Recherche

Luisa Piccarreta

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Mystique

Le dessein d'amour de Dieu. D’après les écrits de Luisa Piccarreta

Cet ouvrage est pionnier en son genre puisqu'il propose une introduction à la vie dans la Divine Volonté. Il vient combler un manque important puisque rares sont les textes qui proposent un survol pédagogique des vastes écrits du Livre du Ciel (36 volumes). L'auteur rassemble de larges extraits des écrits de Luisa (1865-1947), tournant nos yeux vers de nouvelles perspectives : l'instauration du "royaume de la divine volonté" , 3e moment de l'histoire du salut, après la création et la rédemption. Il nous familiarise ensuite avec les exigences de transformation intérieure, avant de rappeler le rôle de Marie. Enfin, il nous livre son témoignage de prêtre, découvrant puis enseignant la Divine Volonté. Ce livre écrit dans un style simple et à la portée de tous, met en relief les différentes étapes à suivre pour faire advenir cette vie dans la divine volonté. Il ressort de ces pages une immense Espérance et une attente encore plus vive de la nouvelle Pentecôte d'Amour tant attendue.

05/2023

ActuaLitté

Religion

Le Royaume du Divin Fiat parmi les créatures. Tome 11, Les 24 heures de la Passion du Christ, 4e édition

Née en 1865 à Corato (Italie), Luisa Piccarreta, que Jésus surnomma lui-même "la petite fille de la Volonté Divine" vécut, à travers une vie qui tint du miracle permanent, une doctrine étonnante composée de quatre "perfections" : similitude et conformité à la Volonté Divine, puis Transformation en cette Volonté, enfin son ultime degré et le plus parfait, "opérer en tout en la divine volonté". L'oeuvre tout entière de Luisa — écrite au nom de la seule obéissance due à ses confesseurs, dont le bienheureux Hannibal Marie di Francia — est une totale immersion dans la Volonté Divine. Un mot résume l'ensemble : fiat. L'un de ces écrits — que nous publions ici — s'intitule L'horloge de la passion. De cette poignante méditation des 24 Heures de la Passion, Jésus a promis (le 17.9.1924) : "Je bénis chaque mot, je bénis les effets qu'ils ont et la valeur qu'ils contiennent : ces écrits sont une partie de Moi-même". Jésus ajouta que la méditation des Heures de Sa Passion était l'une des dévotions qui lui seraient des plus agréables. Si, dans chaque ville ou village, il se trouvait ne serait-ce qu'une seule âme pour les suivre, "Ma Justice qui en cette époque est beaucoup indignée en serait apaisée en partie ! ". La pratique des Heures de la Passion est conciliable même pour des personnes très occupées dans le monde, puisqu'il est possible d'accomplir cette élévation spirituelle au fil des jours et même durant son sommeil. Luisa Piccarreta est décédée le 4 mars 1947. Son procès de béatification a été ouvert.

11/2019

ActuaLitté

Religion

La venue du règne de la divine volonté dans nos âmes et dans le monde. Extraits du Livre du ciel

Où s'enracine la misère de l'humanité ? Quel remède pour qu'elle retrouve le bonheur voulu par Dieu depuis toujours et pour toujours ? Luisa Piccarreta (1865-1947), âme choisie pour redire à notre siècle la force de l'Evangile et lui annoncer l'avènement du Royaume de Dieu, nous aide à répondre à ces questions éternelles. Tandis que se poursuit à Rome le procès de béatification de Luisa, découvrir quelques-unes des milliers de pages de ses dialogues avec Jésus nous permettra d'entrer dans l'essentiel de ce qu'il lui a été donné de nous révéler, et qui nous plonge au coeur de toute prière chrétienne : Que ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. "Ma fille, mon Coeur se trouve dans l'ardeur des flammes, car je veux faire cette surprise aux générations humaines - le Royaume de ma divine Volonté sur la terre ! - une surprise à laquelle elles ne s'attendent pas. Ce que je manifeste à propos de mon Vouloir sera comme un baume qui cicatrisera les plaies que la volonté humaine a produites. Celui qui aura le bonheur de les connaître sentira couler en lui une nouvelle vie de lumière, de grâce, de force, pour accomplir en toute chose ma Volonté. Je vois que ces écrits seront pour mon Eglise comme un nouveau soleil qui se lèvera au milieu d'elle ; fortifiée par cet aliment céleste, elle se relèvera pour son plein triomphe."

11/2019

ActuaLitté

Témoins

Le livre du ciel. Tome 7, livres 18 à 20

La chair n'est pas toujours triste et faible et elle peut être le lieu d'une vraie joie et d'une vraie force quand elle est la façon dont nous existons tout entier pour la vérité. Pour la tradition chrétienne comme pour la pensée contemporaine, la négation de la chair serait un péril mortel. Elle doit alors être comprise comme le chemin de tout accomplissement et de tout amour. De St Paul et St Jean aux penseurs contemporains de la chair, ce numéro de Communio croise lectures théologiques et lectures philosophiques : avec notamment les contributions d'Olivier Boulnois, Emmanuel Cattin, Emmanuel Housset

09/2023

ActuaLitté

Témoins

Le livre du ciel. Tome 5, livres 13 à 15

Dans la seconde moitié du XXe siècle, en Amérique latine, des chrétiens ont résisté au nom de leur foi contre la pauvreté criante et les dictatures militaires. De cet engagement est né un courant de pensée qui établit une relation directe entre le message biblique et la lutte pour la justice sociale : la théologie de la libération. Ni relique du passé, ni doctrine hérétique condamnée par le magistère, la théologie de la libération a changé le cours de l'histoire du sous-continent et au-delà. Des rues de São Paulo aux montagnes du Chiapas, en passant par le parcours du pape François lui-même, ce voyage fait entendre la clameur des moissonneurs d'une manière nouvelle. Un road trip historique sur les pas d'une théologie bien vivante et actuelle.

09/2023

ActuaLitté

Témoins

Le livre du ciel. Tome 6, livres 16 & 17

"Toujours les hommes ont voulu refaire l'oeuvre de Dieu, organiser la famille, et l'éminent ingénieur dont je parle [Frédéric Le Play] n'est pas le premier et ne sera pas le dernier, toujours aussi, qu'on le remarque bien, dans ces organisations, c'est la famille qui est sacrifiée à des intérêts absolument inférieurs à elle-même, ici au mari, là aux époux, là au libre-penseur, là aux cadets, là enfin à l'atelier même. Or Dieu n'a fait la famille ni pour le mari seulement, ni pour les époux, ni pour les athées, ni pour les cadets, ni pour l'atelier, mais pour le genre humain tout entier, in officium generis humani, comme dit saint Thomas, ou, mieux encore, pour lui-même".

09/2023

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté