Recherche

Poète

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Policiers

1991

La première enquête de Franck Sharko ! En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l'école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l'affaire des Disparues du Sud parisien. L'état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau.

Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours. Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu'à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d'entrer en possession d'une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac.

Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu'il a pu imaginer...

05/2021

ActuaLitté

Littérature française

La définition du bonheur

"Pour Clarisse, le bonheur n'existait pas dans la durée et la continuité (cela, c'était le mien), mais dans le fragment, sous forme de pépite qui brillait d'un éclat singulier, même si cet éclat précédait la chute". Deux femmes : Clarisse, ogre de vie, grande amoureuse et passionnée de l'Asie, porte en elle depuis l'origine une faille qui annonce le désastre ; Eve balance entre raison et déraison, tout en développant avec son mari une relation profonde et stable.

L'une habite Paris, l'autre New York. A leur insu, un lien mystérieux les unit. A travers l'entrelacement de leurs destinées, ce roman intense dresse la fresque d'une époque, des années quatre-vingt à nos jours, et interroge le rapport des femmes au corps et au désir, à l'amour, à la maternité, au vieillissement et au bonheur.

08/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Songes et fables. Un apprentissage

C'était encore le temps des artistes, dans le sens que ce mot pouvait avoir durant le lent crépuscule du XXe siècle lorsqu'un poète, un peintre, un metteur en scène étaient des êtres humains investis d'une vocation et que leur vie n'était pas une série de ragots, une des nombreuses variables mercantiles de la célébrité, une attrayante carrière mondaine, mais une histoire vécue jusqu'aux limites de l'humain, pressée jusqu'à la dernière goutte. E.T.

Un voyage littéraire, dans une Rome splendide et surprenante, qui est presque un roman, où des artistes bien réels (Arturo Patten, Cesare Garboli, Amelia Rosselli) deviennent des guides pour le narrateur, en un jeu de renvois subtils et à travers un sonnet de Métastase qui est "une synthèse magique de la vie". Lauréat du Prix Viareggio 2019.
 

10/2020

ActuaLitté

Littérature française

Le dit du mistral

Après une nuit de violent orage, un homme voit toquer à la porte de sa maison de campagne Monsieur Sécaillat, le vieux paysan d'à-côté. Qu'est-ce qui a pu pousser ce voisin secret, bourru, généralement si avare de paroles, à venir jusqu'à lui ? L'homme lui apporte la réponse en le conduisant dans leur champ mitoyen : emporté par la pluie violente et la terre gorgée d'eau, un pan entier d'un ancien mur de pierres sèches s'est éboulé. Or, au milieu des décombres et de la glaise, surgissent par endroits de mystérieux éclats de poterie. Intrigués par leur découverte, les deux hommes vont décider de mener une fouille clandestine, sans se douter que cette décision va chambouler leur vie. S'il se nourrit des oeuvres de Giono et de Bosco, Le Dit du Mistral n'est pas un livre comme les autres. C'est le début d'un voyage, un roman sur l'amitié, la transmission, sur ce que nous ont légué les générations anciennes et ce que nous voulons léguer à celles à venir. C'est un récit sur le refus d'oublier, une invitation à la vie où s'entremêlent histoires, légendes et rêves. C'est une fenêtre ouverte sans bruit sur les terres de Provence, la photographie d'un univers, un télescope aimanté par les dieux.

08/2020

ActuaLitté

Non classé

À cause de l'éternité

A cause de l'éternité constitue le seconde volet de L'Autre rive, qui remporta en 2007 le Grand Prix de l'Imaginaire. L'action se déroule de nos jours au château d'Eparvay, dans l'arrière-pays d'Ecorcheville, ville bâtie au bord du Styx. Cette région présente nombre de particularités. L'esclavage n'y a jamais été aboli. La proximité relative des Enfers, par-delà l'infranchissable fleuve des morts, entraîne des précipitations insolites (pluies d'animaux et d'insectes divers) ainsi que l'échouage occasionnel de créatures venues de l'autre rive (centaure, sirène, satyre, minotaure...).

Un Musée de Tératologie les rassemble ; les étudie et les expose. Enfin, l'économie comme la politique locales sont sous le contrôle de trois grandes familles, les Propinquor, les Esteral et les Bussettin, qui se disputent et se partagent de longue date le pouvoir. Dans ce nouvel opus, Alphan Bogue, jeune diplômé du Courtauld Institute de Londres, docteur PhD en histoire de l'Art, rentre à Ecorcheville pour s'y marier.

Sa fiancée, Delia Spencer-Churchill, doit le rejoindre pour la cérémonie. Le père d'Alphan, brocanteur à la retraite, pensionnaire de l'EHPAD d'Ecorcheville, le presse de dérober pour lui un autoportrait supposé de Rembrandt adolescent, inconnu de tous, qui se trouve au château d'Eparvay. Spécialiste de la peinture baroque et de Rembrandt, Alphan se laisse convaincre de s'introduire dans le château pour examiner le tableautin et se faire une idée de son authenticité.

Quand il franchit une porte basse donnant sur les soubassements de l'énorme édifice métamorphique, l'aventure commence... L'imaginaire qui se déploie dans ce roman-monde n'a pas d'équivalent dans la littérature française contemporaine.

ActuaLitté

Non classé

Les Identités fatales

Dans la querelle des identités qui agite nos sociétés, une politique cristallise toutes les attentions : la discrimination positive. Certains y voient un levier d’inclusion efficace pour les victimes de discriminations. D’autres (dont l’auteur de ces lignes), une mesure attentatoire à l’égalité et au mérite, qui n’a produit que des résultats médiocres, sinon néfastes. Pour affûter leurs arguments, tous s’appuient sur les États-Unis, pays où cette politique est en place depuis assez longtemps pour qu’on en mesure les effets. 

Mais qui sait qu’elle a été expérimentée il y a tout juste cent ans dans l’Union soviétique naissante ? Que les Bolcheviks, au mépris de leur idéologie universaliste, avaient fait de la discrimination positive un instrument de contrôle des minorités ? Un instrument qui a fini par se retourner contre eux, conduisant le Paradis des Travailleurs à sa perte, sur fond de rivalités ethniques. Ce qui se passe aujourd'hui en Ukraine et dans le Caucase porte la marque de cette obsession identitaire. 

Témoin privilégié des dernières décennies de l’URSS, Vitaly Malkin dévoile un pan méconnu de cette histoire tragique. Et en tire quelques leçons à méditer pour les sociétés contemporaines, entraînées à leur tour dans la spirale dangereuse des identités conflictuelles.

« La discrimination positive et les purges culturelles sont les deux faces d’une même pièce. »

Retrouver ce livre en intégralité sur le site de Vitaly Malkin.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté