Recherche

Patricia Highsmith

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Un long et merveilleux suicide. Regard sur Patricia Highsmith

" J'ai retrouvé le télégramme daté du 21 septembre 1977. Il y est dit : Possibilité de rencontre avec Patricia Highsmith ce soir - stop - merci de rappeler très vite - Les Nouvelles littéraires. La romancière est alors sous les feux de l'actualité. À l'époque, je professe dans les couloirs du journal auquel je collabore une vive admiration pour cet auteur. J'ai, à tout hasard, lancé l'idée d'une interview, étonné moi-même de tant d'audace. D'autant que la ténébreuse Patricia a la réputation de fuir les journalistes. À la compagnie des êtres humains, dit la légende, elle préfère celle des chats et des escargots. Je suis donc prévenu. " Un long et merveilleux suicide évoque le cheminement d'un écrivain obstiné dans sa démarche sans pareille, et la vie difficile d'une Américaine exilée. Nourri de la correspondance inédite de la romancière avec ses éditeurs français, il raconte aussi les trois rencontres que Rivière eut, entre 1977 et 1990, avec cette inoubliable figure des lettres anglo-saxonnes du XXe siècle.

03/2003

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les écrits intimes de Patricia Highsmith. Journaux et carnets 1941-1995

A L'OCCASION DU CENTENAIRE DE SA NAISSANCE, UNE PLONGEE INEDITE ET FASCINANTE DANS L'INTIMITE D'UNE IMMENSE ROMANCIERE Malgré une oeuvre colossale, la romancière américaine Patricia Highsmith est toujours restée discrète sur sa personne. La découverte, après sa mort, de dix-huit journaux intimes et trente-huit carnets de notes cachés dans sa maison suisse est donc un événement sensationnel. Rédigés à la main de 1941 à 1995, en cinq langues pour les garder à l'abri des regards indiscrets, ces écrits personnels contiennent la vie intime, sauvage et poignante de l'autrice, ainsi que des poèmes, des listes de lieux où elle a voyagé et vécu, des romans en cours de rédaction et des personnes les plus importantes à ses yeux.

11/2021

ActuaLitté

Littérature française

Patricia

"Qu'on croie ou non au destin, il est écrit. J'ai tenté d'échapper au mien, de lui faire des fugues, des croche-pieds, mais à tous les coups il me rattrapait par le col pour me remettre sur sa voie. J'ai pourtant tenté de devenir danseuse, vendeuse de disques, globe-trotteuse. Malgré tous mes efforts à ne pas marcher dans les pas de mon père, j'ai fini par avancer avec lui dans le monde merveilleux de la chaussure. Mère à 18 ans, mariée au même âge, voici le récit d'une vie qui pétille, qui fait rire, émeut, et met un grand coup de langue dans vos bouches béantes. Ah et en plus il est écrivain mon fils. Il n'est ni médecin, ni avocat, mais il a écrit un livre. Et sur sa mère en plus". Une fresque familiale exubérante et jubilatoire, de l'Algérie à la France en passant par l'Espagne et l'Italie, de Paris à la Californie, du Drugstore des Champs-Elysées à la boutique Eram d'Alfortville en passant par Boulogne-Sur-Mer. Une avalanche d'anecdotes, de rencontres improbables, d'univers, de ceux qui enferment à ceux qui ouvrent des brèches, des horizons. Un roman autobiographique fantasmé, un objet littéraire non identifié, cathartique et jubilatoire. Après un passage remarquable dans les plus grandes sociétés de productions télévisuelles, la production de documentaires sociaux et de court-métrages expérimentaux, Renaud Blanchet se retire en Bretagne, pour écrire, et devient gardien de phare avant que ses parents ne l'appellent pour fonder Patricia Blanchet dont il deviendra directeur artistique.

05/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Patricia

Au Canada, Jean Iritimbi, un Centrafricain sans papiers, rencontre, dans l'hôtel où il travaille au noir, Patricia, une cliente blanche qui s'éprend de lui. Pour le ramener avec elle à Paris, elle vole le passeport d'un Afro-Américain. Mais Jean Iritimbi n'a pas dit à Patricia qu'il a une famille au pays, une femme et deux filles. Il apprend en les appelant qu'elles sont en route pour le rejoindre. Hélas, le bateau qui les transporte fait naufrage. On annonce peu de survivants. A partir d'une des tragédies de notre actualité, l'auteur a composé un roman bref d'une étonnante densité. C'est un texte à plusieurs voix, finement documenté et d'une grande émotion. Les trois personnages principaux parlent à tour de rôle, d'une voix juste, portée par une écriture orale et simple. Cette polyphonie offre une vision originale et sensible du drame des migrants.

05/2017

ActuaLitté

Policiers

Le cri du hibou

Y a-t-il des êtres qui portent malheur ? Fuyant ses échecs - dépression, mariage raté -, Robert Forester est venu s'installer dans une petite ville où il vit d'un emploi modeste. Sa solitude affective trouve bientôt un étrange dérivatif dans la contemplation quotidienne d'une jeune fille de son quartier. Innocente rêverie dont il ne peut bientôt plus se passer. Jusqu'au jour où il la rencontre. Et l'étrange fatalité qui pèse sur Forester va s'abattre sur Jenny et Greg, son fiancé, entraînant inéluctablement les trois protagonistes dans le cauchemar. Un des romans les plus vénéneux de Patricia Highsmith porté à l'écran par Claude Chabrol.

07/2000

ActuaLitté

Littérature étrangère

La cellule de verre

Quand on est injustement condamné à six ans de détention, les journées sont longues dans les pénitenciers américains. Philip Carter doit faire face à la violence des autres prisonniers, au sadisme des gardiens, à l'amollissement de son propre corps, à la corruption de son esprit. A cette formidable pression de l'univers carcéral vient s'ajouter le poison de la jalousie et du doute. Gawill, l'ex-associé de Carler, accuse-t-il l'avocat de ce dernier en connaissance de cause ou pour détourner les soupçons qui pèsent déjà sur lui ? Cet avocat, Sullivan, est-il l'amant de Hazel, la femme de Carter ? Ces années terribles ont fait de Carter un autre homme. Mais de nouvelles déconvenues l'attendent à sa sortie de prison. Le jeu sans frein des intérêts, la puissance de la passion amoureuse lui font découvrir un enfer inconnu : celui de la liberté. Prenant à contre pied les clichés de la " littérature carcérale ", Patricia Highsmith construit un roman lucide et ironique, brouillant les frontières conventionnelles du bien et du mal. Née aux Etats-Unis, Patricia Highsmith a publié dix-neuf romans dont L'Inconnu du Nord-Express et Plein Soleil, huit recueils de nouvelles et un essai. L'Art du suspense. Traduit de l'américain par Renée Rosenthal.

04/1994

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté