Recherche

Nathalie Sarraute

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Nathalie Sarraute

"Désormais lue et célébrée dans le monde entier, Nathalie Sarraute (1900-1999) aimait répéter qu'elle "n'avait pas de biographie". En réalité, sa vie fut durablement marquée par les événements de son temps. Née en Russie, ballottée entre des parents divorcés, elle vécut une enfance solitaire, tirée entre deux vies, entre deux mondes : de la Russie tsariste à l'émigration russe à Paris, ou plus tard dans la clandestinité sous l'Occupation, qui lui imposa une identité juive. Cependant, la vie de Nathalie Sarraute fut ailleurs, tout entière tournée vers l'accomplissement de sa vocation d'écrivain. Réfugiée très tôt dans les livres, passionnée de littérature, elle élabore une forme d'écriture qui, dès la fin des années 30, ouvre la voie à la modernité avec ses Tropismes. Cette première grande biographie, nourrie d'archives inédites, montre l'émergence difficile de son oeuvre dans l'univers littéraire de l'après-guerre dominé par le couple Sartre-Beauvoir. Nathalie Sarraute a cheminé longuement avant d'être la figure de proue du Nouveau Roman, toujours inquiète de n'être pas comprise, ne cessant d'expérimenter, y compris au théâtre ou à la radio. Proche d'Hannah Arendt, militant pour le droit de vote des femmes, participant à Mai 68 et défendant le jeune Etat d'Israël, l'écrivaine fut aussi attentive à son époque : elle afficha ses engagements politiques avec la vigueur de la combattante qu'elle ne cessa jamais d'être, luttant là encore avec ses propres armes : les mots."

08/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Nathalie Sarraute

Née avec le siècle, Nathalie Sarraute est morte le 19 octobre 1999 comme elle a vécu, dans la discrétion. Le destin de cette petite fille à l'enfance écartelée de la Russie à Paris s'est tissé entre le besoin d'être accepté et le sentiment d'être différente. Juriste et mère de famille, Nathalie Sarraute entre en littérature avec Tropismes en 1939. Elle subira la clandestinité des juifs pendant l'Occupation. Ses oeuvres les plus connues, de Portrait d'un inconnu en passant par le Planétarium jusque Pour un oui pour un non et Enfance sont aujourd'hui, comme l'énonce le volume de la Pléiade qui lui est consacré, des classiques. Elle y décrit, avec des mots simples, toujours à la recherche de la " justesse ", les petits bonheurs et les choses insignifiantes de la vie, les rapports de puissance et de domination, la différence des sexes. Nathalie Sarraute s'impose comme un auteur phare du Nouveau Roman, mais plus encore - titre qu'elle revendiquait - comme une novatrice en littérature.

09/2003

ActuaLitté

Critique littéraire

Nathalie Sarraute

On dirait qu'une paroi tout d'un coup s'est ouverte. Par la fente quelque chose s'est engouffré, venu d'ailleurs... Nathalie Sarraute Ce livre est la réédition, augmentée d'un chapitre, et mise à jour pour ce qui est de ses annexes, de la monographie parue en 1991 dans la même collection.

05/2002

ActuaLitté

Critique littéraire

Conversations avec Nathalie Sarraute

De 1985 à 1999, Rolande Causse a rendu régulièrement visite à Nathalie Sarraute. A travers ces rencontres, elle fait revivre la femme de lettres, l'amoureuse de la littérature, de la peinture et du théàtre, l'écrivain, la mère, l'amie... Toujours curieuse et généreuse, souvent drôle et parfois critique, Nathalie Sarraute parle de la naissance des Tropismes, de l'écriture au quotidien, de ses voyages, de ses conférences... Au cours des conversations, le lecteur partagera de longs moments avec cet écrivain solitaire qui, avec acharnement, a créé une oeuvre unique. Comme une rhapsodie, textes, photos, extraits des livres de Nathalie Sarraute ou fragments d'essais sur son ceuvre, illustrent cet ouvrage.

10/2016

ActuaLitté

Critique littéraire

Nathalie Sarraute. La Peau de maman

" Maman a la peau d'un singe ". Dérouler ce que contient cette phrase d'Enfance et l'étendre sur l'ensemble de l'oeuvre de Nathalie Sarraute, c'est montrer comment la mise à mal de la peau de maman et de ses substituts parfois méconnaissables conduit l'auteur à détruire inlassablement le personnage, la personne et l'identité individuelle. La peau de maman est d'abord un lieu, interface où se produisent les échanges blessants entre le dehors et le dedans. Ces jeux, vécus négativement en termes d'intrusion et d'expulsion par ces êtres inconsistants qui peuplent les romans, sont pris activement en charge par l'écrivain et recherchés au niveau du processus créateur. La peau de maman est aussi une substance dorée et veloutée que contredisent cruellement ses paroles pétrifiantes. Les formes romanesques traditionnelles sont de même pour Nathalie Sarraute objets de soupçon, perçues comme des matières lisses et figées que l'auteur oppose dans une guerre des substances à sa peau d'écriture souple et poreuse, extensible à l'infini. L'oeuvre de Nathalie Sarraute pose des questions qui concernent à la fois la création et la sensibilité littéraires : que cherche à toucher un écrivain ? Quelle est la texture de sa peau d'écriture ? Que touche-t-il en nous et comment allons-nous le toucher en retour ?

12/2010

ActuaLitté

Critique littéraire

Les fruits d'or de Nathalie Sarraute

UN ESSAI Étude approfondie d'un grand texte classique ou contemporain par un spécialiste de l'œuvre : approche critique originale des multiples facettes du texte dans une présentation claire et rigoureuse. UN DOSSIER Bibliographie, chronologie, variantes, témoignages, extraits de presse. Eclaircissements historiques et contextuels, commentaires critiques récents. Un ouvrage efficace, élégant. Une nouvelle manière de lire.

05/2000

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté