Recherche

Les écrivains et la politique en France. De l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

La guerre de Vladimir Poutine contre l'Ukraine ou la Russie impériale

En fond historique, la place Maïdan, d’où était partie la révolution de 2014 qui avait conduit au soulèvement contre le gouvernement. Mais depuis le 24 février, la Russie de Vladimir Poutine a décidé d’une invasion du territoire ukrainien. Une force militaire en marche qui soulève l’indignation internationale et provoque des réactions de soutien partout dans le monde. Les organisations littéraires avec des mots pour armes grossissent les rangs de cette opposition.

ActuaLitté

Dossier

Législatives 2022 : le livre et la culture dans les programmes

Quelques semaines après l'élection présidentielle qui a reconduit Emmanuel Macron à l'Élysée pour un nouveau mandat de cinq ans, les élections législatives recomposeront l'Assemblée nationale. Les députés, à la fois législateurs et contrôleurs de l'action de l'État, s'intéressent assez logiquement à la culture et au livre.

ActuaLitté

Dossier

La France à Francfort : pays invité d'honneur à la Foire du livre 2017

Événement international, la Foire du Livre de Francfort réunit chaque année pendant 5 jours, 7 500 exposants de 106 pays et près de 278 000 visiteurs. Cette manifestation emblématique accueille notamment 9 000 journalistes du monde entier, un millier d’auteurs et 600 agents littéraires.

Crédit photo ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Extraits

ActuaLitté

Sciences politiques

Les écrivains et la politique en France. De l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie

De l'affaire Deyfus à la fin des années 1960, on ne compte plus les écrivains qui ont incarné en France la figure de l'"intellectuel", celui qui s'engage dans la cité en mobilisant son pouvoir symbolique. On pense tout de suite à Zola. Mais aussi à Aragon, à Malraux, à Sartre, à Simone de Beauvoir, et à tant d'autres. Autrement dit, d'abord aux écrivains de gauche ou, à tout le moins, réputés "progressistes". Cependant, si Malraux fut le premier ministre de la Culture français, et si le modèle sartrien de l'engagement a connu une diffusion mondiale, il ne faudrait pas oublier pour autant ceux qui, au nom de leur engagement à droite, se sont illustrés dans les années sombres de notre histoire : Maurras, Brasillach, Rebatet, Drieu la Rochelle, Céline. Le regain d'intérêt pour leurs écrits les plus virulents dans un contexte de montée de l'extrême droite et de la xénophobie nous invite au contraire à un retour sur l'histoire de leurs engagements. De fait, toutes les représentations étudiées dans ce livre demeurent profondément ancrées dans notre culture politique et ont même connu un regain d'actualité depuis les années 1990, qu'il s'agisse des catégories de droite et de gauche (malgré les tentatives de nier leur validité), du débat Orient/Occident (le choc des civilisations), ou encore des affrontements politiques autour de l'"identité nationale". Elles constituent le vivier auquel puisent les intellectuels, les prophètes et les idéologues d'aujourd'hui, comme en témoigne l'épilogue de ce livre. D'où la nécessité d'en revisiter l'histoire et d'en comprendre les ressorts culturels et professionnels, comme nous le propose cet essai documenté et profondément neuf, qui interroge aussi les formes de l'engagement.

09/2018

ActuaLitté

Histoire de France

La France de l'Affaire Dreyfus

De l'Affaire elle-même, on sait tout, ou presque : l'imbroglio politico-judiciaire, la dimension antisémite et antirépublicaine, la portée idéologique. D'excellents ouvrages ont dégagé le rôle des acteurs, petits et grands, volontaires ou involontaires, dans la fabricatioon de ce drame national. Ce qu'en revanche on connaît beaucoup moins, derrière les tréteaux du grand opéra, c'est le véritable impact de l'Affaire dans la France des profondeurs et des réalités sociales, mis à part les "intellectuels" qui ont trouvé là leur naissance officielle. En quoi le paysage politique a-t-il été bouleversé ? Quels affrontements internes au sein des institutions d'Etat, police, armée, magistrature ou corps préfectoral ? Quelles retombées dans les milieux aristocratiques, patronaux, ouvriers ? Quels clivages chez les catholiques, les protestants, les juifs eux-mêmes ? L'approche est ici modeste, et pourtant neuve et décisive : un ensemble de plongées ponctuelles à partir d'une moisson d'archives et de travaux le plus souvent inédits, destinées à renouveler la connaissance historique de ce moment crucial qui pèse encore sur les comportements politiques et sous-tend peut-être toujours des interprétations antagonistes de la nation.

01/1994

ActuaLitté

Histoire de France

Histoire politique de l'affaire Dreyfus

L'affaire Dreyfus est souvent décrite comme un coup de massue tombant sur le jeu politique. Or c'est la crise politique larvée qui permit à l'erreur judiciaire initiale de devenir une affaire majeure, la première tentant d'ignorer la seconde, puis la récupérant tardivement pour relancer le régime et en empêcher la réforme. Cette vision heurtera sans doute ceux qui veulent d'abord voir dans l'Affaire un grand combat moral, mais cet élargissement de la perspective révèle les défaillances du moment et les déceptions ultérieures. Pourquoi une erreur judiciaire est-elle devenue l'Affaire tout court ? Pourquoi l'opinion publique et la classe politique ont-elles été si longtemps hostiles aux dreyfusards ? Pour analyser le paysage et le climat où a surgi l'affaire Dreyfus et mieux en comprendre les évolutions puis l'insatisfaisant dénouement, il faut examiner les structures du régime qui la subit tant bien que mal ; la Troisième République et l'affaire Dreyfus s'éclairent dès lors l'une et l'autre.

11/2014

ActuaLitté

Sciences historiques

LES INTELLECTUELS EN FRANCE. De l'affaire Dreyfus à nos jours

De Zola à Barrès, de Brasillach à Malraux, de Sartre à Raymond Aron, d'Aragon à Régis Debray, on retrouve dans la deuxième édition mise à jour de ce livre les grands premiers rôles de l'intelligentsia : écrivains, grands universitaires, journalistes, tous clercs aux prises avec l'événement ; mais aussi, au gré des hégémonies idéologiques, des crises et des modes, les réseaux d'influence et les solidarités actives où ils se sont engagés. Après tant d'essais, parfois brillants, et souvent polémiques, sur le statut, la mission, les errements de l'intellectuel, voici la première tentative de synthèse historique. Les auteurs nous y proposent une lecture de la société intellectuelle française au XXè siècle, qui met notamment en valeur les notions de génération et de sociabilité.

07/1996

ActuaLitté

Religion

Les chrétiens et l'affaire Dreyfus

L'affaire Dreyfus, (1894-1899), " cette culmination mystique " selon Péguy, constitue un formidable révélateur de l'état du christianisme français de la fin du XIXe siècle. Pourquoi trouve-t-on les protestants aux côtés du capitaine dégradé, alors que les catholiques dénoncent sa " trahison " ? Pourquoi un tel aveuglement devant l'injustice ? Cet ouvrage met à jour les ressorts profonds de l'antisémitisme catholique de l'époque alimenté par l'arsenal de la Bonne Presse. Le Pélerin, La Croix, Les Croix locales déclinent à longueur de colonnes les deux arguments massue qui condamnent Dreyfus : sa trahison, comme celle de Judas, s'inscrit dans la ligne de l'histoire juive ; l'acharnement des dreyfusards provient d'un puissant " syndicat judéo-protestant-maçonnique " soutenu par les ennemis de La France. A l'inverse, la grande majorité des protestants soutiennent Dreyfus en se référant aux Evangiles... De ce naufrage moral émergent quelques courageux catholiques dreyfusards bravant, au nom d'une religion de l'amour, les flots de sottise et de haine. Très documenté, le présent ouvrage témoigne de l'usure du tissu catholique en France, à l'aube du XXe siècle. On ne peut s'empêcher de penser à Vichy, quarante ans plus tard...

10/1998

ActuaLitté

Littérature française (poches)

L'AFFAIRE DREYFUS. La vérité en marche

" J'accuse le lieutenant colonel de Paty de Clam... J'accuse le général Mercier... J'accuse le général Billot... J'accuse le général de Boisdeffre et le général Gonse... J'accuse le général de Pellieux et le commandant Ravary... J'accuse les trois experts en écritures, les sieurs Belhomme, Varinard et Couard... J'accuse les bureaux de la guerre... J'accuse enfin le premier conseil de guerre d'avoir violé le droit en condamnant un accusé sur une pièce restée secrète, et j'accuse le second conseil de guerre d'avoir couvert cette illégalité, par ordre, en commettant à son tour le crime juridique d'acquitter sciemment un coupable... Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Ma protestation enflammée n'est que le cri de mon âme. Qu'on ose donc me traduire en cour d'assises et que l'enquête ait lieu au grand jour ! J'attends. Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'assurance de mon profond respect ". Emile Zola

12/1969

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté