Recherche

Ponte Novu. Récits, mémoires et analyses

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix “Envoyé par La Poste”

Créé par la Fondation d’entreprise La Poste, le prix « Envoyé par La Poste » récompense un manuscrit (roman ou récit) adressé par courrier, sans recommandation particulière, à un éditeur qui décèle, avec son comité de lecture, un talent d’écriture et qui décide de le publier.

ActuaLitté

Dossier

Le Petit Prince, conte intemporel d'Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince n'est pas seulement allé dans l'espace : il a traversé toute la planète. Livre le plus traduit au monde après la Bible, ce classique d'Antoine de Saint-Exupéry a été publié pour la première fois en 1943 par la maison d'édition Reynal & Hitchcock, puis aux éditions Gallimard, en français, en 1945. De loin le livre le plus connu de son auteur, ce conte a touché des millions de lecteurs par sa portée philosophique et oniri

ActuaLitté

Dossier

Le Salon Livre Paris 2019, l'Europe Porte de Versailles

Le salon du livre de Paris, le bien nommé Livre Paris, prendra encore une fois ses quartiers Porte de Versailles, du 15 au 18 mars 2019. Organisé par le Syndicat national de l'édition et Reed Expositions, ce salon du livre, un des plus importants de France, a centré sa programmation sur l'Europe pour sa 39e édition.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Salman Rushdie

Né le 19 juin 1947 en Inde, Salman Rushdie quitte le pays, accompagné par sa famille, à l'âge de 13 ans. C'est en 1975 qu'il publie son premier roman, Grimus, un récit de science-fiction qui passe pratiquement inaperçu. En 1981, Les Enfants de minuit lui permet de transformer l'essai en remportant le Prix Booker. Après La Honte, Rushdie publie en 1988 Les Versets sataniques, roman qui va déclencher l'un des scandales littéraires mondiaux les plus importants du XXe siècle.

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

ActuaLitté

Dossier

En route pour l'aventure : des livres pour voyager et s'évader

Sur terre et sur les mers, à la découverte d’horizons inconnus, voici une liste de livres qui vous embarquent vers des destinations folles. Ce sont des récits de voyage, des essais, des textes empreints de poésie, ou des biographies d’aventuriers, comme autant de panoramas de la splendeur de notre planète.

Extraits

ActuaLitté

Sciences historiques

Ponte Novu. Récits, mémoires et analyses

La bataille de Ponte Novu, le 8 mai 1769, scella la fin de la Corse indépendante. Bataille d'importance toute relative du point de vue des armées du roi de France, elle fut fatale à celle des Naziunali. Le passage du Golu ouvrait en effet la voie à la prise de Corte, siège de l'Etat insulaire. Dès le 9 mai, il ne fut plus question d'affrontement direct entre deux armées, mais de mise au pas sanglante et de soumissions plus ou moins volontaires, de répression et de résistance. Ponte Novu est, d'un avis unanime, la clé de la conquête française de la Corse. Pourtant de nombreuses zones d'ombre persistent 250 ans après les faits exacts survenus en ce début de mois mai : les stratégies du maréchal de Vaux et de Pasquale Paoli ; le comportement des troupes, ceux des généraux corses parfois suspects de trahison ; l'histoire des mercenaires étrangers – dont on ignore exactement la nationalité – placés pour garder le pont et qui tirèrent sur leurs alliés miliciens corses ; le nombre de morts de part et d'autre... Rien n'est certain. Les témoignages directs ou indirects de l'époque, les mémoires plus ou moins véridiques, les versions et réécritures nombreuses qui furent publiées en leur temps, dessinent cependant une histoire kaléidoscopique vraisemblable de la bataille. Une histoire racontée à plusieurs voix, celle des vainqueurs et des vaincus. Une vingtaine de textes ont été réunis ici, parmi les plus marquants. Certains sont bien connus des spécialistes, d'autres furent méprisés, oubliés, voire restés longtemps inédits.

05/2019

ActuaLitté

Poésie

Mes origines : Mémoires et Récits

"L'œuvre poétique de Mistral est un monument... Ce qui, grâce à lui, ne périra point de son pays est incommensurable" (Léon Daudet). Au terme de sa vie, Mistral, pour faire revivre la Provence de sa jeunesse, illustrer ses beautés et léguer au monde à venir son image immortelle, confia dans ce complément en prose à ses chefs d'œuvre poétiques, ses souvenirs les plus chers et les plus intimes. Les dessins de la figure lumineuse de sa mère et des traits austères de son père, le maître du "Mas du Juge", de tous ceux qui ont entouré son enfance, les récits des épisodes de la vie familiale, l'évocation des antiques maisons aux décors immuables, arrêtent la fuite du temps et ressuscitent pour le bonheur du lecteur, les douces heures enfuies et l'essence même des beaux fours évanouis.

07/2004

ActuaLitté

Sciences historiques

Mémoires du pays noir. Témoignages et Récits

"Mon grand-père paternel Dominique partit lorsque j'avais à peine quatre ans. Je garde pourtant de lui des souvenirs impérissables. Ceux d'un gosse à qui on avait pris un de ses plus grands soutiens. Il mourut de la silicose, maladie insidieuse du mineur. Il était mineur à la fosse Lemay de Pecquencourt...". Fils, petit-fils, arrière-petit-fils de mineur, Jean-Pierre Mongaudon descend à seize ans et demi dans le fond de la mine de charbon à Pecquencourt. C'est là qu'il fait l'école de la solidarité, de la tolérance et de l'amour du travail bien fait. A quarante ans, il décide de faire partager son passé intimement lié à la mine, pour rendre hommage à sa famille et à ceux qui ont donné leur vie à ce métier exigeant. Anecdotes et souvenirs de mineurs ponctuent ce récit émouvant, largement illustré par des photographies uniques prises par l'auteur, vingt ans après sa première descente. A chaque page, le lecteur plonge un peu plus profond dan, l'atmosphère de la mine avec ses odeurs et ses bruits. Un véritable voyage au pays des gueules noires qui restera une référence bien au-delà de la fermeture des mines en France.

06/2002

ActuaLitté

Histoire internationale

Rwanda, 1994-2014. Histoire, mémoires et récits

Tandis que les productions artistiques, littéraires et visuelles - cinéma, théâtre, photographie - sur le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994 se sont très vite multipliées, l'écriture de l'histoire a dû se frayer un chemin entre les exigences de clarification des faits et les manipulations politiques conscientes, en particulier en France. Démêler ce qu'il en est du réel et de son incessante reconstruction dans les discours et images publics, tel fut l'enjeu principal du colloque international "Rwanda, 1994-2014 : récits, constructions mémorielles et écriture de l'histoire", qui s'est tenu à Paris et à Saint-Quentin-en-Yvelines en novembre 2014. Le présent volume restitue les perspectives critiques ouvertes par ces rencontres, qui permirent de rendre saillantes les avancées et limites de vingt années de recherche sur le génocide et de faire saisir la discontinuité des approches. Historiens, juristes, critiques, psychanalystes, artistes, mais aussi témoins directs et indirects prennent ici en charge des questionnements encore très sensibles : comment s'accomplit le travail de la justice, entre le Rwanda et l'Occident ? Que savons-nous de l'implication de l'Etat français au Rwanda de 1990 à 1994 ? Comment se raconte et se pense cet événement, dans quels langages écrits et visuels continue-t-on de le réfléchir, ici et là-bas ? Qu'en a-t-il été dans les médias, qu'en est-il au cinéma et au théâtre, en littérature et en philosophie ? Quelles ruptures se sont produites dans le champ des représentations ? Quelles lignes de partage et de convergence se dessinent dans le monde au-delà du postcolonial et du postmémoriel ? Quelles possibilités d'un vivre-ensemble et d'une compréhension commune s'ouvrent-elles, à l'échelle locale mais aussi globale ? Plus qu'une simple somme d'écrits scientifiques, cet ouvrage choral entend surmonter les barrières disciplinaires pour mieux repenser le génocide des Tutsi au coeur de notre présent. Il invite à reconsidérer les productions occidentales au regard de ce qui se fait, se construit et s'écrit au Rwanda et en Afrique et appelle à une intensification de l'effort collectif afin d'appréhender les multiples dimensions d'un événement dont les conséquences pèsent de manière durable sur la vie des Rwandais et des populations attachées à la région des Grands Lacs.

10/2017

ActuaLitté

Histoire internationale

Je m'appelle Conakry. Récits, mémoires et souvenirs

Le choix de Conakry, capitale mondiale du livre en 2017, a réveillé en chacun de nous un brin de fierté. De la capitale dont on nous a tant vanté la beauté à celle d'aujourd'hui, qui est à la recherche de ses marques, les gens ont de grandes attentes. Néanmoins, avec ce choix et les activités qui ponctueront l'événement, on peut espérer que Conakry se réveille et s'affiche comme un modèle de ville flamboyante. C'est l'esprit qui anime l'auteur qui s'est glissé dans la peau de Conakry, évoquant l'origine du nom même de "Conakry", la vie de certains quartiers et de leurs habitants, l'intérêt des principaux monuments de la ville, mais aussi et surtout l'histoire prenante de cette capitale au destin étonnant...

04/2017

ActuaLitté

Petits classiques parascolaire

Mémoire pour un avocat et autres récits

A peine marié, un homme découvre la véritable nature de la femme qu'il a épousée : pingre, étouffante, acariâtre, elle n'est qu'un monstre de froideur. Sous la forme d'un mémoire adressé à l'avocat qui devra défendre sa demande de divorce, il confesse son enfer conjugal. Un texte surprenant dans lequel Mirbeau s'attaque aux conventions bourgeoises et dresse un portrait de femme aussi habile que misogyne. Les adolescents apprécieront la parole intime qui se délie et triomphe dans la critique sociale. Le volume est destiné aux élèves de 1re. On recommandera sa lecture après celle, en classe, d'Un fil à la patte. Paru la même année que le célèbre vaudeville (1894), Mémoire pour un avocat en constitue un séduisant contrepoint : Octave Mirbeau y sape le mythe du mariage comme fondement de l'ordre social.

06/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté