Recherche

Propriété intellectuelle

Extraits

ActuaLitté

Non classé

La massaia ; naissance et mort de la fée du foyer

Voici une petite fille qui a décidé de ne rien faire comme tout le monde. Elle a choisi de vivre... dans une malle. Oubliée de sa famille et de la société, entièrement absorbée par ses questionnements sur le sens de l'existence, elle ignore les devoirs qui incombent à toute femme. Car, sous l'Italie fasciste – où l'on devine que se situe le roman –, les femmes sont assignées au mariage et à leur foyer : " Des enfants, des enfants ! " assénait Mussolini.
Sale, repoussante, cette étrange créature fait le désespoir de sa mère. Jusqu'au jour où elle cède à ses suppliques : adolescente, elle sort de la malle.
Dans une riche propriété, la jeune fille mariée, entourée de domestiques, semble renoncer à ses idéaux, et tente à tout prix de devenir une parfaite maîtresse de maison : une Massaia.

À l'instar de son héroïne, Paola Masino (1908-1989) fut une femme moderne et émancipée, très critique à l'égard des valeurs réactionnaires du fascisme. Intellectuelle d'avant-garde, figure des cercles artistiques et littéraires du XXe siècle, elle fit scandale dans son pays par sa liaison avec l'écrivain Massimo Bontempelli, séparé de son épouse et de trente ans son aîné. Francophile, elle fut aussi la traductrice en Italie de Barbey d'Aurevilly, Balzac ou Stendhal.

Traduit de l'italien par Marilène Raiola

08/2018

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

A toutes voiles vers la verite ; une autre histoire de la philosophie au temps des lumieres

Au lieu de considérer que, dans l'expression " histoire de la philosophie ", l'histoire est propriété de la philosophie, ce livre veut montrer qu'une autre histoire intellectuelle est possible. Au coeur de l'enquête : non pas les idées et les concepts, mais l'activité philosophique. En prenant au sérieux les revendications de " nouveauté ", de " recherche de la vérité ", de " totalisation des savoirs " qui sont celles des acteurs de la rupture philosophique des XVIIe et XVIIIe siècles, en interrogeant l'étonnante omniprésence de la philosophie au XVIIIe siècle, l'auteur adopte une approche pragmatique des savoirs philosophiques de l'âge classique aux Lumières. Que fabrique le philosophe, lorsqu'il fait de la philosophie sous l'Ancien Régime ? Est-il un professionnel ? Quel rôle pour les amateurs, les cafés, les salons, les académies savantes ? Comment les idées et les savoirs circulent-ils concrètement ? Quelle part y tient l'amitié ? Autant de questions concrètes qui dessinent un paysage complètement neuf des Lumières européennes.

02/2014

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté