Recherche

Marc Fontrier

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Marc Levy

Né le 16 octobre 1961 à Boulogne-Billancourt, Marc Levy connait plusieurs carrières avant de se mettre à l'écriture : le succès de son premier roman, Et si c'était vrai, en 2000, l'incite à se consacrer exclusivement à son activité d'auteur. Bien lui en a pris : à un rythme qui devient rapidement annuel, Marc Levy publie un roman qui devient presque automatiquement un ouvrage classé dans la liste des meilleures ventes.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Andrée Chedid

Née le 20 mars 1920 au Caire, en Égypte, sous le nom Andrée Saab, Andrée Chedid y mène ses études, apprenant le français et l'anglais, et utilisant de manière ponctuelle l'arabe. Avec son mari Louis Selim Chedid, qu'elle épouse en 1942, elle part au Liban l'année suivante, où elle publie son premier recueil poétique, On the Trails of My Fancy, sous le pseudonyme A. Lake.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Renaudot

Créé en 1926 par des journalistes et des critiques littéraires qui s'ennuyaient en attendant les choix des jurés du Prix Goncourt, le Prix Renaudot s'est depuis fait une place de choix au sein des prix littéraires de la rentrée. Il emprunte son nom à Théophraste Renaudot (1586-1653), journaliste et médecin français, connu comme le créateur de la presse et de la publicité françaises...

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Virginia Woolf

Née Adeline Virginia Alexandra Stephen en 1882, Virginia Woolf grandit dans une famille aisée, où elle dispose d'un accès facilité à l'art et à la culture de son époque. Les disparitions de sa mère, en 1895, de sa demi-sœur puis de son père fragilisent toutefois son état émotionnel : elle devient sujette aux dépressions nerveuses. En 1915, elle publie son premier roman, The Voyage Out, après quelques années d'activité au sein du supplément littéraire du Times. 

ActuaLitté

Dossier

Prix des lecteurs de la ville de Lausanne 2022 : une récompense mondiale

Du 15 janvier au 15 mars 2022, les cinq romans en lice pour le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne 2022 vous sont offerts en lecture libre. Découvrez, lisez, votez !
 

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Muriel Barbery

Née en 1969 à Casablanca, au Maroc, Muriel Barbery sort agrégée de philosophie de l'École normale supérieure, avant d'enseigner en Bourgogne et à Saint-Lô. En 2000, elle publie son premier roman, Une gourmandise, aux éditions Gallimard.

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Ethiopie le choix du fédéralisme ethnique. Chronique du gouvernement de transition 1991-1995

En mai 1991, au terme d'une offensive militaire de trois mois. L'Ethiopian People's Revolutionary Liberation Front (EPRDF) et l'Eritrean People's Liberation Front (EPLF), alliés à quelques fronts de moindre dimension renversent le régime du lieutenant-colonel Mängestu Haylä-Maryam. Pendant que l'Erythrée s'apprête à se séparer de l'ensemble éthiopien, l'EPRDF met en place un gouvernement de transition, désigné après la réunion d'une Conférence pour la paix et la démocratie et l'adoption d'une Charte de la période de transition. Ce gouvernement, qui engage timidement une libéralisation de l'économie, admet la sécession de l'Erythrée et préconise un système de fédéralisme efrit igue. Tandis qui organisations et partis se multiplient, il se heurte à de nombreuses oppositions, en particulier au lendemain des élections régionales de 1992. dont les résultats, sujets à caution, sont largement contestés. Cependant, agissant en ordre dispersé au nom d'intérêts souvent contradictoires, oppositions nationalistes et mouvements centrifuges ne se retrouvent que pour condamner la mainmise de l'EPRDF sur le pouvoir. Ils seront les uns après les autres laminés par le gouvernement avant qu'une assemblée constituante élue au suffrage universel ne dote, en 1994. la République fédérale et démocratique d'Ethiopie d'une nouvelle constitution.

10/2012

ActuaLitté

Histoire internationale

Le Darfour. Organisations internationales et crise régionale 2003-2008

En un peu plus de cinq ans, la crise du Darfour est devenue l'une des plus complexes de la planète. Débordant sur des pays voisins eux-mêmes instables - le Tchad et la République centrafricaine -, elle agrège aujourd'hui plusieurs conflits qui se superposent puis se mêlent sans qu'une issue ne semble en vue en dépit des efforts consentis par les institutions internationales. En effet, à une crise entre la région rebelle et le centre du pouvoir se sont ajoutées de nouvelles lignes de fracture : factionnalisation des mouvements insurgés, guerre par procuration entre Tchad et Soudan dans la région frontière, métastase en Centrafrique, réapparition des conflits communautaires puis retournement de certaines milices gouvernementales. Face à cette problématique, les organisations de sécurité collective ont tardé à répondre puis se sont enferrées dans une stratégie à contretemps. Instrumentalisée par Khartoum, la crise a aussi été aggravée par l'intransigeance de certains mouvements rebelles. Cet ouvrage délibérément critique propose une explication du mécanisme qui a conduit à la situation d'aujourd'hui. Il considère la crise en envisageant ses développements non seulement hors frontière mais aussi à l'intérieur du Soudan où d'autres foyers de crise menacent toujours de s'embraser.

09/2009

ActuaLitté

Histoire internationale

Abou-Bakr Ibrahim, pacha de Zeyla, marchand d'esclaves. Commerce et diplomatie dans le golfe de Tadjoura (1840-1885), 2e édition revue et augmentée

Né vers 1810 dans une famille afar très impliquée dans le commerce des esclaves, Abou-Bakr Ibrahim reprend vers 1840 un héritage familial qu'il développe en déplaçant son centre de gravité vers Zeyla, exutoire naturel de la mystérieuse cité de Harär et des hauts plateaux de l'Ethiopie méridionale. Personnage hors du commun, son histoire se confond avec celle du golfe de Tadjoura dont, tout au long de la seconde partie du xixe siècle, il contribue à la façon. Après avoir été investi par les Turcs de la ferme des douanes de Zeyla, il se pose en effet en quasi-gouverneur de la ville, situation que personne ne sera jamais véritablement en mesure de lui disputer. En 1859, l'assassinat de son ami Henri Lambert le rapproche de la France dont il attend qu'elle le protège des Anglais et au profit de laquelle il organise la cession d'Obock par les chefs afar. Paris négligeant son acquisition pendant près de vingt ans, Abou-Bakr est amené entre-temps à côtoyer d'autres partenaires, en particulier les Egyptiens venus ici en conquérants. Lorsque, au début des années quatre-vingt, les Français se manifestent à nouveau et bien qu'il se heurte à la concurrence des trafiquants d'armes, Abou-Bakr décide de favoriser les entreprises du jeune administrateur Lagarde récemment désigné. Celui-ci est chargé de développer Obock, colonie qui se révélera l'ébauche de la future Côte française des Somalis puis du Territoire français des Afars et des Issas avant de devenir la République de Djibouti. Le vieux pacha s'éteint en 1885, à l'orée de l'ère coloniale qui voit les Italiens s'installer à Massaoua et au Benadir, les Anglais à Berbera et au Soudan, hallali qui voit aussi les Amhara du Choa pousser les limites de l'empire éthiopien jusqu'à Harar, aux portes du royaume inconstitué d'Abou-Bakr.

09/2018

ActuaLitté

Histoire internationale

L'illusion du chaos. Annales de Somalie (1995-2000) Du retrait des nations unies à la conférence d'Arta

Mars 1995. Les Nations Unies mettent fin à l'opération internationale déployée depuis deux ans dans une Somalie en déliquescence. Le territoire de l'ancienne République, atomisé, est abandonné aux ambitions personnelles des chefs de factions et à l'égoïsme des clans. Sur le plan politique émerge l'idée de reconstruire le pays non pas à partir de ses institutions étatiques mais à partir de ses régions, souvent engagées déjà dans une logique d'apaisement. Dans le Nord du pays, le Somaliland qui depuis 1993 a autoproclamé son indépendance montre la voie, suivi un peu plus tard du Puntland qui décrète son autonomie. Dans le Sud et le Centre en revanche, en dépit de conférences de réconciliation manquées, l'exercice est plus compliqué. Les régions existent, bien identifiées, mais les chefs de factions ne parviennent pas à consentir les renoncements nécessaires au rétablissement de la paix. Cette instabilité n'empêche en rien les affaires, licites ou délictueuses, de s'organiser en un système largement mondialisé qui n'a rien de chaotique. Sur cette scène qui n'est pas sans rappeler la période ante-coloniale et sur fond de lutte d'influence arabo-éthiopienne, le président de la République de Djibouti organise en 2000 une réunion qui se veut définitive. Bien que mené avec soin, l'exercice ramènera vers un pouvoir plus que virtuel nombre d'anciens du régime déchu mais surtout un fondamentalisme musulman étranger au monde somali.

06/2015

ActuaLitté

Histoire internationale

L'Etat démantelé 1991-1995. Annales de Somalie

28 janvier 1991, le régime du président Siyad Barre tombe sous les coups conjugués de trois mouvements rebelles. L'aveuglement des Somaliens, les choix politiques contestables des Nations unies et une trop grande assurance des Etats-Unis auront conduit à des choix stratégiques hasardeux. Ruinant tout espoir de normalisation en Somalie, ils favoriseront l'émergence d'un ultralibéralisme qui à terme fera le lit de l'islam radical.

02/2012

ActuaLitté

Histoire ancienne

Marc Aurèle

A l'âge précoce de dix ans, Marc Aurèle (121-180 après J-C), déjà héritier de l'Empire romain, consterna sa mère en lui annonçant qu'il voulait être philosophe, en porter l'habit et coucher à même le sol. Or, si l'aristocratie romaine voyait en cette tradition un idéal humain, les penseurs stoïciens avaient eux presque toujours combattu le pouvoir, parfois jusqu'à la mort... Pourtant, celui qui devint en 138 le petit-fils adoptif d'Hadrien réussit à concilier exercice du pouvoir et philosophie. L'auteur des Ecrits pour lui-même, sorte d'exercices spirituels, fut tout à la fois un homme de paradoxes et un extraordinaire reflet du modèle romain. Sur le plan religieux, bien que sa morale fût assez proche de celle des chrétiens, il ne les comprit jamais, et c'est sous son règne que la jeune Blandine fut jetée aux fauves dans l'amphithéâtre de Lyon. Sur le plan de la justice, il veilla toujours à prendre les décisions les plus favorables aux hommes, mais ne bouscula ni la hiérarchie sociale ni la place des esclaves. En matière militaire, enfin, cet homme de paix se mua en remarquable général en chef, commandant personnellement ses armées, pour protéger Rome et le monde romain de l'intrusion de peuples d'origine germanique ou asiatique (guerres danubiennes). En définitive, l'empereur-philosophe, qui ne fut jamais un simple théoricien, fut reconnu par ses sujets comme l'homme d'Etat romain par excellence et hissé immédiatement après sa mort au rang des dieux, même s'il avait choisi pour lui succéder un fils, Commode, qu'il savait indigne. Une biographie enlevée et brillante qui tente de sonder l'immense personnalité d'un grand Romain.

03/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté