Recherche

Marcel Proust

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

biographies historiques

La comtesse Greffulhe ; l'ombre des Guermantes

La comtesse Greffulhe, alias Oriane, duchesse de Guermantes sous la plume de son ami Marcel Proust, est l'une des figures les plus fascinantes de la Belle Epoque, régnant telle une souveraine sur le monde des arts et des lettres français. Son charisme, son allure folle et sa grande beauté ont inspiré nombre d'artistes et presque fait oublier son mécénat dans le monde de la culture à une époque où l'Etat n'y était pas engagé. Militante, elle est dreyfusarde, philanthrope, féministe engagée, une véritable " tête politique ". Ses amis sont Clemenceau, Léon Blum, mais aussi rois et princes d'Europe réconciliés chez elle avec les Grands de la IIIe République. Le jeune Marcel l'adorait - elle est la plus belle femme qu'il ait jamais vue.

ActuaLitté

lettres et linguistique critiques et essais

Degagements

L'essentiel, qui est un certain style, se niche dans les détails. C'est le ton de l'écrivain, celui qui vivifie les mots et stylise la vie. Régis Debray joue aux quatre coins avec les accidents de la vie. Entre figures tutélaires (Julien Gracq ou Daniel Cordier), et artistes redécouverts (Andy Warhol ou Marcel Proust), entre cinéma et théâtre, expos et concerts, le médiologue se promčne en roue libre, sans appręt ni a priori. Ręveries et aphorismes cruels se męlent aux exercices d'admiration. Les angles sont vifs, la lumičre crue, mais souvent, ŕ la fin, tamisée par l'humour. Ainsi l'exige la démarche médiologique, tout en zigzags et transgressions, selon la définition un rien farceuse qu'en donne l'auteur: ŤUn mauvais esprit assez particulier qui consiste, quand un sage montre la lune, ŕ regarder son doigt, tel l'idiot du conte. ť

ActuaLitté

lettres et linguistique critiques et essais

Correspondance

Marcel Proust fut un correspondant maniaque. Dès l’enfance, puis dans le monde, à l’époque du Santeuil et de Ruskin, pendant la genèse du Contre Sainte-Beuve et de la Recherche, au cœur même de la Grande Guerre, jusqu’à sa mort en 1922, sans trêve, il a écrit: à ses proches, à sa famille, à ses amis, aux défenseurs de ses livres, à ses ennemis et aux indifférents, à toute une foule d’experts de choses d’art et d’amour, de coquetterie et de finance… Les milliers de lettres qu’il a laissées traitent des sujets les plus variés – souvenirs et confidences intimes, impressions de lectures, négociations avec les éditeurs, commentaires de l’actualité politique ; elles contiennent aussi, à l’état d’esquisses, nombre d’épisodes et de motifs qui alimentent la Recherche. Cette édition rassemble une centaine de lettres écrites par Proust de l’âge de quinze ans à ses derniers jours ; par la diversité du ton, des formes et des postures qu’il y adopte, elles offrent un éclairage irremplaçable sur celui qui, à l’en croire, était moins écrivain qu’ « écriveur ».

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

La Place De L'Etoile

En exergue de cet étonnant récit, une histoire juive: «Au mois de juin 1942, un officier allemand s'avance vers un jeune homme et lui dit: Pardon, monsieur, où se trouve la place de l'Étoile? Le jeune homme désigne le côté gauche de sa poitrine. » Voici, annoncé en quelques lignes, ce qui anime le roman: l'inguérissable blessure raciale. Le narrateur, Raphaël Schlemilovitch, est un héros hallucinatoire. À travers lui, en trajets délirants, mille existences qui pourraient être les siennes passent et repassent dans une émouvante fantasmagorie. Mille identités contradictoires le soumettent au mouvement de la folie verbale où le Juif est tantôt roi, tantôt martyr et où la tragédie la plus douloureuse se dissimule sous la bouffonnerie. Ainsi voyons-nous défiler des personnages réels ou fictifs: Maurice Sachs et Otto Abetz, Lévy-Vendôme et le docteur Louis-Ferdinand Bardamu, Brasillach et Drieu la Rochelle, Marcel Proust et les tueurs de la Gestapo française, le capitaine Dreyfus et les amiraux pétainistes, Freud, Rebecca, Hitler, Eva Braun et tant d'autres, comparables à des figures de carrousels tournant follement dans l'espace et le temps. Mais la place de l'Étoile, le livre refermé, s'inscrit au centre exact de la «capitale de la douleur».

ActuaLitté

histoire et critique littéraires

Le Bottin Proustien

Sept titres, quinze volumes dans la collection blanche de la NRF, près de 4 000 pages: À la recherche du temps perdu est un monument de la littérature, une cathédrale de papier. Elle abrite une foule de personnages, depuis le héros omniprésent jusqu'aux silhouettes fugaces d'une mondaine ou d'un valet. Si plusieurs recensions des personnages proustiens ont été effectuées, Michel Erman est le premier à se pencher exclusivement sur les quelque deux cents êtres de fiction qui peuplent la Recherche. Il montre comment, par touches successives, Marcel Proust donne vie à Gilberte ou Elstir, Odette ou Charlus, Albertine ou Swann...

09/2010

ActuaLitté

Non classé

Le Bottin Proustien

Sept titres, quinze volumes dans la collection blanche de la NRF, près de 4 000 pages: À la recherche du temps perdu est un monument de la littérature, une cathédrale de papier. Elle abrite une foule de personnages, depuis le héros omniprésent jusqu'aux silhouettes fugaces d'une mondaine ou d'un valet. Si plusieurs recensions des personnages proustiens ont été effectuées, Michel Erman est le premier à se pencher exclusivement sur les quelque deux cents êtres de fiction qui peuplent la Recherche. Il montre comment, par touches successives, Marcel Proust donne vie à Gilberte ou Elstir, Odette ou Charlus, Albertine ou Swann...

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté