Recherche

Pédagogies alternatives

Extraits

ActuaLitté

sociologie faits de societe, temoignages contemporains, actualite, biographies

Les nouveaux profs ; l'école change, eux aussi

Ils rejettent le cours magistral mais empruntent sans hésiter aux pédagogies alternatives. Ils se détournent du syndicalisme traditionnel mais se mobilisent ponctuellement sur des luttes bien concrètes. Ils votent majoritairement à gauche mais sont de moins en moins politisés. Ce sont les nouveaux enseignants: pragmatiques, lucides, sincères, plus proches du quotidien des élèves et de leurs attentes. Alors qu’un renouvellement inédit du corps enseignant a lieu actuellement en France, une vingtaine de ces jeunes recrues de l’Education nationale relatent ici leur parcours, font partager leurs doutes et leurs espoirs. Auront-ils le pouvoir de transformer l’école?

ActuaLitté

Écoles parallèles

Écoles différentes

On parle beaucoup d’écoles alternatives, d’écoles à pédagogies différentes, d’écoles expérimentales... On cite pêle-mêle des noms tels Montessori, Steiner, Freinet... Mais comment s’y retrouver? Les parents, surtout lorsqu'il s'agit de leur premier enfant, ont souvent peur de la transition brutale entre le cocon familial et les classes de maternelle fréquemment chargées. Ils craignent que l'endroit se révèle plus une garderie qu'un réel lieu d'apprentissage et que le rythme de leur enfant, son épanouissement et son évolution ne soient pas, ou insuffisamment, pris en compte. En primaire, ils évoquent les grèves à répétition, les polémiques autour de l'apprentissage de la lecture, les acquis insuffisants lors de l'entrée en sixième, bref, l'échec du système scolaire actuel et son nivellement par le bas. Autant de raisons qui les poussent à se tourner vers un autre type d'enseignement. On parle beaucoup d'écoles alternatives, d'écoles à pédagogies différentes, d'écoles expérimentales... On cite pêle-mêle des noms tels Montessori, Steiner, Freinet... Mais comment s'y retrouver?

08/2010

ActuaLitté

pedagogie pour l'education

La ferme des enfants ; une pédagogie de la bienveillance

En 1997, Sophie Rabhi, enceinte de son premier enfant -investie et portée par son rôle de mère en devenir- entreprend de fonder une petite école alternative, en même temps qu’elle reprend la ferme de ses parents, en Ardèche. Pour elle, l’école se doit d’être un lieu profondément respectueux de l’enfant, au service de son développement et à même de lui donner les outils nécessaires pour qu’il devienne un adulte critique, responsable, heureux et libre. Convaincue que la clé de la réussite de tout apprentissage se situe dans la création d’une relation d’amour et de confiance entre l’enseignant et l’enfant, elle fonde La Ferme des Enfants, afin de pouvoir mettre en pratique les enseignements et méthodes qu’elle ne retrouve pas dans le système éducatif conventionnel. Elle développe alors une pédagogie originale, à partir des analyses de M. Montessori, J. Krisnamurti, C. Freinet ou encore Alice Miller. Pédagogie qui évoluera et se singularisera au fil des douze années de travail, d’expérimentation et de mise en pratique à la Ferme des enfants. A travers cet ouvrage, Sophie Rabhi ne propose pas une méthode d’enseignement prête à l’emploi ou un modèle éducatif supplémentaire. Elle ouvre des perspectives en nous livrant son témoignage, en tant qu’enseignante, pédagogue, mère et citoyenne.

12/2011

ActuaLitté

ethnologie et anthropologie

Les nouveaux profs ; l'école change, eux aussi

Ils rejettent le cours magistral mais empruntent sans hésiter aux pédagogies alternatives. Ils se détournent du syndicalisme traditionnel mais se mobilisent ponctuellement sur des luttes bien concrètes. Ils votent majoritairement à gauche mais sont de moins en moins politisés. Ce sont les nouveaux enseignants: pragmatiques, lucides, sincères, plus proches du quotidien des élèves et de leurs attentes. Alors qu’un renouvellement inédit du corps enseignant a lieu actuellement en France, une vingtaine de ces jeunes recrues de l’Education nationale relatent ici leur parcours, font partager leurs doutes et leurs espoirs. Auront-ils le pouvoir de transformer l’école?

01/2009

ActuaLitté

pedagogie pour l'education

La ferme des enfants ; une pédagogie de la bienveillance

En 1997, Sophie Rabhi, enceinte de son premier enfant -investie et portée par son rôle de mère en devenir- entreprend de fonder une petite école alternative, en même temps qu'elle reprend la ferme de ses parents, en Ardèche.
Pour elle, l'école se doit d'être un lieu profondément respectueux de l'enfant, au service de son développement et à même de lui donner les outils nécessaires pour qu'il devienne un adulte critique, responsable, heureux et libre. Convaincue que la clé de la réussite de tout apprentissage se situe dans la création d'une relation d'amour et de confiance entre l'enseignant et l'enfant, elle fonde La Ferme des Enfants, afin de pouvoir mettre en pratique les enseignements et méthodes qu'elle ne retrouve pas dans le système éducatif conventionnel. Elle développe alors une pédagogie originale, à partir des analyses de M. Montessori, J. Krisnamurti, C. Freinet ou encore Alice Miller. Pédagogie qui évoluera et se singularisera au fil des douze années de travail, d'expérimentation et de mise en pratique à la Ferme des enfants.
A travers cet ouvrage, Sophie Rabhi ne propose pas une méthode d'enseignement prête à l'emploi ou un modèle éducatif supplémentaire. Elle ouvre des perspectives en nous livrant son témoignage, en tant qu'enseignante, pédagogue, mère et citoyenne.

12/2011

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté