Recherche

Martial Caroff

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Martial

Quoi de neuf à la fin du Ier siècle à Rome ? Martial. Curieux : un poète auquel personne ne croyait, sauf lui. Dont personne d'ailleurs n'a parlé à l'époque, sauf Pline. Et qui, miraculeusement, a traversé les siècles. Parce qu'il était obscène (lascivus) et que les moines copistes raffolaient de ce genre de chose ? Pas seulement. Pourquoi ce poète mineur, venu d'Espagne (près de Calatayud, en Aragon), en 64, à vingt-quatre ans, est-il devenu un mythe, un peu comme Pétrone et son Satiricon ? Voilà le mystère. D'abord, l'épigramme latine lui doit tout. Il est le plus grand épigrammatiste romain, et l'épigramme est un genre très moderne. Le goût de la vacherie, de l'exécution en trois mots, comme Truman Capote, on adore ça. Martial est aussi le chroniqueur de Rome (son " publiciste ", pourrait-on dire). Le bruit infernal, les lumières de la Ville, le luxe des grandes domus (sur l'Aventin ou le Janicule), les caves sordides des prostituées (fornices), les tripots clandestins (popinae). Le Prince ? Un tyran. Il s'appelle Domitien. A régné quinze ans (8196). Les quinze ans (grosso modo) où Martial a publié. Et publié des épigrammes. Très dangereux, tout ça. Comment faire, sinon en flattait ? La flatterie, pour Martial, est une ruse. Sa prudentia à lui. Des gens comme Tacite ou Pline le Jeune, des professeurs de morale, feront toute leur carrière politique sous Domitien, mais ne diront rien. Dans cette société de rapaces, Martial fait servir ses courtes poésies (environ 1500) à ses nécessités personnelles : flatter, complimenter, demander, râler, rire, se venger, etc. Bref, il fait de la poésie (comme disait Lautréamont) une " vérité pratique ". Il pose aussi des questions très actuelles : comment peut-on être bisexuel, s'arranger des pueri (quinze, seize ans) et des puellae ? Peut-il y avoir une écriture du plaisir ? Un bon écrivain est-il un écrivain mort ? Martial restera trente-quatre ans à Rome. Puis rentrera en Espagne, après l'assassinat de Domitien. Presque un exil. Il mourra d'ennui. Etait trop lié à la Ville, à son temps, à l'oreille de Rome. Avec on ne sait quoi de mélancolique qui est, paraît-il, le propre du tempérament espagnol. Et on ne sait quoi de libertin qui le fait ressembler au Neveu de Rameau. Décidément, un auteur d'aujourd'hui.

03/2003

ActuaLitté

BD tout public

Zaroff

"Je m'appelle Fiona Flanagan. Vous ne me connaissez pas, général Zaroff... Et pourtant, il y a peu, vous avez changé ma vie. En tuant mon père, lors d'une de vos sordides chasses à l'homme. Je me propose de vous rendre la pareille ! Mes hommes ont retrouvé votre soeur cadette et ses trois enfants. Ainsi que l'île qui vous sert de repaire... Et cela m'a donné, à mon tour, des envies de chasse ! Qui, de vous ou moi, trouvera votre soeur et ses enfants en premier ? A l'instant où vous lirez ces mots, ils seront déjà sur votre île. Si c'est moi qui les rattrape, je les tuerai. Si c'est vous, il vous faudra les défendre. Car je n'aurai de cesse de tous vous chasser et de tous vous abattre. Afin qu'il ne reste aucun Zaroff en vie dans ce monde."

05/2019

ActuaLitté

Tourisme étranger

Terres singulières. Quinze lieux remarquables à travers le monde

Existe-t-il encore des terres singulières, étranges ou inconnues ? Tout dépend du regard. L'oeil du botaniste, par exemple, peut découvrir des mondes mystérieux dans la prairie la plus banale. Quant au marteau du géologue, il sait ouvrir des voies secrètes sous les marges des océans, au coeur des hautes montagnes ou des déserts lointains, mais aussi sous les pieds modestes du randonneur dominical. Les canyons américains, l'Islande, les monts Apennins de derrière les nuages, Nazca, le sultanat d'Oman, Santorin, la Transylvanie, Yellowstone... Les terres singulières de cet ouvrage sont une sélection de sites géologiques internationaux, certains célèbres, d'autres plus inattendus, tous surprenants, qui permettent d'illustrer les principales spécialités des sciences de la Terre : planétologie, volcanologie, tectonique, paléontologie, stratigraphie ... Chaque site est présenté par un texte simple et une abondante iconographie. De nombreuses anecdotes humoristiques, historiques ou littéraires enrichissent le propos. Prêts à voir le monde avec des yeux tout neufs ?

06/2017

ActuaLitté

12 ans et +

La trilogie noire Tome 1 : Layla

« L'inconnu s'approche au pas de course. Il passe devant Layla en soufflant et jurant. Son visage est caché par un chapeau ridicule et une longue écharpe. Il se tient le bras. Une décharge de haine fait frémir Layla. Elle vient de voir passer la Mort ». Paris, un matin d'hiver. Layla accompagne son père marchand d'art à une exposition de lithographies. L'après-midi, il fait une conférence dans le lycée de sa fille. A la sortie, ils discutent quelques instants dans la cour, puis se séparent. Un coup de feu claque. L'homme s'effondre. Mort.Suite à ce drame, Layla disparaît. Ronan et Karl vont tout faire pour la retrouver, puis pour l'aider à surmonter la tragédie. Tous trois se lancent sur la piste de l'assassin et découvrent bientôt que le père de Layla n'était pas étranger au milieu de la drogue. L'a-t-on tué pour cette raison ? Qui était-il vraiment ? Après Karl, Layla met de nouveau en scène trois lycéens aux origines sociales contrastées, que tout devrait éloigner mais que rien ne séparera, pas même les terribles épreuves qu'ils auront à traverser.

09/2012

ActuaLitté

Policiers

Les quatre saisons d'Ys : Ys en hiver

Un matin d'hiver, un homme longe les bassins de la nouvelle ville d'Ys en grelottant. Il pénètre dans l'Institut de Recherche sur les Langues et les Civilisations Disparues (IRLCD) et y découvre le cadavre du Professeur Daoudal. Pour crever comme ça, à quelques jours de la fin de l'année, faut être original ! Remarque, il était bien un peu bizarre le Daoudal, spécialiste de l'ancienne ville d'Ys, celle-là même que la volonté divine et la main de Guénolé avaient fait disparaître sous les flots un jour de tempête automnale. Après avoir révélé que c'était le roi Gradlon lui-même qui avait commandé sur son grabat de mort la reconstruction de la ville, le vieil historien avait, dit-on, encore bien d'autres découvertes à divulguer. Des découvertes vraiment extraordinaires... Est-ce à cause d'elles qu'il a été tué ? Ou bien faut-il chercher le mobile dans la vie sexuelle plutôt... Animée de l'universitaire ? Voilà les questions auxquelles devront répondre Bruno Krafft et Quentin Le Louarn, l'impossible flic et le sympathique paléontologue, une fois encore réunis dans la lutte contre les tueurs d'érudits. Mais cette fois, l'affaire est coton. D'abord, les deux enquêteurs devront aller chercher leurs premiers indices au grand-duché de Luxembourg. Ils y trouveront des notes sur un manuscrit voyageur bourré de citations à double entente de l'Ancien Testament. Puis, une fois rentrés à Ys où les attendra un nouveau cadavre, nos deux compères devront se livrer à une véritable course au trésor pour prendre de vitesse le mystérieux assassin. Quelle incroyable histoire !

09/2000

ActuaLitté

Policiers

Les quatre saisons d'Ys : Ys en automne

En ce jour d'automne 2001, il ne pleut pas sur la Ville d'Ys. Antoine de Nervèze, Professeur de littérature grecque à l'institut de Recherche sur les Langues et les Civilisations Disparues (IRLCD), interprète la mort de Socrate sur la scène du Grand Amphi. Totalement pénétré de l'esprit du philosophe, il prononce ses dernières paroles avant de mourir comme lui, empoisonné. Et ce n'est que le début : d'autres morts suivront, toutes aussi mystérieuses... C'est alors que déboule le lieutenant Krafft dans sa bagnole noire, serrant dans son étau labial un cadavre de clope couleur de bile qui, lamentablement, gît sur son menton... Le sombre policier résoudra-t-il l'énigme qui s'offre à lui ? Sans doute, mais ce sera difficile. D'autant plus que les impulsions de l'assassin semblent trouver leur source dans les brumes du lointain passé de l'ancienne Ville d'Ys, à l'époque où Dahut, la princesse maudite, reçut du Ciel le prix de ses errements. L'irascible enquêteur sera épaulé par Quentin Le Louarn, un jeune paléontologue féru de littérature ancienne, qui se chargera de découvrir les motivations symboliques de la monstrueuse réincarnation. Premier volet d'une tétralogie intitulée Les Quatre Saisons d'Ys, ce premier volume est peuplé d'étonnants personnages aux extravagantes activités. Roman iconoclaste, il s'ouvre par une plongée dans un VIe siècle légendaire, se poursuit par une enquête policière enfumée, ponctuée de crimes déments, avant de se perdre, en pleine tempête, dans une hallucinante course poursuite autour des bassins mythiques de la Nouvelle Ys.

04/2000

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté