Recherche

Moxie

Rédacteurs

Extraits

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Martine : Martine au Louvre

Quelle chance ! Martine et sa classe vont visiter le Louvre. Tout le monde est ravi, surtout Patapouf, qui a eu le droit de venir, et Léo, le petit ami de Martine, qui se passionne pour l'Egypte ancienne et rêve de voir une vraie momie. Alors que la classe admire les fossés médiévaux, Léo se laisse distraire et pénètre dans le département d'Egypte ancienne. Craignant qu'il ne s'égare, Martine le suit. Très vite, ils sont perdus... Une aventure dans les couloirs du Louvre, à la rencontre des plus belles oeuvres d'art de ce musée mythique.

06/2021

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Paw Patrol The Movie : Un chiot courageux

Aventureville est en danger ! Chase et la Pat' Patrouille vont devoir faire preuve de courage afin de sauver les habitants.

08/2021

ActuaLitté

BD tout public

La fuite du cerveau

Le 18 avril 1955, Albert Einstein passe de vie à trépas. Pour la science, c'est une perte terrible. Pour Thomas Stolz, médecin chargé de l'autopsie, c'est une chance inouïe. Il subtilise le cerveau du savant afin de l'étudier. S'il perce ses mystères, il connaîtra la gloire... Le problème, c'est que le corps d'Einstein le suit ! Privé de cerveau, Albert continue à bouger, à marcher, à parler. La perspective de comprendre le fonctionnement de ses neurones l'excite au plus haut point. " Formidable ! On va faire ça ensemble, tous les deux ! ", dit-il à Stolz. Reste à trouver un laboratoire à l'abri des regards. Ce qui n'a rien d'évident quand on a le FBI aux trousses... Après le succès de Pereira Prétend et de Malaterre, Pierre-Henry Gomont change de registre. Il nous entraîne dans un road movie échevelé et drolatique, inspiré par la véritable destinée du cerveau d'Einstein. Menée tambour battant, cette histoire rocambolesque et burlesque, servie par un dessin épris de liberté, est aussi une réflexion passionnante sur la complexité de l'âme humaine.

09/2020

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Paw Patrol The Movie : L'album du film

La Pat' Patrouille part en mission à Aventureville : Monsieur Hellinger a été élu maire et il provoque de nombreuses catastrophes ! Les chiots vont devoir travailler en équipe avec l'aide d'une nouvelle amie pour réussir leur sauvetage.

08/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Loin

Tout commence par quelques mots au dos d'une carte postale : "Je pense à vous, je vous aime." Ils sont signés de Charles, le père d'Antoine, disparu dix-sept années plus tôt sans laisser d'adresse. Avec son meilleur ami, Laurent, et sa jeune soeur, Anna, aussi instable qu'irrésistible, Antoine part donc, à vingt-six ans, sur les traces de ce père fantôme. L'affaire d'une semaine, pense-t-il... De la Turquie d'Atatürk à la Géorgie de Staline, de l'Autriche nazie à l'Allemagne de l'Est, de rebondissements en coups de théâtre, les voici happés par l'histoire et lancés dans un road movie généalogique. Après l'immense succès d'Edmond, Alexis Michalik, comédien, metteur en scène et dramaturge couronné par cinq Molières, nous embarque à bord d'un premier roman virevoltant et exaltant.

04/2021

ActuaLitté

Littérature française

L'Arrachée belle

L'Arrachée belle selon Lou Darsan "Au centre de cette histoire, il y a le corps d'une femme, ses hantises et ses obsessions, & il y a la nature. C'est l'histoire d'une échappée belle, d'une femme qui quitte, presque du jour au lendemain, tout ce qui déterminait son identité sociale. Elle sort de stase et se met en mouvement. Son départ est d'abord une pulsion, une sorte de fuite vers l'avant qui tient du road movie, avec de longues traversées de paysages en voiture, en auto-stop, puis à pied. De la fuite et l'errance du départ, cette échappée va se transformer en nomadisme et en un voyage vers la réalisation de soi. L'Arrachée belle, c'est une échappatoire à une situation vécue comme oppressante : une vie de couple dont la violence réside dans l'absence de relation, dans le vide entre les corps, dans les non-dits, l'incompréhension, la distance qui se creuse. J'ai voulu faire ressentir la violence de ces quotidiens subis, cette perte de sens qui est devenue pour la femme une absence au monde et à elle-même, et que l'on nomme en psychologie un syndrome de déréalisation et de dépersonnalisation, une façon de s'extraire de ce qu'on ne peut pas supporter, symbolisée par l'absence de prénom du personnage".

08/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté