Recherche

Max

Rédacteurs

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Revue Alibis numéro 46

Le numéro de printemps propose des fictions particulièrement marquantes, par la dureté de leur sujet. Alibis 46 s'ouvre avec une nouvelle fiction de Richard Ste-Marie. Dans " La Justice pour le mal ", Richard propose une belle réflexion sur la véritable signification du mot justice, tout en nous entretenant de kidnapping, de pédophilie, de corruption et, il va sans dire, de la commission Charbonneau. Sébastien Chartrand, vous glacera le sang avec " Et ainsi naquit le vingtième siècle... ". François Leblanc, dont la plume discrète a le don de mettre en valeur ces personnages que l'on dit sans histoire et dont la vie bascule tout à coup, dépeint Bob, le narrateur qui tente désespérément de s'en sortir dans " La Faute à Péladeau ". Camille Bouchard, plonge le lecteur dans un Mexique profond et sans pitié avec " Au théâtre du monde ", un texte qui tient en haleine de bout en bout... Côté articles, Martine Latulippe a demandé à cinq auteurs québécois (Jacques Côté, Maxime Houde, Sylvain Meunier, Martin Michaud et Richard Ste-Marie) ce que les prix remportés ont changé dans leur vie. Et Pascale Raud s'est entretenue avec l'auteur Martin Michaud. Sommaire : Fictions " La Justice pour le mal ", Richard Ste-Marie " Et ainsi naquit le vingtième siècle... ", Sébastien Chartrand " La Faute à Péladeau ", François Leblanc " Au théâtre du monde ", Camille Bouchard Articles et entrevues " Toulouse ", Véronique Bessens " Les Prix, ça ne change pas le monde ", sauf que... , Martine Latulippe " Conversation avec Martin Michaud ", Pascale Raud Chroniques Présentation : Entre bonheur et tristesse Camera Oscura, Christian Sauvé Le Crime en vitrine, Norbert Spehner Dans la mire : André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy, Norbert Spehner

10/2013

ActuaLitté

Policiers

Revue Alibis numéro 47

Au sommaire : Présentation : Le crime est partout. Prix Alibis 2013, Tout a une fin de Natasha Beaulieu - La Vallée de porcelaine, Jonathan Reynolds - Le poids du passé, Martine Latulippe - Mort, Claude Lalumière - A faire avant le départ, Luc Dagenais - L'Affaire Dubeau, Maxime Houde - Le polar futuriste, ou le mariage incestueux du policier et de la science-fiction, Mario Tessier - Camera oscura, Christian Sauvé - Le crime en vitrine, Norbert Spehner - Dans la mire : André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy, Norbert Spehner.

01/2014

ActuaLitté

Policiers

La vie rêvée de Frank Bélair

Montréal, 1942... Marié avec Simone, son amour de jeunesse, Frank Bélair est depuis peu le papa d'un charmant petit garçon mais surtout, grâce à Alan Rourke, un malfrat qui l'a récompensé pour sa loyauté dans une vieille affaire, il est le propriétaire du Blue Dahlia, le cabaret à la mode à Montréal. Chaque soir, entre deux floor shows, il boit du whisky, accueille les clients ou expulse ceux qui sont éméchés et, en bon maître des lieux, prend son pied à souhait avec Béatrice, sa préférée du moment. La vie rêvée, quoi ! Tant qu'il paie sa cut à monsieur Rourke... Mais en ces années de guerre, le passé vous rattrape rapidement dans la métropole du vice et Frank comprend trop tard que les ficelles qui le lient à la famille Rourke tissent autour de lui une toile solide dont il doit à tout prix s'extirper... La Vie rêvée de Frank Bélair : le vibrant hommage de Maxime Houde, le créateur de Stan Coveleski, aux films noirs des années 40 et 50.

10/2018

ActuaLitté

Policiers

Revue Alibis numéro 45

Un numéro éclectique sous le signe de l'angoisse, de l'étrange, mais aussi de la magouille. Le numéro débute avec Ariane Gélinas, qui offre une nouvelle joliment sanglante, véritable hommage au giallo italien. Catherine Astolfo, l'invitée canadienne-anglaise du numéro, suit avec " Ce qu'a fait Kelly ", un texte tout aussi prenant. Vient ensuite une surprenante vignette de Luc Baranger qui, de son style inimitable, relate un fait vécu, et " Comme on se retrouve ", de Geneviève Blouin, qui renoue avec Marie, l'agente du SCRS qui avait bouleversé les lecteurs dans la nouvelle gagnante du prix Alibis 2011. Et c'est Maxime Houde qui ferme le volet fiction avec " Le Ring des magouilles ", un titre qui respecte la thématique d'une certaine Commission ! Table des matières : Fictions " Cinq compagnes pour la cigale : hommage au giallo ", d'Ariane Gélinas ; " Ce qu'a fait Kelly ", de Catherine Astolfo ; " 27, impair et manque ", de Luc Baranger ; " Comme on se retrouve ", de Geneviève Blouin ; " Le Ring des magouilles ", de Maxime Houde. Articles et entrevues " L'Année 2012 du polar québécois ", de André Jacques " Conversation avec David S. Khara ", de Pascale Raud. Chroniques Présentation : Un trimestriel deux point zéro Camera Oscura, Christian Sauvé Le Crime en vitrine, Norbert Spehner Dans la mire, André Jacques, Martine Latulippe, Morgane Marvier, Simon Roy, Norbert Spehner

04/2013

ActuaLitté

Policiers

L'infortune des bien nantis

Alors qu'il tente de relancer son bureau de détective privé en acceptant plusieurs petits boulots qui, parfois, sont plutôt loufoques, Stan Coveleski se retrouve bientôt avec deux meurtres à résoudre. Mais sa double enquête est compliquée par la relation ambiguë qu'il entretient avec la veuve de la première victime et l'amitié qui le liait à la deuxième. Avec en plus les flics qui le harcèlent parce qu'il a lui-même découvert les deux cadavres, Coveleski ne sait plus trop où donner de la tête pour trouver les assassins et sauver sa propre peau.

04/2013

ActuaLitté

Policiers

La Balade des épavistes

"Tu sais, Max, c'est dur de s'avouer qu'on est mort de son vivant. " Ainsi s'exprime Clovis, ancien journaliste rock devenu le bras droit de Max le Gitan, seul patron avant Dieu de la " Casse Rentchler ". Mais depuis la mort de sa Consuela, Max aussi file un mauvais coton. Quand un tireur anonyme abat sans sommation Adolph, le fidèle ami de Clovis et gardien du commerce, l'ex-journaliste se dit qu'il y a peut-être autre chose qui assombrit l'humeur de Max; quand une fausse demande de remorquage les éloigne de la casse et qu'au retour il constate la disparition de Mahmoud, le jeune Beur qui travaille avec eux, Clovis a la certitude que Max connaît la raison de tout ça et il le somme de vider son sac. Or, en écoutant le vieux Gitan raconter la sordide histoire d'un sac de drogue qui, au hasard d'un accident routier, a abouti dans les mauvaises mains, Clovis comprend la profondeur du merdier dans lequel ils sont plongés. Alors les deux associés planifient une petite balade de nuit qui leur permettra de régler le problème d'un seul coup. Mais les balades, c'est bien connu, ne se terminent pas toutes dans la joie et l'allégresse.

01/2006

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté