Recherche

Les filles du bout du monde

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Nobel de littérature, récompense ultime du monde des lettres

Le Prix Nobel de littérature récompense chaque année un auteur ou une autrice, depuis 1901. Comme l'a écrit dans son testament le chimiste Alfred Nobel, si un lauréat est choisi, c'est qu'il « a fait la preuve d'un puissant idéal », c'est-à-dire que son œuvre a su rendre de grands services à l'humanité.

ActuaLitté

Dossier

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

ActuaLitté

Dossier

Pénurie de papier : crise et tensions dans le monde du livre

En 2020, toutes les industries s'arrêtaient, à mesure que la Covid s'installait dans le paysage mondial. La reprise progressive des activités économiques en 2020, élargie en 2021, a relancé la machine — non sans hoquets et autres dysfonctionnements. Pour l'édition a débuté une crise du papier, parfois désignée comme une pénurie...

ActuaLitté

Dossier

Uchronie biographique : les figures littéraires du passé plongées dans un monde moderne

Et si Samuel Beckett n’avait jamais connu Godot, né dans une Irlande changée « en tigre celtique » ? Qu’est-ce que Diderot aurait pu imaginer à l’époque d’internet et des réseaux sociaux ? Et Alphonse de Lamartine, aurait-il opté pour une carrière d’influenceur politico-poético-dépensier ? Excellentes questions…

ActuaLitté

Dossier

Partage et lecture : Les boîtes à livres s'implantent dans les villes

Baptisées Little Free Library par les Américains, les Boîtes à livres sont devenues des outils de partage essentiel pour les livres. Au point que la Région Île-de-France se soit lancée dans l’implantation dans le réseau de gares franciliennes. 

ActuaLitté

Dossier

Banquet pour tout le monde : Astérix et Obélix ont 60 ans

Les deux Gaulois les plus célèbres du 9e art fêtent, en 2019, leur 60e anniversaire : le 29 octobre 1959, le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo présentent au monde un petit Gaulois, accompagné par son ami, plus... enveloppé. Rapidement, les deux héros deviennent les figures majeures du journal Pilote.

Extraits

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Les filles du bout du monde

Rita et Rosie ont cinq et neuf ans dans l'Angleterre des années 50 quand leur mère, veuve de guerre, se remarie. Elle a retrouvé l'amour avec un homme qui se révèle violent et manipulateur. Un homme qui décrète qu'il n'y a pas de place dans sa maison pour les enfants d'un autre. Les filles sont donc placées dans un orphelinat et envoyées en Australie, à des milliers de kilomètres de leur foyer. Seules au monde, perdues, elles sont brutalement séparées et adoptées par des familles autochtones. Ce qui ne signifie pas la fin de leur cauchemar. La maltraitance, la souffrance et la peur rythment le quotidien de Rita et Rosie. Ces petites filles du bout du monde nourrissent l'espoir qu'un jour elles pourront se retrouver. Mais dans un monde déchiré par les blessures de la guerre, elles vont devoir se battre pour échapper à leur destin... Les aventures de deux fillettes à la conquête de leur liberté.

02/2019

ActuaLitté

Littérature française

Les filles au bout du lac

Marcie, Paule et Sophie animent les salons roses de la ville au bout du lac. Fuyant le chômage, elles assument la difficile existence des travailleuses du sexe et voient défiler sur leur table de massage tout un éventail de clients exigeants. Un quotidien parfois sordide, qui oscille entre humour et tragédie, crainte de la police et voisins trop curieux. Mais l'ambition d'une vie meilleure exalte leur courage. Elles ont des rêves, elles ont des espoirs. Et puis il y a Philippe, un habitué qui fait battre le coeur de Marcie et en tombe amoureux. Marié à une femme dévouée, père de famille nombreuse, ce prince pas tout à fait charmant osera-t-il tout quitter pour vivre sa passion ? Les personnages de l'histoire sont fictifs. Toutefois, les situations et événements qui nourrissent le récit doivent leur part de réel - et d'humour - aux témoignages et confidences recueillis par l'auteur.

05/2009

ActuaLitté

Littérature française

Tout droit jusqu'au bout du monde

Ca vous intéresse les Droits de l'Homme ? " Monsieur le Maire paraît étonné que cet homme âgé, en pantoufles, soit resté planté si longtemps dans le hall de la mairie, les yeux fixés sur la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. C'est ainsi que, dès le début de ce livre, nous rencontrons Monsieur Sévotin. Il nous séduit d'emblée et nous lui emboîtons le pas. Il nous emmène dans son monde, la cité loin de tout, le "Bout du Monde". Là, au fil des pages et des semaines, nous apprenons à voir la vie comme Monsieur Sévotin la voit. Nous découvrons le terrible secret qui le ronge. Avec lui, nous aimons son chien Black, la petite Patricia qui réveille sa tendresse, le bébé Laetitia qui lui doit la vie, et beaucoup d'autres. Il faut lire et faire lire ce merveilleux récit. Il est vrai d'un bout à l'autre. Il est captivant. Il est beau et il donne la clé des Droits de l'Homme. L'auteur sait toucher le lecteur. Son premier livre, "La Boîte à Musique", a obtenu le grand prix des Treize en 1981. Il est devenu le poète de l'enfance dans le Mouvement international ATD Quart Monde où sa femme, Michèle, et lui sont engagés depuis 1974. . A partir de 12 ans.

01/1992

ActuaLitté

12 ans et +

Tout près, le bout du monde

Moi j'aime bien l'idée du journal. Il paraît que personne ne lira ce que j'écris alors je peux tout dire, c'est pratique, j'aime bien tout dire quand personne ne peut l'entendre. Je sais pas ce que je peux raconter, si je dois dire mon âge et me présenter, par exemple écrire sur la première page " Bonjour, je m'appelle Malo, je viens d'arriver chez Marlène " ou si je dois parler de ce qu'on fait tous les jours, ou plutôt de mes pensées, de mes rêves ou de mes cauchemars. Je sais pas si je peux parler de Jul et de Solam. Je sais pas si je dois expliquer pourquoi je suis là, toute façon, je suis pas sûr et certain de savoir.

11/2010

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les Villes du monde

Commencée très probablement en 1952, la rédaction de ce grand roman fut interrompue en 1955, et Vittorini, que la mort de son fils Giusto avait durement touché, ne devait jamais la reprendre. C'est donc là une oeuvre qu'il faut dire inachevée, non sans insister toutefois sur le fait que, délibérément conçue par Vittorini comme capable d'un développement indéfini (il lui arriva dans les années cinquante de la désigner comme "work in progress"), elle était peut-être interminable par nature. Par le jeu de l'errance perpétuelle où il jette d'emblée les divers personnages qui y paraissent, un berger et son fils, un sculpteur de marionnettes et son fils, un couple de jeunes mariés, une vieille fille de joie et une adolescente vagabonde... A travers une Sicile dont il serait vain de se demander si elle est la Sicile d'hier, la Sicile antique ou la Sicile "de toujours", et qui est bien plutôt une négation du lieu, lieu de passage, monde en diaspora, le livre prend la double dimension de l'épopée et de l'utopie. Utopie sans prophétie, épopée dont les épisodes seraient des idylles plutôt que des hauts faits. En cela, le roman exprime la longue marche que fut aussi toute la vie d'Elio Vittorini lui-même, marche d'amitié vers ce qui pourrait être la Ville, la vraie Ville du genre humain.

05/1972

ActuaLitté

Littérature française

Au bout du monde

Dans Au bout du monde, l'auteur s'attache à décrire une micro-société dans ce "penn ar bed" qu'il connaît bien durant la Première Guerre mondiale. Le roman se déroule à Toul-Douar, hameau situé sur la côte du Bas-Léon, entre Le Conquet et Lampaul-Plouarzel, face à Molène et Ouessant. Il montre l'importance de la mer pour des agriculteurs souvent aussi marins, pilleurs d'épaves ou goémoniers. Tout comme les îles du Ponant, Toul-Douar reçoit de plein fouet la violence des vents de mer. Certes, le village de Kergroas, dont il dépend, n'est pas menacé d'engloutissement, et ses habitants tirent essentiellement leurs ressources de la terre. Toul-Douar symbolise parfaitement ce contraste entre deux genres de vie radicalement opposés : déjà, certains jeunes font leur service militaire dans l'armée de terre (ce qui serait presque impensable dans les îles ou les ports) ; en revanche, la mer, au même titre que les travaux de champs, gouverne la vie sociale et l'emporte notamment sur l'effort de scolarisation. La petite communauté villageoise se soude automatiquement dès qu'elle se sent attaquée de l'extérieur : elle considère l'océan et ce qu'il charrie comme sa propriété et se heurte à la vigilance des douaniers. L'ostracisme envers les "étrangers" perdure, par douaniers interposés. Le réflexe de solidarité fonctionne toujours comme une soupape de sécurité et efface les divisions internes. On le retrouve ici : la lutte pour prendre de vitesse la mer et les douaniers quand La Princesse s'échoue amène l'insertion de l'institutrice Geneviève Bars dans la population du hameau. Tacitement, mais efficacement, les habitants de Toul-Douar s'accordent pour piller l'épave et répartir le butin : la mer régule véritablement les fluctuations des relations sociales, elle constitue le dénominateur commun des multiples individualités, elle agit comme un creuset où se refond périodiquement la conscience collective... (extrait de l'Introduction, d'Eric Auphan, président de l'Association des Amis d'Henri Queffélec).

06/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté