Recherche

Matthias Lehmann

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Herr Lehmann

Berlin, septembre 1989, Frank Lehmann, que ses amis, à son grand déplaisir, n'appellent plus que " Herr " Lehmann depuis qu'il approche de la trentaine, évolue avec aisance et contentement dans sa niche écologique de Kreuzberg, dont il répugne à sortir, Sa seule ambition est de continuer à partager sa vie entre un modeste appartement, le bistrot qui l'emploie et nombre d'autres où l'on sert sa marque favorite de bière. Mais, à l'approche de l'événement, de menues contrariétés viennent perturber sa chère routine, signes avant-coureurs d'un changement qui affectera son existence personnelle et, sur un autre plan dont il ne se soucie guère, l'histoire allemande. C'est d'abord, au petit matin, la rencontre d'un chien résolu à lui barrer la route, Puis les désagréments se succèdent sur le mode tragi-comique: visite de ses parents venus de Brême, excursion à Berlin-Est où il est refoulé au contrôle, amours déçues, dépression de son meilleur ami. Le soir du 9 novembre, jour de son anniversaire, Herr Lehmann, qui se sent vieux et vide, fait la tournée des bistrots, noyant dans la bière le pressentiment qu'un chapitre de sa vie s'achève, tandis que Berlin en liesse fête l'ouverture du Mur. Tel Fabrice à Waterloo, Herr Lehmann, trente ans, n'a rien vu.

03/2004

ActuaLitté

BD tout public

Agora

Agora, recueil de dessins contemporains, dresse un portrait, entre réalité, symbolisme et imaginaire, de la rue, de la vie qui s'y déroule et des personnes qui la peuple. Matthias Lehmann cartographie ainsi la faune et la flore de villes à travers des séries d'images composites, sortes de fausses photographies reconstituées à partir de croquis pris sur le vif et de souvenirs. Entre Europe, Amérique de sud et Afrique, Agora , recueil de dessins contemporains, dresse un portrait, entre réalité, symbolisme et imaginaire, de la rue, de la vie qui s'y déroule et des personnes qui la peuplent. Matthias Lehmann cartographie ainsi la faune et la flore de l'urbanité à travers des séries d'images composites, sortes de fausses photographies reconstituées à partir de croquis pris sur le vif, souvenirs, photos ratées (à moitié floues ou sous-exposées) et de bien d'autres sources. Il tente par le dessin, s'estimant piètre photographe, de raconter - ou d'évoquer - ce qu'est aujourd'hui le monde, du brésil à la Guinée, de Saint-Denis (en bas de chez lui) aux monts Appalaches. Matthias Lehmann s'est balladé sous diverses latitudes tout autant qu'en bas de chez lui, aux coins des rues, avec l'envie de recenser tout ce qu'il y voyait : les gens, leurs habits, leurs gadgets, le mobilier urbain, l'architecture, ainsi que le "costume universel" des rues comme les logos, les tags, les ordures, etc... tout ce qui constitue l'espace public et ce qu'il raconte. Bercé par les dessins de rues de New-York de Reginald Marsh, Matthias Lhemann témoigne : "Rejeton du multiculturalisme, je ne me sens pas forcément de quelque part, même si dans ce livre, les scènes sont principalement situées en France et au Brésil, ses deux pays de culture". Avec son dessin précis et élégant, l'auteur fait circuler le lecteur dans l'humanité d'aujourd'hui, celle de la vie vraie, loin de l'imaginaire publicitaire mondial qui se substitue de plus en plus à elle, en tant que représentation du monde

04/2019

ActuaLitté

BD tout public

La favorite

Une grand-mère habille son petit-fils en petite-fille. Outre une réflexion sur la définition de soi à travers son corps et sa sexualité, l'occasion de confronter trois époques : des années 1930 aux années 2000 en passant par les années 1970. (Nouvelle édition) Prix du scénario - 2016 Prix littéraire des Lycéens et Apprentis de la région PACA - 2017

10/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les frères Lehman

11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui. 15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l'insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu'aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d'exercer ? Grandeur et décadence, les Heureux et les Damnés, comment raconter ce qui est arrivé ? Non seulement par les chiffres, mais par l'esprit et la lettre ? Par le récit détaillé de l'épopée familiale, économique et biblique. Par la répétition poétique, par la litanie prophétique, par l'humour toujours. Par une histoire de l'Amérique, au galop comme un cheval fou dans les crises et les guerres fratricides. Comment prendre la suite de Yehouda Ben Tema qui écrivit dans les Maximes des Pères : « Tu auras cinquante années pour devenir sage. Tu en auras soixante pour devenir savant » ? Nous avons 1207 pages et 30 000 vers pour devenir instruits, circonspects, édifiés. Groggy. Public Adulte.

09/2018

ActuaLitté

Littérature étrangère

Evocation de Matthias Stimmberg

En quelques nouvelles brèves, ce livre fait le portrait d'un poète autrichien faussement nihiliste, sûrement misanthrope, dont la culture est marquée par le souvenir de l'indicible. On reconnaîtra là un art tout borgésien de la miniature qui en dit long, très long, sur le monde. mais si le pari de Borges est relevé, le livre va plus loin encore, faisant voltiger en 10 fragments le puzzle de la mémoire la plus lourde, celle du XXe siècle. A.P.M. déploie avec finesse l'art, si classique et si contemporain, de dire le moins pour le plus.

08/2015

ActuaLitté

Littérature française

Mathias Sandorf

Mathias Sandorf est un roman d'aventures de Jules Verne, paru en 1885. Le roman est dédié à titre posthume à Alexandre Dumas père, l'auteur du Comte de Monte-Cristo en 1844. Les deux romans ont des points communs, même s'ils sont bien différents : dans Mathias Sandorf, le nationaliste hongrois éponyme, condamné à mort à la suite d'une tentative de coup d'Etat ratée, s'évade d'une prison autrichienne, devient riche et se venge des traîtres qui l'ont dénoncé. Malgré sa passion pour ce roman , dans sa préface de 1967 aux éditions Rencontre, Charles-Noel Martin regrette que ses personnages n'aient pas l'épaisseur psychologique des protagonistes du modèle. Résumé : Mathias Sandorf, trahi alors qu'il luttait pour libérer la Hongrie de la domination autrichienne, s'échappe de prison. Il réapparait sous le nom de docteur Antékirtt, possédant des navires électriques lui permettant de traverser la Méditerranée très rapidement, pour accomplir sa vengeance... La meilleure présentation de ce roman est faite par l'auteur, lui-même : "Dans cet ouvrage, j'ai essayé de faire de Mathias Sandorf le Monte-Cristo des VOYAGES EXTRAORDINAIRES."

04/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté