Recherche

Mauvaise foi

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

10 autrices racontent leur première fois...

Muse, recherches acharnées ou nonchalance virtuose, l’inspiration reste le grand secret de la création. Mais dans quelles circonstances le premier pas vers l’écriture s’est-il opéré ? Comment ont-elles su qu’elles entamaient leur premier véritable livre, celui qui serait mené à terme ? 

ActuaLitté

Dossier

“Être soi-même ne devrait jamais poser problème”

Liberté d’expression, discrimination positive, morale : Vitaly Malkin décortique les grands enjeux de notre temps. Né en URSS, il a vécu mille vies : ingénieur, physicien, banquier, homme politique, philanthrope. Ici, il livre son regard lucide sur le monde et, indéniablement, vise juste !  

ActuaLitté

Dossier

Une loi pour entériner les missions des bibliothèques

Déposée auprès de la présidence du Sénat en février dernier, la proposition de loi de la sénatrice d'Ille-et-Vilaine Sylvie Robert relative aux bibliothèques et à la lecture publique a pour ambition d'inscrire les missions des bibliothèques dans la loi.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Cécile Coulon

Née le 13 juin 1990, Cécile Coulon publie son premier roman à l'âge de 16 ans, Le Voleur de vie, en 2007, aux éditions Revoir. En 2010, elle récidive avec Méfiez-vous des enfants sages, aux éditions Viviane Hamy. Ses talents sont rapidement remarqués, puisqu'elle reçoit le Prix Mauvais genre dès 2012.

ActuaLitté

Dossier

Extraits : découvrir les romans de la rentrée d’hiver 2022

Le froid arrive et avec lui les petits plaisirs d'hiver : chocolat chaud, chausettes duveteuses et feu de cheminée (parfois juste métaphorique). Et quoi de mieux pour l'accompagner qu'un livre (bon ou mauvais, chacun décidera) ? Ils arrivent par centaines pour honorer le début de cette nouvelle année. La rentrée littéraire 2022 arrive à toute berzingue ! 

ActuaLitté

Dossier

Les Chroniques du Confiné : au temps du coronavirus, le critique se fait booktuber

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles — ou de nouvelles qu’on préférerait meilleures. Il fallait bien que la rédaction tente d’offrir un moment de pause humoristique. Et même si les librairies sont fermées, et qu’il devient plus difficile de se procurer des nouveautés, pas question de renoncer à la découverte de livres, d’auteurs, de coups de coeur.

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Mauvaise foi

Il est des crimes odieux commis sur des enfants dont la justice divine paraît peu se soucier. Un homme, hanté par le souvenir de son agression et que ni l'amour, ni la psychanalyse n'ont totalement pu soulager, décide de s'en charger. Christelle, jeune officier de gendarmerie en Loire-Atlantique et catholique pratiquante, mène l'enquête sur une série de crimes aux signatures énigmatiques qui débute dans le marais vendéen pour s'achever dans Le Marais parisien. Entre chemin de la rédemption parsemé de croix et cavale meurtrière, il lui faudra trouver la réponse, quitte à y laisser un peu de ses convictions, et beaucoup de sa Foi.

10/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

Mauvais genres, mauvaises lectures, mauvaises gens

La vision hiérarchisée du phénomène littéraire n'est pas neutre. Elle entraîne et disqualifie le plus souvent les auteurs, les modes de lecture et les lecteurs familiers des genres non légitimés par les élites : bande dessinée, roman policier, sentimental, d'espionnage... Ces classements n'ont plus guère de sens alors que la lecture est elle-même une compétence en recul.

12/2010

ActuaLitté

Religion

Un juif de mauvaise foi

A vingt-ans, Jean-Christophe Attias, né d'une mère catholique et d'un père juif, tranche le débat intérieur qui l'agite depuis l'enfance et se convertit au judaïsme orthodoxe. Quatre décennies plus tard, il revient sur cet itinéraire. Sur ce qui s'est passé jusqu'à ce choix et après. Il est toujours juif, certes. Mais un juif "de mauvaise foi" qui, après avoir goûté les joies d'une pratique rigoriste, savoure celles de la transgression. Jean-Christophe Attias dit le piège de l'identité, pourquoi on y tombe, comment on en sort. Il fait mieux que le dire, il le raconte. Car ce livre est d'abord un récit, émouvant et drôle. Celui d'un voyage libre, inachevé et sans destination connue. Où l'imagination a sa part autant que la mémoire.

09/2017

ActuaLitté

Littérature française

MAUVAISES FOIS. Journal 1995

Annoncé depuis longtemps, voici enfin le premier volume du Journal de Pierre Chalmin qui s'était fait connaître naguère avec Le Petit Crevé, paru au Dilettante. Mauvaises Fois est le journal scrupuleux d'une petite vie sinistre, consignée sans fard avec le tranquille cynisme d'un jeune auteur, sorti du souterrain dostoïevskien, qui refuse d'admettre qu'il a tout à se reprocher. Evitant cependant l'écueil propre au genre des énormes fatuités bavardes, Pierre Chalmin parvient à amuser dans le renouvellement des disgrâces et la répétition des échecs qui font son ordinaire calamiteux. Il lui fallut sans doute cette année-là (1995) une forme très spéciale de talent qu'on ne songera pas à lui envier, pour ainsi tout rater : amitiés, métier, livres et maîtresse... Le ton de l'auteur, rageur ou burlesque, ironique ou blasé, tour à tour irrite et provoque l'hilarité. Apparaît, derrière ce tableau d'un désastre intime, la trame d'une époque sans grandeur contre laquelle l'auteur se débat sans succès.

09/1999

ActuaLitté

Critique littéraire

En toute mauvaise foi. Sur un paradoxe littéraire

Dire toute la vérité et rien que la vérité. Vivre dans la transparence et la franchise. Ces préceptes, les chantres du vrai ont voulu les appliquer de force à ce que tout nous désigne comme une forme retorse du mensonge : la littérature. Quelle est la légitimité de cette posture ? N'est-on pas amené à la suspecter, à en reconnaître la fragilité et les impasses ? Car, examinant l'inlassable guerre qui a opposé les tenants de la sincérité (Rousseau, Leiris, Sartre) à leurs détracteurs (Molière, Laclos, Dostoïevski, Gary, Perec), on aperçoit se profiler une autre définition de ce qu'est la littérature. En toute mauvaise foi : ne serait-ce donc pas ainsi que les oeuvres se présentent à nous et se jouent de nous ? C'est-à-dire en s'inscrivant dans une structure qui n'est ni le mensonge ni la vérité, mais leur mélange incertain. Qui affirme en niant et qui dément en proclamant. Sommes-nous pourtant prêts à accepter que tout discours échappe à ce qu'il est tout en continuant de l'être, à admettre que la littérature ne produise qu'une vérité, parfois contradictoire, et non la vérité ? Percevoir la manière dont l'oeuvre pose la mauvaise foi, la suscite et la défie, c'est approcher ce qui constitue sa matière même, tant le moteur de ses intrigues que sa métaphysique implicite ou explicite. Mais c'est aussi repenser son rapport au lecteur, au réel et au savoir. Car il y a un paradoxe commun au menteur et au sincère que seule la mauvaise foi permet de décrire en s'arrachant à nos routines intellectuelles.

10/2015

ActuaLitté

Littérature française (poches)

La mauvaise habitude d'être soi

Tristan apprend qu'il n'est pas un homo sapiens ; Raphaël doit prouver qu'il n'a pas été assassiné. L'identité est capricieuse, insaisissable. Que faire ? Ils pourraient la fuir, ou partir à sa recherche. Suivre l'exemple de l'homme qui emménage à l'intérieur de lui-même, ou de celui qui laisse un inconnu être lui, pour n'être plus personne. Prendre la mauvaise habitude d'être soi, ou la perdre.

06/2012

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté