Recherche

Les collectionneurs d'images

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Images, dessins, peintures : quand le regard raconte

Le regard humain est un outil puissant. Il capte, analyse et interprète le monde qui nous entoure. Mais que se passe-t-il lorsque ce regard se pose sur une image, un croquis, une toile ou un texte ? Une véritable alchimie s'opère, tissant des liens profonds entre l'observateur et l'œuvre.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Jean d'Ormesson

Venu au monde dans le 7e arrondissement de Paris, le 16 juin 1925, au sein d’une famille noble, Jean d'Ormesson s'engagea tardivement, de son propre aveu, dans l'écriture, trop occupé qu'il était à lire. Il publie son premier ouvrage, L’amour est un plaisir, en 1956, aux éditions Julliard, mais son livre La gloire de l’Empire, en 1971, lui vaut une reconnaissance littéraire avec le Grand Prix du roman de l’Académie française.

ActuaLitté

Dossier

La famille, ce port d'attache parfois trop attachant

La famille, ce mot si universel, évoque en chacun de nous des images, des souvenirs et des émotions. Pourtant, sa signification et sa structure varient étonnamment d'une culture à l'autre. Voyageons à travers le vaste monde des familles et découvrons les mille et une façons de former ce précieux noyau social.

ActuaLitté

Dossier

Romans, nouveautés : les livres de Marc Levy

À 18 ans, Marc Levy s’engage dans la Croix Rouge et il y passe 6 ans. Puis, après avoir créé une société spécialisée dans les images de synthèses en France et aux États-Unis, il dirige un cabinet d'architecture. 

ActuaLitté

Dossier

Stan Lee, la géniale incarnation de la maison Marvel

Né en 1922, Stanley Martin Lieber, alias Stan Lee, avait en tête, dès son plus jeune âge, l'écriture d'un « grand roman américain » : sa carrière en tant qu'auteur et éditeur lui aura permis de participer à la construction d'un véritable empire du divertissement, Marvel Comics.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Jean d'Ormesson

En mars 2018, quelques mois après la disparition de Jean d'Ormesson, le 5 décembre 2017, sa fille Héloïse d'Ormesson annonce la création d'un prix littéraire pour lui rendre hommage. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce la création du prix Jean d’Ormesson, qui sera décerné le 6 juin prochain au Centre national du livre (pour s’approcher de la date anniversaire de la naissance de mon père le 16 juin 1925) », explique-t-elle.

Extraits

ActuaLitté

Littérature scandinave

Les collectionneurs d'images

Djalli mourut le premier d'une méningite, Ingimar fut emporté au fond de l'eau par un filet de pêche, le corps de Staffan fut retrouvé sous un buisson, à Copenhague ; Fríðrikur fut lâchement assassiné, Olaf mourut d'une maladie interdite et Kári fit leur éloge funèbre. Voici, sur plus de quarante années, la destinée de six garçons de la classe de 1952 de l'école Saint-François de Tórshavn, capitale des îles Féroé, dans l'Atlantique Nord. Entrelaçant devenirs personnels et collectifs, une fresque sociale et familiale se déploie, qui retrace avec émotion l'entrée dans la modernité de cette partie isolée et méconnue du royaume du Danemark. Intime et épique, exotique et universel. Le Monde des livres. Ce roman contient la vie, la mort, l'amour, l'amitié, la religion, la terre, la mer, la politique, la philosophie, l'Histoire. Et ce sans effet catalogue, sans fioriture, dans une écriture limpide, sans pathos, toujours juste. Librairie Ombre blanches (Toulouse). Postface et validation linguistique à partir du texte original féroïen par Malan Marnersdóttir. Traduit du danois par Inès Jorgensen.

02/2023

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les collectionneurs d'images

Djalli mourut le premier d'une méningite, Ingimar fut emporté au fond de l'eau par un filet de pêche, on retrouva le corps de Staffan dans la commune libre de Christiania à Copenhague, Friérikur fut lâchement assassiné, Olaf mourut d'une maladie interdite et Kâri fit leur éloge funèbre. Sur plus de quarante années, de l'éducation religieuse à la révolution sexuelle, en passant par les luttes pour la culture féroïenne à l'exil sur le continent européen, le roman suit la destinée de six garçons de la classe de 1952 de l'école Saint-François de Tôrshavn, capitale des Iles Féroé, dans l'Atlantique Nord. Entrelaçant devenirs intimes et collectifs, Les collectionneurs d'images déploie une fresque sociale et familiale qui retrace avec émotion l'entrée dans la modernité de cette partie isolée et méconnue du royaume du Danemark. Jôanes Nielsen offre un chef-d'oeuvre de vie, de rires et de larmes à la littérature nordique.

ActuaLitté

Livres 3 ans et +

Les collectionneurs

Le collectionneur dont il est question dans ce livre, n'a pour passion ni les timbres, ni les pièces, ni même les trèfles à quatre feuilles. Non, ce qui l'intéresse et ce à quoi il consacre sa vie, ce sont les flèches. Pas n'importe quelles flèches : celles qui indiquent la droite. De l'autre côté de la rue, son voisin trouve cette manie ridicule, pour la bonne raison qu'il est lui-même collectionneur de flèches, mais celles qu'il affectionne montrent la gauche. Lorsqu'un jour, dans une brocante, les hommes se trouvent nez à nez, tous deux sont alors persuadés que la flèche extraordinaire qui se trouve à leurs pieds leur revient de droit, car, bien entendu, selon le côté où l'on se trouve, celle-ci marque la droite... ou la gauche. Les deux collectionneurs n'ont d'autre choix que de partager leur trouvaille et de devenir ami... à partir de 5 ans

09/2016

ActuaLitté

Humour

Les collectionneurs

Jacques Perret est un philaphile. Le philaphile est un collectionneur au carré, un amateur d'amoureux, un curieux des fondus et des toqués. Enfilade de tableautins roses et tendrement cocasses, ce recueil de courts textes nous initie aux rites de singulières tribus : celle des philatélistes (les timbrés) ; celle des numismates (d'antiques monnaies sans prix sont leurs plus belles pièces de collection) ; celle des philuménistes (ou comment s'enflammer pour une boîte d'allumettes) ; celle des fibulanomistes (ils peuvent en découdre pour un bouton), etc. Un livre réservé aux... bibliophiles ?

04/1989

ActuaLitté

Thèmes photo

Les choses. Collections, collectionneurs

Une collection de collectionneurs : trente-trois personnes photographiées au milieu de la profusion d'objets qui les entourent. Collectionneurs de métier ou simples quidams, ils parlent de l'émotion liée à ces choses et du besoin impérieux qu'ils ont de recueillir un objet supplémentaire : cloches, crucifix, cochons, jouets, petites autos, journaux, robes, ordinateurs, bouts de ficelle, poubelles, chimères, radios, culottes... La mise en scène de chaque photographie d'Aurore Valade compose un tableau, à la fois portrait et nature morte. Un livre qui fait réfléchir sur notre propre rapport aux objets, et rend hommage à la singularité de ces gens emprunts d'humilité et de démesure.

10/2023

ActuaLitté

Beaux arts

La vraie image. Croire aux images ?

Qu'est-ce qu'une vraie image ? Poursuivant son étude de la signification de l'image dans la culture occidentale, Hans Belting interroge ici notre besoin fondamental d'images vraies et authentiques, susceptibles de rendre compte et de reproduire la réalité telle qu'elle est. Il montre que notre compréhension de l'image est marquée, aujourd'hui encore, par une survivance de notions religieuses : la foi chrétienne a joué en Occident un rôle formateur de l'identité et de la conscience et nous avons intériorisé les tentatives sans cesse recommencées d'une définition de l'image qui se sont accomplies dans son orbe. Plutôt que de dérouler une histoire linéaire, l'auteur procède ici par sondages, en pointant son attention sur deux moments clés, deux accélérations critiques où la culture européenne franchit à chaque fois un seuil : la fin de l'Antiquité d'abord, où la question de l'image est l'enjeu de débats philosophiques autour de la double nature du Christ ; la période de la Réforme ensuite, où la traduction de la Bible en langue vulgaire et sa diffusion par l'imprimerie entraînent comme une dévalorisation ontologique de l'image, contrainte de se replier désormais du côté de l'art et des théories esthétiques. La tradition religieuse des images, avec la part irréductible faite à la croyance, est donc bien davantage qu'un simple prélude naïf de leur complexité moderne. Dans La vraie image, Hans Belting tend magistralement l'arc qui relie l'aube des Temps nouveaux à notre époque contemporaine, en tissant des rapports inaperçus entre histoire de la religion, des images et des idées. A ce titre, le livre apparaît comme l'indispensable complément à ses deux précédents ouvrages, Image et culte (Cerf, 1998) et Pour une anthropologie des images (Gallimard, 2004).

10/2007

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté