'abnégation, de rêve, de déceptions, d'ascension sociale. De guerres. Et une touche de sport. Avec le dessinateur Christophe Girard et le scénariste Jean-François Legrand, Raymond Poulidor, pour la première fois, raconte son enfance et ses courses amateurs grâce aux planches d'un roman graphique.

06/2018

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Toi et l'Atlantique

"Anne, au fond, était faite pour toi. Sais-tu bien ce qu'est une jeune femme ? Sais-tu vraiment ce qu'elle peut ressentir ? Tous les sentiments dont elle peut être capable ? Bien sûr, elle t'a dissimulé son amour. Mais ne crois-tu pas honnêtement que, toi aussi, tu as mal agi envers elle ? Je sais, tu m'as dit que tu ne lui en voulais pas, que c'était ta faute. Mais précisément, c'est cela que je te reproche, cette passivité, cette fixité qui s'aveugle, ne voit rien qu'un point de vue d'enfant". Dans une atmosphère brumeuse et par endroits quasi fantasmagorique et onirique, Raymond Magnant poursuit avec "Toi et l'Atlantique" son exploration du thème de l'absence amoureuse. Roman de l'impossibilité à renouer avec l'Autre, des non-dits qui séparent à jamais les êtres, des retrouvailles avortées et des abandons irréalisés, ce roman, qui répond à une forme toute lancinante, glisse au rythme des vagues de la mélancolie et des regrets. L'attente ne console pas. Aimer, c'est croire à la même lumière, bien qu'il fasse nuit.

05/2014

ActuaLitté

Littérature française

Elle, dans l'aurore...

Faut-il toujours que le matin revienne ? Certains départs sont à la mesure du futur qui les exprime. Si peu, si loin le temps nous rêve, visage d'eau sans trace ni reflet. Aime-t-on moins la lumière pour sa beauté que pour sa blessure... Quand la vie n'explique plus, elle devient regard, parole muette, visage aux yeux couleur d'eau noyé de ciel. Alors le temps aura fait couler la vie quand elle n'a plus rien à sauver que des larmes impatiemment fidèles. Ce qui est sans silence est silence encore. Son nom, c'est une fleur de glace entre ses doigts de buée.

01/2014

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Un visage de sable

Au coeur de ce récit, faisant tout tourner autour d’elle, jusqu’aux pensées du narrateur : Aude, rencontrée durant l’enfance, paradoxale, insaisissable. Aude, comme un peu de sel sur une plaie. Comme un souvenir qui ne veut jamais abdiquer, qui n’en finit plus vous lanciner, de refluer pour mieux occuper votre esprit et jaillir n’importe où. Aude, créature en somme solaire, mais toujours sibylline et secrète, évanescente et absente, pôle d’un roman en dentelle, où s’expriment, à mi-mots, les regrets et les non-dits qui vous étreignent toujours l’âme. Une oeuvre faite de va-et-vient, de mouvances, d’enlisement aussi dans les souvenirs. Un roman où les repères s’effacent, où la sensibilité exacerbée fait basculer dans une atmosphère quasi onirique, dans ces ambiances télescopées propres au rêve et au retour sur le devant de nos scènes mentales de tout ce que l’on tente de contenir… « Un visage de sable », ou quand la prose s’imprègne de poésie pour former une expérience de lecture troublante et intrigante.

07/2010

ActuaLitté

Poésie

La promesse d'un regard

Vous qui avez soif de poésie, voici une voix nouvelle, à la fois singulière et fraternelle, limpide et secrète. Un inconnu, ce Raymond Magnand ? De cette entité que l'on nomme le " grand public ", sans nul doute, puisque c'est ici l'un de ses trop rares recueils édités. Mais déjà remarqué par des esprits vigilants et perspicaces, peu enclins à la louange complaisante, tels que Jacques Borel, Marcel Arland, André Dhôtel, Julien Gracq, Jean d'Ormesson, Louis-René des Forêts, Yves Bonnefoy, Philippe Jacciottet, Annie Ernaux... Aujourd'hui c'est à vous seuls, ces " amis inconnus " dont parle Supervielle qu'il s'adresse. A voix nue. Qu'il vous suffise d'ouvrir ce livre et d'écouter. D'accueillir en vous " ces simples mots sur la blessure inguérissable " (Philippe Jaccottet).

12/2008

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté