Recherche

Les fantômes du vieil hotel

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

ActuaLitté

Dossier

Présidentielle 2022 : les propositions des candidats pour le livre

L'élection présidentielle française, dont les deux tours se dérouleront le 10 et le 24 avril 2022, désignera l'homme ou la femme qui prendra la tête de l'État français pour les cinq années à venir. La profusion de prétendants et prétendantes signifie aussi un certain nombre de propositions pour convaincre, notamment dans le domaine de la culture et en particulier pour le livre.

ActuaLitté

Dossier

Les Chroniques du Confiné : au temps du coronavirus, le critique se fait booktuber

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles — ou de nouvelles qu’on préférerait meilleures. Il fallait bien que la rédaction tente d’offrir un moment de pause humoristique. Et même si les librairies sont fermées, et qu’il devient plus difficile de se procurer des nouveautés, pas question de renoncer à la découverte de livres, d’auteurs, de coups de coeur.

ActuaLitté

Dossier

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

Les sociétés matriarcales : les cultures autochtones dans le monde

ActuaLitté

Dossier

Stan Lee, la géniale incarnation de la maison Marvel

Né en 1922, Stanley Martin Lieber, alias Stan Lee, avait en tête, dès son plus jeune âge, l'écriture d'un « grand roman américain » : sa carrière en tant qu'auteur et éditeur lui aura permis de participer à la construction d'un véritable empire du divertissement, Marvel Comics.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Nobel de littérature, récompense ultime du monde des lettres

Le Prix Nobel de littérature récompense chaque année un auteur ou une autrice, depuis 1901. Comme l'a écrit dans son testament le chimiste Alfred Nobel, si un lauréat est choisi, c'est qu'il « a fait la preuve d'un puissant idéal », c'est-à-dire que son œuvre a su rendre de grands services à l'humanité.

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Les fantômes du vieil hotel

Une relative insouciance règne encore à New York en ce début des années 1990, surtout à l’approche des festivités de Noël. Brian McNulty, aspirant acteur et toujours barman de son état, travaille au Savoy Hotel. Il fait équipe avec Barney, un collègue irlandais qui soupçonne depuis quelque temps d’étranges trafics entre le patron de l’établissement et le directeur du syndicat hôtelier. Un soir, Barney est attaqué et cruellement blessé : on lui a coupé l’extrémité des doigts de la main droite. A-t-on cherché à lui donner un avertissement ? Ou cette agression est-elle liée au fait qu’il est illégalement entré aux Etats-Unis ?La situation se corse lorsque le directeur de l’hôtel, MacAlister, s’en prend à l’une des plus vieilles serveuses trouvant un prétexte fallacieux pour la licencier. Tout le personnel s’insurge et se met en grève. Le lendemain matin, MacAlister est assassiné. Brian mène l’enquête avec l’aide de son père, farouche militant syndical, et tous deux découvrent en fouillant les poubelles de l’hôtel, que Mac Alister se livrait à des malversations financières et détournait de l’argent sur le dos des employés…On retrouve Brian McNulty, le héros de Prends garde au buveur solitaire (Rivages/Noir nº 431) et de Qui sème le vent (nº 656)… Barman de nuit, gauchiste quinquagénaire toujours dévoué à la cause ouvrière, divorcé et père d’un adolescent, il affronte la ville de New York dans son incessante évolution. Détective qui sonde les âmes blessées autant que les poubelles de la corruption généralisée, il est l’incarnation même du combat du faible contre le fort. Mais tout l’art de Cornelius Lehane réside dans la subtilité des portraits qu’il brosse : on échappe à toute situation manichéenne et à tout angélisme dans cette histoire profondément humaine, qui nous rappelle les origines de l’Amérique : ses immigrants et leurs luttes intestines, en particulier l’exil des Irlandais de l’IRA.Comme le note la critique du New York Times Marilyn Stasio, les romans policiers de Cornelius Lehane ont le charme cruel de ces piliers de bar irlandais qui racontent infatigablement des histoires et font en sorte de faire rire l’auditoire avant de lui asséner le coup de grâce avec la triste histoire de leur vie.« Un roman féroce, au sens irlandais du terme. » Ken Bruen« L’œuvre de Cornélius Lehane rappelle le meilleur Lawrence Block. » George Pelecanos« Lehane évoque avec sincérité la vie de la classe ouvrière new-yorkaise. » Marilyn Stasio, The New York Times

10/2010

ActuaLitté

Lecture 9-12 ans

Les nouveaux détectives Tome 3 : Fantômes à l'hôtel

La mère de Carlos est chargée de démasquer l'individu qui se fait passer pour un fantôme et hante l'hôtel de Sugarcrest Park. Pour la première fois, elle décide de faire confiance à Carlos, Eliza et Frank et demande leur aide pour résoudre le mystère. Alors que le héros est persuadé qu'il s'agit d'un véritable spectre, sa meilleure amie est convaincue qu'un occupant de l'hôtel se cache derrière cette machination. Mais qui serait assez machiavélique pour vouloir mener les propriétaires de l'hôtel à la ruine ?

10/2021

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les fantômes

A Buenos Aires, le soleil frappe fort sur l'immeuble en construction de la rue Bonifacio. En ce dernier jour de l'année, date initialement prévue de l'achèvement du chantier, les futurs propriétaires sont venus constater l'avancement des travaux. La famille Vinas, chargée de veiller à ce que personne ne pénètre dans le chantier, s'est précairement installée au dernier étage du bâtiment et s'apprête à célébrer le réveillon. Mais, traversant les étages et les cloisons, une bande de fantômes a également investi les murs. Des fantômes que les membres de la famille Vinas sont les seuls à pouvoir voir. Patri, la fille aînée, se lie particulièrement avec eux. Rongée d'incertitudes, peu en phase avec les humains qui l'entourent, préférera-t-elle la compagnie des fantômes à celle de sa famille pour fêter le passage à l'année nouvelle ?

01/2013

ActuaLitté

Théâtre

Les fantômes

Cette pièce rassemble dans un désert écrasé par la chaleur les fantômes d'Alfred Jarry, de Lénine, de Marie Madeleine et de Jésus-Christ, réunis en la circonstance pour discuter de la fin du monde. Ceux-ci soulignent dans leurs échanges verbaux l'importance d'une conscience à la fois communautaire et historique, au-delà de leurs différences philosophiques. Un autre personnage, nommé l'idiot du village, finit par joindre leurs discussions : Il incarne le pouvoir de l'ignorance, pouvoir d'effacement de la culture et de négation du passé. Par contraste, les multiples références à la Grèce antique expriment la signification universelle de l'art, de la connaissance et de la liberté politique.

03/2021

ActuaLitté

Littérature française

Les fantômes

Tandis que l'enchevêtrement des lignes de l'histoire conduit Martha et ses amis à oeuvrer contre-courant, le passé, bien qu'heurté de multiples reconstitutions, continue d'agir à l'encontre de projets existentiels majeurs, dont la finalité engage la survie. L'acharnement des fantômes à prendre corps domine, au détriment du vivant. Les personnages, comme ficelés les uns aux autres, se déploient malgré eux, délient puis rassemblent les accessoires de l'instant, qu'ils transforment en moment. Les broutilles signent l'évènement, le temps se court ou se suspend, laissant brièvement croire à l'illusoire maitrise d'un combiné relationnel inéluctablement mouvant.

03/2022

ActuaLitté

Beaux arts

Les cocus du vieil art moderne

Salvador Dali oppose le génie français, qu'il croit analytique, au génie espagnol, qu'il définit comme mystique. Il en a assez, dit-il, de notre " cassoulet cartésien ", règle son compte à l'art moderne et rend Picasso responsable de la " laideur généralisée ". Après avoir exalté la " sculpture hystérique ", Dali revient à la fameuse théorie de la " paranoïa critique " et termine sur la physique nucléaire traduite en peinture. Style pétaradant et baroque, provocation. Dali toujours...

05/2004

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté