Recherche

Michel Graulich

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Michel Houellebecq

Révélé avec Extension du domaine de la lutte, publié en 1994 par les Éditions Maurice Nadeau, Michel Houellebecq, né Michel Thomas en 1956 ou 1958 selon ses propres dires, a cultivé le mystère tout au long de sa carrière : après ce premier roman remarqué, il publie Les Particules élémentaires (1998), puis Plateforme (2001), alors qu'il vient de s'exiler en Irlande.

ActuaLitté

Dossier

Désavoué par l'éditeur Albin Michel : le cas Éric Zemmour

Coup de tonnerre fin mai, la maison de la rue Huygens divorçait de son auteur star, le polémiste bien connu de CNews, et potentiellement candidat aux présidentielles de 2022. Eric Zemmour et Albin Michel, rejouaient la petite mélodie d’Hervé Villard, Capri, c’est fini. Caprice de l’éditeur devant la poule aux œufs d’or, différend politique plus que touchant à la politique éditoriale et finalement grand cas d’école : l’affaire Zemmour va de rebondissements en rebondissements.

ActuaLitté

Dossier

De Michel Glardon à Jean Richard : histoire des Éditions d'en bas

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et à la suite de la fermeture des librairies, sans oublier l’annulation des salons du livre, les Éditions d’en bas ont choisi la riposte. La maison, qui célèbre ses 45 ans, a souhaité partager son histoire, à travers des podcasts et des vidéos de leurs auteurs. Mais également faire découvrir des livres plus anciens à travers toutes ces années de publications.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Décembre

Créé en 1989 sous l’appellation Prix Novembre, le Prix Décembre a été pensé comme un anti-Goncourt, un de plus : la récompense entendait se démarquer de par sa sélection initiale, mais aussi son choix de lauréat. Pensé et doté, à l'origine, par Michel Dennery, il fut ensuite soutenu par Pierre Bergé, se nommant alors Prix Décembre.

ActuaLitté

Dossier

À la découverte de la littérature tchèque

Si l’on résume hâtivement – et maladroitement – la littérature tchèque à Milan Kundera, c’est bien souvent par une méprise culturelle. Michal Fleischmann, ambassadeur de la République tchèque en France, abordait cette question différemment : « La littérature tchèque est une pensée. Une pensée, une voie de la littérature européenne venue de la profondeur d’un peuple au centre de l’Europe. » Voici un large dossier, destiné à parcourir, avec un spectre élargi, les oeuvres et les êtres.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

La rentrée littéraire d’hiver va s’avancer avec la nouvelle année. Dès ce 3 janvier, les premières parutions prendront place dans les librairies avec, d’ores et déjà, quelques grosses pointures attendues. Une armée de 493 romans sortira – avec 336 d’auteurs français. 

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Le sacrifice humain chez les Aztèques

Nulle part le sacrifice humain officiel, organisé par l'Etat, n'a été plus répandu que dans l'ancien Mexique. Les Aztèques eux-mêmes se vantent d'avoir immolé en trois ou quatre jours quelque 80 400 guerriers pour l'inauguration de leur Grand Temple en 1487. Cette pratique, qui nous paraît barbare, mais que toute une tradition tente de minimiser ou de justifier reste particulièrement difficile à comprendre. On dit parfois que le XXe siècle a vu bien pis avec ses génocides, mais le fait de sacrifier des ennemis n'empêchait nullement les Aztèques d'exterminer en plus des cités entières. Il est vrai aussi que bien d'autres civilisations ont immolé des hommes aux dieux, mais elles ont en général fini par passer au sacrifice animal, ou même, comme le christianisme, au sacrifice non sanglant. Comment comprendre alors le cas des Aztèques ? Pourquoi ces mises à mort nombreuses, variées et raffinées ? Pourquoi cette implication de la société tout entière, les rois, les nobles et les prêtres, les sacrifiants - seigneurs, guerriers victorieux, riches marchands ou artisans -, et enfin l'ensemble des habitants, sans compter ceux d'autres cités parfois contraints, sous peine de mort, d'assister aux cérémonies Les victimes sont présentées à la population qui les adopte et reste en contact avec elles. Certaines incarnent l'une ou l'autre divinité et se promènent pendant des jours dans la ville. Lorsqu'on les immole et les mange, c'est la divinité même qui meurt et renaît à travers elles. Ceux qui les offrent, les sacrifiants, les accompagnent depuis la capture ou l'achat jusqu'à la mise à mort, lorsqu'ils les conduisent au pied du temple ou de la pierre de sacrifice. Connus et visibles du début jusqu'à la fin, ils organisent les banquets finaux durant lesquels on mange l'homme-dieu, ils en conservent des reliques et gagnent du prestige, des richesses et des chances de survie dans l'au-delà. L'ampleur de la cérémonie glorifie la cité et écrase les rivaux invités à y participer. Mais les mises à mort massives de prisonniers de guerre sont aussi des meurtres inspirés par la vengeance, des meurtres dont ceux qui y assistent fascinés sont en fait complices, ce qui doit accroître le sentiment d'appartenance au groupe et renforcer sa cohésion.

01/2005

ActuaLitté

Histoire internationale

Montezuma. Ou l'apogée et la chute de l'empire aztèque

Montezuma, le dernier souverain de l'empire aztèque, est certainement le personnage historique le plus fascinant de l'Amérique précolombienne. Monté sur le trône en 1502, il entreprend une série de réformes audacieuses pour bâtir un Etat structuré. Mais avant même que ses efforts ne portent tous leurs fruits, il doit affronter des envahisseurs venus d'un autre monde. Il mourra à temps - tué ou suicidé - pour ne pas assister à la destruction de Mexico et à la fin de la civilisation aztèque. Comment son puissant empire a-t-il succombé devant une poignée d'Espagnols ? Les historiens, influencés par la " vision des vaincus ", ont souvent incriminé ses terreurs superstitieuses et sa passivité, sans voir que les chroniqueurs indiens avaient systématiquement déformé les faits pour désigner Montezuma comme le grand responsable du cataclysme. Il est certain que l'empereur crut reconnaître en Cortez le dieu Serpent à Plumes, dont les mythes annonçaient le retour pour mettre fin à l'ère aztèque. Il fut frappé aussi par d'inquiétantes similitudes entre les envahisseurs étranges et les Aztèques à leurs débuts. Mais cela ne l'empêcha pas de résister et d'utiliser toutes sortes de pièges suggérés par les mythes pour détruire les intrus et sauver son empire. En vain. Fait prisonnier, il espérait encore sauvegarder l'essentiel en partageant le pouvoir avec Cortez et en collaborant avec les envahisseurs. Une série d'erreurs espagnoles mit très vite un terme à ses illusions.

09/1994

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Voici Michel !

Voici Michel ! est la nouvelle création folle et absurde de Jean-Baptiste Drouot. Le créateur de Va chercher le pain nous offre une comédie désopilante sur la fascination parfois exagérée qu'ont les gens pour les vedettes et sur les situations qu'un mouvement de foule peut provoquer. Un chien marche paisiblement dans la nature (un chien sur deux pattes et portant des vêtements, mais un chien quand même). Un autre chien (lui aussi vêtu et sur deux pattes) le remarque et s'exclame : " Mais je le connais, lui, c'est Michel ! " avant de le suivre. Plus la marche s'étend, plus Michel est reconnu et suivi par d'autres habitants du village. Chacun est fasciné de voir Michel en personne et tente de lui poser quelques questions. Mais s'agit-il réellement de Michel ? C'est ce que l'on découvrira... ou... peut-être pas. Voici Michel ! est la nouvelle création folle et absurde de Jean-Baptiste Drouot. Le créateur de Va chercher le pain nous offre une comédie désopilante sur la fascination parfois exagérée qu'ont les gens pour les vedettes et sur les situations qu'un mouvement de foule peut provoquer.

09/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Michel Leiris

Ecrivain, ethnographe, grand collectionneur et amateur d'art, Michel Leiris (1901-1990) restera comme l'une des grandes figures de la vie intellectuelle de ce siècle. Ses amis et interlocuteurs ont pour nom André Masson, Max Jacob, Pablo Picasso, Alberto Giacometti, Francis Bacon, Raymond Roussel, Robert Desnos, Georges Bataille, Jean-Paul Sartre, Aimé Césaire, Alfred Métraux, Jean Genet, et c'est en belle compagnie que le lecteur de cette biographie traverse le siècle sur ses pas. L'écrivain s'affirme, dans l'atmosphère qui enveloppe l'atelier surréaliste d'André Masson entre les deux guerres, par une œuvre autobiographique singulière dont L'Age d'homme est la pierre angulaire. Mais sa bibliographie comporte plus d'une centaine de titres couvrant des genres fort variés : recueils de poèmes, œuvres ethnographiques, essais de critique littéraire et artistique, textes politiques. L'ethnographe (formé à l'école du grand Marcel Mauss) participe à la fameuse mission Dakar-Djibouti qui a traversé le continent africain de 1931 à 1933. Leiris en a rapporté un extraordinaire journal (L'Afrique fantôme) dont la lecture a éveillé bien des vocations. Mais Michel Leiris est également un homme engagé. Il vit la décolonisation en militant activement à l'extrême gauche (il est un des premiers signataires du manifeste des 121) et ne renoncera jamais à croire qu'un communisme libre est possible.

07/1998

ActuaLitté

Littérature française

Michel Storogoff

Dans une économie où la mondialisation bouleverse tous les repères, l'entreprise algérienne a besoin d'une nouvelle génération de managers, non seulement compétente, mais aussi innovante, visionnaire capable d'anticiper et de répondre aux enjeux d'un monde en mutation. Méthodes de management est un manuel de base, qui s'appuie sur des connaissances éprouvées scientifiquement. Il apporte des diagnostics, des conseils ou des aides techniques pour les décisions que tout cadre peut être amené à prendre en entreprise. Simple à utiliser, il accompagnera utilement les managers. Et il permettra aux étudiants de résoudre les problèmes auxquels ils seront soumis dans leurs stages, leurs emplois ou leurs missions. Cet ouvrage a été construit comme un recueil de méthodes pour vous aider à manager les entreprises, à maîtriser des techniques de gestion, à organiser votre action, à encadrer et à mobiliser ceux dont vous aurez la responsabilité au service d'un but collectif. Vous pouvez l'aborder à votre guise, dans le désordre, en fonction de vos centres d'intérêt ou de vos besoins d'action.

10/2016

ActuaLitté

Beaux arts

Michel-Ange

Il y a 500 ans, la fresque du plafond de la chapelle Sixtine était inaugurée, commandée par le pape Jules II à Michel-Ange quatre ans plus tôt. Cet anniversaire est l'occasion de revenir sur la vie de Michel-Ange qui, de 1475 à 1564, fut un artiste courtisé et sollicité, un génie autour duquel s'inventa la politique culturelle. Jack Lang, le ministre de la culture de François Mitterrand, ne pouvait ignorer un tel personnage, travailleur acharné qui sut faire accéder l'intimité à l'universalité, l'inspiration poétique à l'intention politique.Dans ce livre, Jack Lang et Colin Lemoine explorent sa vie - exténuante, volontiers divine, faite de misères et de splendeurs - et ses chefs-d'oeuvre, les malentendus et les silences, les faits avérés comme les épisodes légendaires, puisque la fortune de Michel-Ange, cette idole païenne, doit aussi bien à la fable qu'à la réalité. Derrière les peintures et les sculptures, se dessine le portrait d'un héraut de la chose publique, d'un partisan du bien commun, d'un saltimbanque irrésolu, d'un fils prodigue, d'un clown triste, d'un génie autoritaire, d'un amant éploré, d'un homme seul, si seul, et pourtant admiré par tout un peuple. Un homme qui acheva rarement ses oeuvres, laissant au temps le soin de les compléter.

09/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté