Recherche

Pol Vandromme

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Edgar Allan Poe

Écrivain américain parmi les plus grands et figure incontournable du romantisme, Edgar Allan Poe n'est que rarement représenté sans son célèbre corbeau, tiré de son poème éponyme. Né en 1809 à Boston, Edgar Allan Poe gagne sa vie à Baltimore, en tant que journaliste, au sein de plusieurs publications. Ses débuts littéraires sont plus difficiles : sa poésie comme sa prose ne passionnent guère les foules.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée 2022 : les prix littéraires de l'automne

Légérement chahutés par la crise sanitaire, les prix littéraires de la rentrée ont repris du poil de la bête et restent des rendez-vous incontournables de l'année éditoriale. Prix Goncourt en majesté, bien sûr, mais aussi le Prix Décembre, le Prix Renaudot, le Prix Interallié et tant d'autres...

ActuaLitté

Dossier

En série ou en film, les adaptations de livres crèvent l'écran

Le Parrain, Les Dents de la merRaisons et sentiments, Le Seigneur des Anneaux, la saga Harry Potter, Le Nom de la Rose, Orange mécaniqueVol au-dessus d'un nid de coucou, Le GuépardLettre d'une inconnue... Tous ces films ont un point commun, celui d'être des adaptations de romans ou de sagas littéraires...

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Benjamin Lacombe

Né le 12 juillet 1982 à Paris, Benjamin Lacombe suit des études d'illustration à l'École nationale supérieure des arts décoratifs où il mène ses premiers projets en matière d'illustration et d'animation : il publie son premier livre en 2006, Cerise Griotte, aux éditions du Seuil, qui n'est autre que son projet de fin d'études...

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur H. P. Lovecraft

Né en 1890 à Providence, dans l'État de Rhode Island, H. P. Lovecraft est considéré comme un des grands maitres de l'horreur américains : il a notamment créé le mythe de Cthulhu, un ensemble de croyances et de rites axés autour d'une figure surpuissante et terrifiante, le tentaculeux Cthulhu. 

ActuaLitté

Dossier

Portraits de traductrices et traducteurs du passé

« Traduire, c’est trahir », selon l’adage italien, mais sans eux, pas de livres venus d’ailleurs dans les mains des lecteurs. Traductrices et traducteurs, penchés sur des textes antiques ou des publications plus récentes, ont enrichi les bibliothèques de leurs apports. Coauteurs de ces œuvres, souvent oubliés, voici un dossier qui rend hommage à un métier essentiel.

Extraits

ActuaLitté

Musique, danse

JACQUES BREL. L'exil du far west

Tout s'est joué dès l'enfance. Le far west, c'est l'idée idyllique et mensongère que l'entourage de Brel lui a enseignée dans l'espoir illusoire de le protéger. À la fin de l'adolescence, Brel se rend compte de la mystification sociale fomentée dans un contexte d'époque par la bourgeoisie catholique de son milieu provincial, et qui, sur fond de nostalgie, alimente l'ardeur vindicative d'un anarchiste rétro. De ce far west il va faire un mythe poétique (une île hors du monde et du temps, point d'orgue de la liberté aventureuse des nomades) qu'il s'ingéniera à organiser dans son ouvre. de là, par fidélité à l'exigence rêveuse de son enfance, s'acharnera-t-il à atteindre «l'inaccessible étoile». De là, par souci de perfection, par dégoût de la vie enlisée (de la vie amoureuse en particulier), et dans la conscience douloureuse de ses ratages, souffrira-t-il de l'inachèvement de son moi, renonçant à substituer le péché social au péché originel, rejoignant ainsi la grande tradition du romantisme. On ne lui avait pas donné le far west ; Brel a fini par en conquérir un, au terme d'une métamorphose plénière.

10/1998

ActuaLitté

Musique, danse

BRASSENS. Le petit père

«Brassens ne vivait pour son plaisir que dans la liberté. N'était libre que celui qui n'était pas dupe... Impossible de voir la vie comme elle était sans la regarder en face. Définition de la lucidité selon l'ouvre de Brassens : le courage de ce regard. Que disait-il depuis le début du temps ? Que dirait-il jusqu'à la fin des temps ? Que la mort était l'ange des ténèbres et que l'ange de lumière, commis à notre garde, ne pouvait rien contre elle. Nous mourrions tous de mort naturelle - même dans les accidents et dans les guerres - parce que telle était la loi de la nature. Le temps creusait la fosse commune de l'humanité. Une seule justice, ici-bas : les pauvres et les riches égaux dans leur linceul. Par malheur, c'était la plus monstrueuse, la moins tolérable des iniquités : la torture de la vie, l'absurdité cruelle.» Pol Vandromme.

12/1996

ActuaLitté

BD tout public

Le monde de Tintin

Le premier livre consacré à Tintin et son univers. Depuis longtemps épuisé, il était l'objet de la recherche inlassable et vaine des amateurs. Pol Vandromme retrace la vie de Hergé qui révolutionna la bande dessinée, puis s'attache à décrire la mythologie des albums de Tintin. Le héros de Hergé suit toutes les pistes de l'imaginaire contemporain. Il est en Chine avec Malraux au temps des Conquérants et du Lotus bleu, il accompagne Hemingway quand celui-ci écrit Les Vertes Collines d'Afrique, dans Tintin au Congo, il rejoint Simenon écrivant Maigret chez le coroner avec Tintin en Amérique. Depuis l'avant-guerre, les générations ont vécu avec Hergé et parfois elles ont vieilli comme lui, parcourant le même chemin, abandonnant la révolte pour la sérénité, l'idéal des redresseurs de torts pour celui de Moulinsart. Chacun a reconnu ce qui lui plaisait le mythe donquichottesque ou le mythe nervalien. Un livre indispensable sur le héros occidental le plus connu de la littérature mondiale.

02/1993

ActuaLitté

Critique littéraire

Les saisons de Drieu

Cet essai sur Drieu – l'un des premiers de l'après-guerre – avait paru en 1958 aux Editions Universitaires dans la collection "Témoins du XXe siècle" avant d'être repris un peu plus tard dans la collection "Classiques du XXe siècle". Ce passage d'une collection à l'autre indiquait que le statut d'écrivain de Drieu se trouvait de mieux en mieux reconnu. Dans une préface inédite, Pol Vandromme signale que cet essai avait suscité beau­coup de réactions sympathiques. Il fait état des nombreuses approbations qui lui furent adressées, de Roger Nimier, de Pierre Andreu, de Lucien Combelle, de Jean-Marie Rouart, de Gonzague Saint-Bris, de Paul Morand. Relisant son texte, il s'aperçut qu'il avait traité Drieu en critique littéraire, convaincu que les erreurs et les fautes du militant ne prévaudraient pas sur le talent d'un héritier du romantisme viril de Baudelaire, analyste jusqu'à l'autodiffamation, jusqu'à la haine de soi, des maladies de la sensibilité en proie à l'instinct suicidaire. Voilà ce qui le détermine aujourd'hui à accepter une réédition, réclamée de divers côtés avec insistance, de son essai de la fin des années cinquante.

10/2018

ActuaLitté

Littérature française

Un garçon d'autrefois. Souvenirs de jeunesse

Ce livre est le mémorial d'un écrivain pudique qui avait répugné, jusqu'ici, aux aveux intimes. Pour la première fois, Pol Vandromme se livre autant pour se reconnaître que pour se faire connaître un peu mieux. C'est l'évocation d'une enfance au sein d'une époque - l'avant-guerre -, d'une région - la vallée des forges et des fosses, en Belgique - et d'une famille - catholique et patriote comme on l'était autrefois dans la bourgeoisie de province ; puis celle des années noires de l'Occupation - la fin d'un monde civilisé, la déchirure, le désarroi. Ainsi s'accomplissent les rites de passage, de l'enfance à la jeunesse, de la ferveur à la révolte. La vie dans ses commencements et dans sa première métamorphose, l'essentielle, la décisive.

02/2003

ActuaLitté

Critique littéraire

François Nourissier. Portrait-vérité

Pol Vandromme, un de nos meilleurs critiques, se soucie peu du masque de grand mandarin de la République des Lettres dont on affuble François Nourissier. Il cherche, derrière le personnage, l'homme, et il le cherche seulement à travers ses livres. Ce portrait est avant tout une lecture minutieuse, décapante, passionnée, des douze romans et de la demi-douzaine de libelles et textes autobiographiques qu'a publiés Nourissier depuis 1951. Ainsi se dessine peu à peu le vrai Nourissier : enfant de la petite bourgeoisie, orphelin précoce, Lorrain obstiné, qui de la banlieue de ses origines à Sciences Po et à l'Académie Goncourt, en passant par le Secours catholique, l'aide aux réfugiés palestiniens, l'amour des jeunes filles, l'aventure de La Parisienne, la familiarité avec le judaïsme, a suivi un itinéraire très "français" et plus complexe que l'étiquette d' "écrivain de droite" ne voudrait le faire croire. Ce portrait-vérité ménage donc pas mal de surprises. Secrétaire général de l'Académie Goncourt, critique au Figaro Magazine et au Point (des Nouvelles littéraires aux Lettres françaises, il a collaboré à bien des journaux...), longtemps éditeur, membre de plusieurs jurys, Nourissier n'est pas un notable ordinaire.

12/1993

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté