Recherche

Małgorzata Borkowska, Stanisław Fiszer

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Sciences politiques

La Pologne à l'heure du néolibéralisme : entre résignation et résistance

L'année 1989 marque la fin du "socialisme réel" en Pologne et dans la plupart des pays d'Europe centrale, ainsi que le début de leur mutation capitaliste. Les articles réunis dans ce volume, fruit d'une journée d'étude organisée à Nancy le 10 avril 2018 par le Centre de recherche sur les cultures et littératures européennes (CERCLE - EA 4372) portent sur le modèle néolibéral, qui a été adopté en Pologne après 1989. L'étude de textes économiques, journalistiques, mais aussi littéraires et philosophiques amène les auteurs à réfléchir non seulement sur les choix économiques effectués après la chute du communisme en Pologne, mais encore à analyser leurs conséquences et à formuler les propositions qui visent à faire évoluer la situation sociale du pays qui fait partie de l'Union européenne en crise. Les chercheurs français et polonais représentent des approches et des opinions différentes ce qui augmente, d'ailleurs, l'intérêt de l'ouvrage dont le but est de poursuivre le dialogue entamé depuis longtemps dans les pays ex-communistes sur le néolibéralisme, la mondialisation et leurs limites.

06/2019

ActuaLitté

Histoire de France

Le Roi Stanislas

Romantique et candide, il est élu roi de Pologne à vingt-sept ans mais il perd son trône aussi vite qu'il l'a conquis. Stanislas Leszczynski (1677-1766) entame alors une vie errante d'exilé permanent, ballotté entre les coups de chance et les catastrophes. Le destin lui fait signe en 1725, le jour où le tout-puissant roi de France, Louis XV, décide d'épouser sa fille, Marie Leszczynska. Huit ans plus tard, la chance se confirme en l'aidant à remonter sur le trône en 1733, mais le trahit de nouveau en le faisant tomber après vingt-quatre jours de règne... Réfugié en France, il a soixante ans quand son gendre lui confie, en 1736, la souveraineté sur les duchés de Lorraine et de Bar : un viager aux pouvoirs limités, en attendant le rattachement de ces territoires à la couronne de France. Mais le " pion " de Louis XV ne l'entend pas de cette oreille. Il gagne le cœur des Lorrains par sa bienfaisance et les amuse par sa passion pour les fêtes qui illuminent son château de Lunéville. La belle histoire va durer vingt-neuf années et permettre aux duchés de conquérir une place brillante dans l'Europe des Lumières. Protecteur attentif des arts, lettres et sciences, Stanislas invente une architecture festive unique en son genre. Féru d'urbanisme, il s'entoure des meilleurs architectes pour offrir à Nancy un exceptionnel ensemble monumental, digne d'une vraie capitale. Soucieux des pauvres, il crée des fondations pour venir en aide aux démunis et veille à l'éducation de ses sujets, fondant à Nancy une académie, une bibliothèque publique et donnant à son université ses lettres de noblesse. Pacifiste et réformateur, utopiste et théoricien du bonheur, il est également l'auteur de travaux littéraires qui conjuguent pragmatisme, esprit des Lumières et traditions chrétiennes. Il demeure l'une des figures éminentes les plus attachantes du XVIIIe siècle européen.

09/2000

ActuaLitté

Romans de terroir

Nocturne pour Stanislas

En acceptant, à Lille, l'étrange invitation d'une inconnue septuagénaire, Hania ne se doute pas des conséquences qu'elle va avoir sur sa vie, et sur celle de ses proches. Il y a tant d'ombres dans l'histoire familiale de cette jeune artiste aux racines polonaises, élevée à Waziers, au coeur du bassin minier. Comme ces silences gênés autour du souvenir de son grand-père Stanislas Dabrowski. Qui était-il ? Famille éclatée, honneur perdu, exil, chant d'amour de trois femmes... Tandis que se dévoile peu à peu l'itinéraire de Stanislas, c'est tout un pan de l'histoire de ses ancêtres polonais qui sera révélé à Hania.

10/2017

ActuaLitté

Romans de terroir

La Berline du Roi Stanislas

Alors que Nancy s'apprête à fêter les deux cent cinquante ans de la place Stanislas, Michel Caffier met en valeur dans ce roman tout un pan de l'histoire du duché de Lorraine qui, au XVIIIe siècle, vit sous le règne de Stanislas ses dernières heures d'indépendance avant son rattachement à la France. L'auteur du Hameau des mirabelliers raconte l'aventure extraordinaire d'un jeune campagnard engagé par Stanislas comme cocher officiel de la solide berline de route qui transporte les principaux personnages de la cour et de prestigieux invités. Une aventure que Moussky - surnom dérivé de mousse, a adolescent en lorrain - partage avec ses modestes compagnons, les habitants de son village natal et son épouse Eva, femme de chambre de la favorite royale. Ce clan franco-polonais soudé, attentif et généreux, témoigne de la vie quotidienne des petites gens dans l'ombre des fastes des châteaux de Lunéville et de Commercy, ou encore de la somptueuse place de Nancy. De chaleureuses coulisses derrière les ors et les lustres de l'avant-scène.

05/2004

ActuaLitté

Histoire de France

Quand Stanislas régnait en Lorraine

1737 : Stanislas Leszczynski, roi de Pologne deux fois déchu, prince errant sexagénaire, obtient, par la grâce de son gendre Louis XV, la souveraineté nominale des duchés de Lorraine et de Bar. Ainsi débute un règne qui, à la surprise générale, s'étendra sur vingt-neuf années. Par la volonté du nouveau duc, la Lorraine connaît une période d'un exceptionnel éclat. Un admirable ensemble architectural, hymne de pierre et de fer forgé à la gloire de l'ordre monarchique, pare la capitale, Nancy. A Lunéville, le roi-philosophe tient une cour brillante et éclairée où se rencontrent polonais, lorrains, et français, savants, artistes et écrivains. Une société élégante, cultivée, frivole, passe des discussions philosophiques aux intrigues amoureuses, des concerts aux promenades dans des parterres de bosquets. On disserte et on s'amuse à la cour. Mais on travaille dans les pays où la fiscalité française pèse lourdement. La réalisation d'un remarquable réseau de chaussées est menée à bien au prix de dures corvées imposées aux habitants. Au-delà du faste déployé et de l'éclat des Lumières, à l'envers du luxueux décor, des hommes et des femmes ont connu, dans leur vie quotidienne, la gêne et parfois la misère.

09/1980

ActuaLitté

Histoire internationale

Stanislas 1er. Un roi fantasque

Stanislas Leszczynski (1677-1766), gourmand et jouisseur, traverse le XVIIIe siècle avec une joie de vivre désarmante. Ses éclats de rire, ses épopées et ses colères de despote oriental alimentent les gazettes et les conversations diplomatiques de toutes les chancelleries européennes. Deux fois élu roi de Pologne sans jamais pouvoir conserver la couronne, il n'hésite pas à se déguiser plusieurs fois pour échapper aux persécutions moscovites. Cet éternel exilé, échoué en France, sauvé de l'indigence par le mariage inattendu de sa fille avec Louis XV, parvient à exaucer son vœu le plus cher : régner en s'amusant. Il peut alors, dans les duchés de Lorraine et de Bar qui lui sont confiés, expérimenter sa philosophie de " roi bienfaisant " en essayant d'appliquer ses théories. Il améliore les conditions de son peuple adoptif, construit, invente et finalement recrée un univers qui n'appartient qu'à lui seul. C'est donc l'histoire surprenante d'un roi qui ne l'est pas, dans un pays qui ne lui appartient pas.

05/2002

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté