Recherche

Manuscrits en ligne

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Le transfuge

Le roman inédit de Siegfried Lenz se révèle l'un des meilleurs livres de cet écrivain majeur, disparu en 2014.
Le dernier été avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, le soldat Walter Proska est affecté dans une petite unité chargée d'assurer la sécurité d'une ligne de chemin de fer au plus profond de la forêt, à la frontière de l'Ukraine et de la Biélorussie. Dans cette région marécageuse, une poignée d'hommes étourdis par la chaleur, assaillis par les moustiques et abandonnés par leurs propres troupes face aux résistants doivent également subir les ordres de plus en plus absurdes et inhumains de leur caporal-chef, en proie à la folie. Le temps passe, les soldats s'isolent. Guettés par la démence, hantés par des désirs de mort. Et Proska cherche la réponse aux questions qui l'obsèdent : entre le devoir et la conscience, quel est le plus important ? peut-on agir sans devenir coupable ? et où est Wanda, cette jeune résistante polonaise qu'il ne parvient pas à oublier ?
Écrit en 1951, Le Transfuge est le deuxième roman de Siegfried Lenz. Refusé par son éditeur – qui jugeait malvenue, dans le contexte de la guerre froide, cette histoire de soldat allemand qui décide de rejoindre l'Armée rouge –, le manuscrit a été oublié pendant près de soixante-dix ans avant d'être redécouvert à la mort de l'auteur. Un triomphe posthume.

traduction : Frédéric Weinmann

10/2018

ActuaLitté

Non classé

Le Journal de Ruth Maier

Ruth Maier, réfugiée autrichienne arrivée en Norvège avant la guerre, est victime de la grande rafle menée contre les juifs de la capitale. Elle est arrêtée en 1942 et embarquée sur un cargo à destination d’Auschwitz, où elle décède à son arrivée. Elle avait 22 ans. Ruth a tenu un journal jusqu’à la fin de sa vie. À partir d’environ 1100 pages manuscrites et de 300 lettres, son parcours a été brillamment reconstitué. Dans la lignée du journal d’Anne Frank, ce témoignage déchirant met le doigt sur le rôle trouble joué par la Norvège pendant la Seconde Guerre mondiale. Un document exceptionnel qui compile une centaine de photos, lettres, dessins, croquis et poèmes. « L’histoire de Ruth n’est pas que le récit de destins juifs, c’est aussi l’histoire exceptionnelle et universelle de la recherche de son identité dans des circonstances inhumaines. Cette histoire est incontournable, et touchera tout le monde. »(Bent Blüdnikow, Berlingske Tidende)« C’est sa prise de position claire et radicale qui fascine et touche, ainsi que l’implication intellectuelle dans les questions existentielles de cette jeune femme à propos de l’âge adulte, de l’amour, de l’évolution politique et de la solitude. »(Gabriele von Arnim, Die Zeit)« Son dernier journal, achevé deux jours avant son vingt-deuxième anniversaire, porte la mention préliminaire “Ne pas brûler! ” Pour la postérité et pour sa valeur de témoignage humain, nous pouvons nous estimer heureux qu’il n’ait pas été réduit en cendres. »(Ian Thompson, The Independant)

ActuaLitté

romans et fiction romanesque

Les derniers jours de la vie d'Albert Camus

Le 4 janvier 1960, Albert Camus quitte Lourmarin. Il doit rejoindre Paris par le train, mais se laisse convaincre par son éditeur, Michel Gallimard, de faire le voyage en voiture. Il n'arrivera jamais à destination. Sur une longue ligne droite, la voiture fait une embardée ; Camus est tué sur le coup. Dans sa sacoche, on retrouve le manuscrit du Premier Homme, en cours d'écriture, et son ticket de train non utilisé. Dans ce récit, José Lenzini retrace les derniers jours de la vie d'Albert Camus roulant vers Paris, cette capitale devenue hostile.

10/2009

ActuaLitté

romans et fiction romanesque

La chambre blanche

"En dépit des efforts que nous faisions pour marcher droit, chaque pas nous soulevait du sol, nous projetant l'un contre l'autre, et les chevaux ailés du pont et les réverbères à trois branches, la coupole transparente du Grand Palais et les grands troncs des marronniers avec leur haut feuillage sombre, toutes ces formes s'élançaient dans le ciel pâle, étirées, dansantes, allègres comme notre démarche, tandis que nous croisaient des passants sans épaisseur ni consistance, simples figurants dans notre rêve éveillé. La vie. Être présent à la vie, intensément. Notre amour nous la révélait. Peut-être sa splendeur se tient-elle "prête à côté de chaque être", comme Kafka l'avait écrit dans son Journal, mais - j'avais lu ces lignes avec nostalgie - "voilée, enfouie dans les profondeurs, invisible, lointaine". Je pensais ce jour-là que l'amour est bien cette magie qui nous dévoile l'autre monde - le monde d'au-delà du monde, celui qui en permanence se tient prêt à nos côtés, mais que d'ordinaire nous ne savons pas voir. "Lorsque Camille rencontra Julien, elle pensait que rien ne la prédisposait à la passion. C'est pourtant une véritable cérémonie qui se célèbre dans la chambre blanche où les amants se retrouvent. Désirant la possession et s'en défiant tous deux, ils deviennent les acteurs d'un théâtre dont ils croyaient ne devoir être que les témoins. La narratrice, à laquelle, Camille confie son secret et son manuscrit, réfléchit sur l'absolu et le lyrisme de toute passion et l'écueil de la réalité.

12/2002

ActuaLitté

romans et fiction romanesque

Les derniers jours de la vie d'Albert Camus

Le 4 janvier 1960, Albert Camus quitte Lourmarin. Il doit rejoindre Paris par le train, mais se laisse convaincre par son éditeur, Michel Gallimard, de faire le voyage en voiture. Il n'arrivera jamais à destination. Sur une longue ligne droite, la voiture fait une embardée ; Camus est tué sur le coup. Dans sa sacoche, on retrouve le manuscrit du Premier Homme, en cours d'écriture, et son ticket de train non utilisé. Dans ce récit, José Lenzini retrace les derniers jours de la vie d'Albert Camus roulant vers Paris, cette capitale devenue hostile.

10/2009

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté