Recherche

Piegan. Chronique de la mort lente, la réserve indienne des Pieds-Noirs

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

La chronique des Bridgerton : la revanche de la romance

À plus d’un titre ! En 2009, J’ai lu publiait les premiers ouvrages de Julia Quinn dans la collection Aventures & Passions. Entre temps, Netflix décide de réaliser une adaptation de cette fresque : au total, près de 900.000 exemplaires vendus… Ces aventures amoureuses sur fond de marivaudage britannique, à l’époque de la Régence, dans les premières années du XIXe siècle ont conquis le public.

ActuaLitté

Dossier

2021, commémoration des 700 ans de la mort de Dante Alighieri

Né le 21 mai 1265, Dante Alighieri, mythique poète italien, écrivain, mais également homme politique ayant vécu à Florence, est mort le 14 septembre 1321, laissant derrière lui La Divine Comédie. Considéré comme le père de la langue italienne, il compose avec Boccace et Pétrarque cette trinité littéraire par laquelle le toscan s’imposa dans le pays. En cette année 2021, le 700e anniversaire de sa mort est commémoré, partout dans le monde.

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

40 ans après la loi sur le prix unique du livre, un nouveau texte législatif entend restaurer une certaine forme d'équilibre pour la vente du livre, mais cette fois sur internet. Le développement de différentes plateformes, Amazon en tête, aura en effet popularisé la gratuité — ou presque — des frais de port, au détriment des libraires indépendants. La facturation de frais de port minimaux suffira-t-elle à restaurer l'équilibre ?

ActuaLitté

Dossier

Le catalogue des nouveautés éditeurs de la rentrée

Les éditeurs planchent depuis des mois, les auteurs ont réécrit leurs livres... et voici le grand moment : la présentation des nouveautés aux libraires. Alors, quoi de bon à se mettre sous la dent ?

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

Extraits

ActuaLitté

Ethnologie

Piegan. Chronique de la mort lente, la réserve indienne des Pieds-Noirs

L'épopée, l'aventure individuelle, l'esprit de conquête et de la race sont synonymes du WESTERN. Avec impudence et pour le plaisir renouvelé de tous, la plupart de ces films nous font assister aux joyeux massacres de nations indiennes irrédentistes ou désespérées. Le fusil et la famine se révèlent les plus visibles agents de la civilisation : le temps n'est pas si loin où il n'était de bon Indien que mort ! La puissance nord-américaine actuelle ne peut faire oublier ce sanglant dossier, d'autant que ces sociétés blessées n'ont toujours pas renoncé. Au droit du plus fort, Indian Rights Association, Association of American Indian Affairs, National Congress of American Inchans s'opposent vigoureusement. Avec " Piegan ", la parole est donnée, pour la première fois, à la tribu la plus belliqueuse, la plus longtemps insoumise dans les Prairies, les Pieds Noirs du Montana. C'est son vieux chef, son dernier guerrier, White Calf, qui nous fait saisir le sens de son combat. A la fin du XVIIIe siècle, à l'est des Rocheuses, s'est épanouie cette brillante civilisation moderne axée sur le cheval et le bison. Moins d'un siècle plus tard, la rapacité des immigrants, de politiciens véreux et de colons sans scrupules allait la réduire à néant. Ce livre est plus : c'est la chronique de la mort lente d'une tribu cantonnée à une insuffisante réserve. Au fil des jours, le lecteur, grâce à Richard Lancaster, peut apprécier les effets d'une action insidieuse des administrations plus soucieuses de désindianisation que de réalités historiques. L'alcoolisme, la misère, le sous-emploi sont désormais les vrais compagnons d'Indiens déchus et toujours hostiles. La résistance à ces humiliations est trop profonde pour qu'on ne puisse y voir comme le creuset de nouveaux courants imprévisibles, dont l'agitation des minorités constitue les premières manifestations.

04/1999

ActuaLitté

Policiers

La mort indienne

Gunder Jomann, célibataire endurci, part en Inde dans l'espoir de rencontrer celle qui deviendra sa femme. Ce n'est que quelques semaines plus tard que Poona le rejoint en Norvège. Mais le jour de son arrivée, rien ne se passe comme prévu. Le corps mutilé d'une jeune femme est retrouvé près de chez Gunder. Qui est-elle ? Qui à Elvestad est capable d'une telle inhumanité ? L'inspecteur Konrad Sejer, lui, sait que chacun est capable du pire. La mort indienne est la troisième enquête du commissaire Konrad Sejer.

06/2009

ActuaLitté

BD tout public

La mort blanche. Chronique de la der des ders

En plein milieu de la "Der des ders", Pietro rentre chez lui dans les montagnes du Trentino. A la place du monde de merveilles et d'aventures dont il se souvient, il trouve un lieu de mort, de désespoir, où les éléments sont aussi dangereux que l'ennemi. Tous les soldats craignent par-dessus tout la Mort Blanche, ces avalanches provoquées par les coups de canons qui écrasent tout sur leur passage...

05/2014

ActuaLitté

Littérature française

Pieds-noirs, pieds-verts

« C'est ainsi qu'en fin de compte il entreprit de chercher ailleurs avant d'avoir gâché son restant de jeunesse et trouva facilement une place en Algérie chez le grand armateur local. C'était en effet l'époque où, face à la forte migration des pieds-noirs vers la métropole, de nombreuses places de cadres restaient inoccupées dans les entreprises françaises demeurées sur le sol africain. Les futurs "pieds-verts" obtenaient ainsi de bons contrats. Le départ de Paris lui serra quelque peu le cœur car, malgré sa condition abrutissante, la capitale possédait pour lui, comme pour tant d'autres, des attraits incomparables. Et puis, même à vingt ans, changer si radicalement de vie n'est pas une partie de plaisir. » Avec ce roman qui place un jeune expatrié au cœur de l'Algérie fraîchement indépendante, A. Géron signe une analyse sans faux-semblant, sans pincette, des jugements, rancœurs et préjugés qui avaient cours alors au sein de cette société. Une société qui découvre la désillusion... et que l'on découvre fortement clivée, ses différentes composantes, inamovibles, s'observant, se jaugeant, parfois même se méprisant. Et le romancier de dresser un portrait tout en fissures de l'Algérie et d'immerger son lecteur et son héros dans un univers où les paroles sont souvent acérées et terribles, où les prises de position se font tranchées... « Pieds-noirs, pieds-verts » s'impose ainsi comme un grand roman des mentalités...

03/2015

ActuaLitté

Santé, diététique, beauté

La vie réserve des surprises

Elle, c'est ma fille. Louise. Qui a quatre mois, deux bras, deux jambes, des bonnes grosses joues et un chromosome en plus. S'il vous plaît, quand vous rencontrez une Louise, ne demandez pas à sa mère : "Ca n'a pas été dépisté pendant la grossesse ?" Soit ça l'a été et la décision de "garder l'enfant" est assumée, soit ça ne l'a pas été et la surprise a été assez importante pour ne pas revenir dessus. Ne dites pas à sa mère : "C'est votre bébé malgré tout". Non, c'est mon bébé, point.

02/2017

ActuaLitté

Histoire de France

La mémoire des pieds noirs de 1830 à nos jours

L'Algérie des Français appartient à un passé révolu. Pourtant, les couleurs et les saveurs du pays habitent encore l'âme des pieds-noirs. Car nul ne se déprend vraiment de l'Algérie. Des rives de la Méditerranée jusqu'aux confins du désert, il a fallu sans cesse bâtir des villes, des routes, des écoles, des fermes. Et leur donner l'image de la France, mais d'une France lointaine, aimée autant que redoutée pour son mépris à l'égard de gens réputés mal dégrossis. Affection et violence, voilà les deux passions à l'oeuvre dans cette histoire, du début à la fin. Affection à l'égard des soldats partis mourir au front en 1914, des paysans morts d'épuisement sur leur terre ou des instituteurs venus de France dans l'enthousiasme. Violence du sang versé dès la conquête de 1830, d'une vie quotidienne en proie aux menaces de toutes sortes, d'une guerre ultime qui déchire familles et solidarités anciennes ; violence poignante, enfin, des souvenirs nostalgiques qui attachent les pieds-noirs à leur Algérie. La Mémoire des pieds-noirs est bien plus qu'un album de famille, c'est l'image d'une Algérie aux multiples facettes, terre promise et hantise lancinante, partie douloureuse mais intégrante de notre histoire.

03/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté