Recherche

Paul Claudel

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Boris Vian

Né le 10 mars 1920, Boris Vian fut un artiste touche-à-tout, dont la variété des modes d'expression n'est égalée que par le nombre de ses pseudonymes : Vernon Sullivan, Bison Ravi, Odile Legrillon, Gilles Safran, Boriso Viana ou encore Claude Varnier. Outre ses romans, comme J'irai cracher sur vos tombes ou L'Écume des jours, a signé des poèmes, des essais, des scénarios de films et a même enregistré des chansons.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Eugène Dabit du roman populiste

Récompense créée en 1931 par Antonine Coullet-Tessier, le Prix Eugène Dabit du roman populiste s'est donné pour mission de saluer une œuvre romanesque qui « préfère les gens du peuple comme personnages et les milieux populaires comme décors à condition qu'il s'en dégage une authentique humanité ».

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Joyce Carol Oates

Née le 16 juin 1938 aux États-Unis, dans l'État de New York, Joyce Carol Oates a publié plus de 70 ouvrages en quelque 50 ans de carrière : ses romans croisent plusieurs univers et influence, et s'inspirent parfois de faits réels comme Blonde, publié en 2000, qui s'appuie sur la vie de Marilyn Monroe.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Interallié

Créé en 1930, le Prix Interallié fait partie des fameux prix de la rentrée littéraire : il est remis chaque année, au cours de l'automne, à un roman français. Le prix n'est pas doté financièrement, et il est décerné au sein du Cercle de l'Union interalliée, cercle social parisien fondé en 1917.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Edith Wharton

Née en 1862, Edith Newbold Jones, mieux connue sous le nom Edith Wharton, a résolument marqué l'histoire de la littérature : elle fut ainsi la première femme à obtenir le Prix Pulitzer du roman, pour Le temps de l'innocence, publié en 1920. Après une enfance européenne, elle retourne à New York avec sa famille, qui jouit d'une situation très aisée.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

La rentrée littéraire d’hiver va s’avancer avec la nouvelle année. Dès ce 3 janvier, les premières parutions prendront place dans les librairies avec, d’ores et déjà, quelques grosses pointures attendues. Une armée de 493 romans sortira – avec 336 d’auteurs français. 

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Paul Claudel, aujourd'hui

Actes des colloques commémoratifs du cent cinquantième anniversaire de la naissance de Paul Claudel, qui se sont tenus à Paris à Chicago et à Tokyo fin 2018. Universitaires français, japonais, américains, femmes et hommes de théâtre envisagent la contemporanéité de l'écrivain, de son vivant jusqu'à aujourd'hui.

01/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Paul Claudel en Italie

Cet ouvrage s'attache à dessiner les lignes de force autour desquelles s'ordonnent les lectures italiennes du texte claudélien. Il se dégage de cette vue panoramique que celui-ci n'a pas toujours été à l'usage quasi exclusif d'un public catholique. Ce sort sera l'héritage de l'utilisation partisane - pour la religion et pour la guerre - que la critique italienne en fait durant la guerre 1914-18, utilisation encore accentuée sous la dictature de Mussolini. Auparavant, des lectures plus contrastées, des discussions plus attentives à la complexité de ce texte avaient occupé les jeunes écrivains rassemblés à Florence autour de la Voce de Giuseppe Prezzolini. Une étude centrée sur cette période d'avant-guerre apporte des précisions sur la publication de Partage de Midi en italien, réalisée dès 1912 alors que cette pièce restait confidentielle à Paris. Une importante correspondance de Paul Claudel avec son traducteur, le poète Piero Jahier, publiée ici intégralement pour la première fois, éclaire d'un jour nouveau les rapports de Claudel avec son écriture. Par delà, c'est la figure très attachante de Piero Jahier qui est présentée au public français. Nous découvrons ici un poète qui s'oriente alors dans une direction vigoureusement reprise en Italie après le silence imposé par le fascisme : celle de la production d'un texte national-populaire. La question de l'interférence du texte claudélien dans ce travail d'écriture est posée et introduit à de nouvelles recherches sur les origines de la culture italienne d'aujourd'hui.

01/1975

ActuaLitté

Critique littéraire

Paul Claudel et la langue

Prix de l'Académie française Georges-Dumézil 2012Dans l'entre-deux-guerres, l'intérêt des critiques pour la langue de Claudel s'exacerbe. Les accusations répétées d'«injures à la langue» provoquent chez le poète un retour réflexif sur le mot, la phrase, la question de la norme grammaticale, mais aussi sur des notions plus politiques comme «la clarté française» ou «le génie de la langue». Blessé par ces attaques, celui qui se définissait comme «un Français d'Ile-de-France, né entre Racine et La Fontaine» va s'avancer sur le terrain, idéologique et politique autant que littéraire, de «la langue française». Ce travail s'attache au savoir linguistique personnel du poète, à sa conception du mot et de la phrase, et à l'articulation des formes du discours littéraire (le vers, la phrase, la prose) au «commun» de la langue.

07/2011

ActuaLitté

Littérature française

Paul Claudel interroge l'apocalypse

"Le présent ouvrage a été écrit aux heures les plus noires de la dernière guerre. L'auteur ne se dérangeait de son travail et de sa prière que pour aller à la radio écouter les épouvantables nouvelles, les hurlements d'un possédé, le bêlement des lâches, et les monstrueux échos d'Armageddon. En ce temps-là, souvenez-vous, le soleil, le soleil de l'actualité, était noir comme un sac de crin, et la lune, cette lune chaque mois qui est chargée de succéder à la lune, comme un sabre qui dégoutte de sang ! Et quand j'écrivais les dernières lignes de mon livre arrivaient les reportages sur les holocaustes de Pologne. Et maintenant, c'est bien fini, le cauchemar ? Il a bien sagement réintégré son étui, le pensionnaire du puits de l'abîme ? Trop longtemps on a essayé de nous faire croire que l'Apocalypse, c'était du passé ou de l'avenir. Et qu'entre temps nous n'avions qu'à nous délecter de ces descriptions pittoresques où tant de peintres ont cherché, sans grand succès, des motifs d'inspiration. Mais non ! quelle surprise ! c'est de nous qu'il s'agissait ! L'Apocalypse est la clef de toute l'Ecriture, de cet édifice sublime dont le fondement est en haut. Ce fondement qui est la fin. C'est toute l'Histoire, l'histoire de l'Eglise et celle de l'Humanité depuis la venue du Christ jusqu'à la seconde parousie, qui se développe sous nos yeux en symboles de nouveau et de nouveau et de nouveau encore réintégrés. C'est à ce sommet qu'il faut monter pour envisager dans toute son étendue la Révélation". Paul Claudel.

12/1952

ActuaLitté

Critique littéraire

Paul Claudel et Le Figaro. Lettres de Paul Claudel à Maurice Noël (1937-1955)

La correspondance de Paul Claudel avec Maurice Noël, directeur du Figaro littéraire, comporte 150 lettres et cartes échelonnées entre 1937 et 1955. Publiée antérieurement dans un bulletin réservé aux amis de Maurice Noël, elle méritait d'être offerte, avec de nouveaux éclairages, à un public plus étendu. Essentiellement consacrée à la publication des articles insérés par Claudel dans Le Figaro et Le Figaro littéraire, elle permet en effet de mesurer l'importance et l'intensité de sa participation à l'un des nombreux journaux auxquels il a collaboré. L'abondance et la variété des sujets abordés manifestent l'ampleur et la diversité des curiosités de l'écrivain, singulièrement attentif à toutes les questions d'actualité, d'ordre professionnel, littéraire, artistique. social, politique ou religieux. Rédigées de façon spontanée, sur un ton allègre et souriant, chaleureux, souvent plaisant et plein d'humour, parfois amer et irrité, les lettres éclairent aussi la personnalité et le tempérament de Claudel, avec ses emportements, ses affections et ses répulsions, ses sympathies et ses antipathies. Il exprime avec vivacité ses jugements sur l'Académie, sur la guerre d'Espagne et le régime de Vichy, sur Maurras et le maréchal Pétain, sur les artistes et les écrivains de son temps. Inspirée par les événements des années 1930 à 1950, cette correspondance est aussi un témoignage instructif, partial et passionné, sur la vie politique et littéraire en France à la veille, au cours et au lendemain de la seconde guerre mondiale.

08/2010

ActuaLitté

Critique littéraire

Paul Claudel. "Je suis le contradictoire"

Claudel le poète, le chrétien, Claudel le diplomate, l'amant, le père de famille : cette nouvelle biographie nourrie d'informations inédites vient enfin rassembler les différentes faces d'un même homme. Un évènement littéraire. On ne connaît pas Claudel. On connaît une légende, une rumeur, mais on ne connaît pas Claudel. De sa conversion, on ne connaît que la parabole façonnée par lui et par d'autres ; de ses relations avec sa soeur Camille, guère plus que les romans ou les scénarios construits à partir des rares archives ; de son activité artistique, surtout les grands drames typiques d'un " théâtre de texte " : or ce prosateur de génie est devenu après Le Soulier de satin un homme de spectacles, pour qui réécrire voulait dire dés-écrire. Quant à la diplomatie et à la politique, qui est averti de son activité de tête de réseau d'espionnage à Copenhague en 1920 ? de ses interventions auprès de Roosevelt en faveur de Blum en 1936, puis en faveur de la paix jusqu'en 1939 ? Qui sait que le poème à Pétain est l'oeuvre d'un homme espionné jusque chez lui par la police de Vichy ? De Gaulle lui a dépêché deux émissaires en 1942 : qui en a entendu parler ? Et quel autre écrivain en 1941 osait condamner les persécutions antisémites comme cet anti-nazi véhément, devenu sioniste, l'a fait dans sa lettre au Grand Rabbin ou dans L'Apocalypse de saint Jean ? " Le Fils de l'Homme sur la croix avait quelqu'un au ciel pour répondre à son : Lamma sabachtani ? Mais Israël souffre sans consolateur. " Cette biographie appuyée sur des archives inédites offre un portrait renouvelé, paradoxal, inattendu, d'un soi-disant " gorille " qui se définissait en 1929 comme un " vieux lapin épouvanté ".

10/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté