Recherche

Mille lectures hiver

Extraits

ActuaLitté

Romans & contes

Dead lines

Aurélien est convaincu d'être suffisamment averti pour ne pas se laisser prendre aux pièges du darkweb. Intrigué par l'ego et les mises en garde de l'auteur d'un " livre stupéfiant " en ligne, Aurélien valide l'achat du premier chapitre. A seulement 0,12 , le risque est maîtrisé. Commence alors une lecture pour le moins immersive. Car s'il peut être captivant de suivre les meurtres dans un roman d'horreur, cela devient plus effrayant lorsque la mort frappe simultanément dans la réalité. Un compte à rebours commence pour Aurélien, devenu malgré lui le héros d'un engrenage macabre. Mais pour sauver les personnages et ses proches, l'auteur n'a pas menti, le prix à payer promet d'être très élevé. • Un roman haletant entre polar et fantastique qui plonge, Aurélien, un adolescent dans une spirale cauchemardesque. • " Échos " : une collection de romans unitaires, réalistes ou fantastiques, reflet des problématiques politiques et sociales d'hier et d'aujourd'hui.

10/2019

ActuaLitté

litterature allemande

Le liseur

À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain.

Né en 1944, Bernard Schlink est l'auteur du roman mondialement connu Le liseur. Il a exercé la profession de juge et a créé, avec Walter Popp, le personnage du détective privé Gerhard Selb que l'on retrouve dans Brouillard sur Mannheim, Un hiver à Mannheim et La fin de Selb.
traduction Bernard Lortholary

06/1999

ActuaLitté

sociologie faits de societe, temoignages contemporains

À bout touchant

" Nombreuses sont les choses effrayantes, mais rien n'est plus effrayant que l'homme. " Sophocle Antigone 1er janvier 1996, peu après minuit. La nuit alentour efface les derniers bruits, les dernières lumières du réveillon. C'est une nuit opaque, froide d'hiver d'un petit bourg à la frontière suisse. Tout à coup, cinq coups de feu claquent, la rouge tragédie déchire le voile de scène, de brouillard et de nuit. Le petit bourg d'Ornex est devenu, dans l'ordre humain, universel. A deux pas, dans l'obscurité d'une maison pavillonnaire, un père vient d'abattre ses deux enfants. L'arme du crime est une carabine 22 long rifle, offerte par le grand-père des enfants parce que le destin est aveugle. La petite est morte, le garçon mourra à l'hôpital de Genève peu après. A 250 kilomètres, la mère d'Hélène et Christophe dort chez elle. Le récit qu'elle écrira est un long cri déchirant, parfois halluciné mais toujours d'une implacable précision. Nous assistons à une descente aux enfers dans l'unité de temps et d'action de la tragédie antique. Cette jeune femme sensible et forte est ainsi la bouche d'ombre et de soleil qui traque le malheur jusque dans les détails. Nous ne sortons pas indemne d'une pareille lecture mais plus avertis de notre humanité partagée. Nous défions quelque lecteur que ce soit d'abandonner cette mère en quête de résurrection jusqu'à la dernière ligne confessée.

ActuaLitté

ecclésiologie

L'Eglise, cite du Dieu vivant

L'Église des origines est souvent considérée comme un horizon idéal, baigné de la lumière du Ressuscité. Une lecture attentive du Nouveau Testament où il est question des Églises primitives (l'Église-mère de Jérusalem, celles d'Antioche, de Thessalonique, de Corinthe et de Rome, l'Église "énigmatique" des Hébreux et, enfin les sept Églises de l'Apocalypse) révèle une réalité bien différente: ces premières Églises aussi reflétaient les splendeurs et les misères que connaît l'Église aujourd'hui. Par cette lecture du Nouveau Testament et sous la forme d'une retraite sur l'Église, ce livre nous fait redécouvrir le vrai visage de l'Église de Jésus-Christ, hier et aujourd'hui, lieu privilégié de la rencontre et du cheminement de Dieu avec les hommes, et il nous donne une raison d'espérer encore.

10/2002

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté