Recherche

Le calcul des langues. Distyle

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Leonard de Vinci

Fantastique visionnaire, inventeur de génie, les expressions manquent pour cerner la personnalité de Leonard de Vinci. Le 500e anniversaire de sa disparition est l'occasion de se replonger dans la vie, l'œuvre et l'héritage du peintre florentin, qui a multiplié les activités, de l'architecture à la botanique, en passant par la musique, la poésie ou encore la philosophie.

ActuaLitté

Dossier

Le catalogue des nouveautés éditeurs de la rentrée

Les éditeurs planchent depuis des mois, les auteurs ont réécrit leurs livres... et voici le grand moment : la présentation des nouveautés aux libraires. Alors, quoi de bon à se mettre sous la dent ?

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

Extraits

ActuaLitté

Philosophie

Le calcul des langues. Distyle

Texte énigmatique et entièrement inédit, Le Calcul des langues marque la première tentative de Jacques Derrida d'écrire un livre en deux colonnes. Annoncé comme "à paraître" sur la quatrième de couverture de l'Archéologie du frivole (1973) mais jamais publié du vivant de l'auteur, le tapuscrit de ce projet inachevé fut retrouvé chez Derrida après son décès. La publication posthume de ce texte fort original met au jour un véritable laboratoire typographique où, avant l'écriture de l'un de ses textes les plus célèbres, Glas (1974), Derrida ose couper la page en deux en vue de repenser la relation entre philosophie et écriture. Poursuivant une réflexion sur les sciences du langage au XVIIIe siècle entamée avec De la grammatologie (1967), Derrida propose ici une lecture en partie double de L'Art d'écrire de Condillac. Mais à la différence de Glas, dont les deux colonnes confrontent un philosophe (Hegel) à un auteur littéraire (Genet), Le Calcul des langues confronte Condillac à lui-même. Si la colonne de gauche propose une exégèse plutôt conventionnelle et méthodologique de L'Art d'écrire, celle de droite divague sans cesse, multipliant les digressions en direction de Freud et d'autres penseurs, à la recherche d'un plaisir de l'écriture qui échapperait à la philosophie. Lecture de Condillac en deux colonnes, donc, mais aussi en " deux styles " comme l'indique le sous-titre ("Distyle"), cet ouvrage tout à fait singulier dans le corpus derridien donne à lire l'une des plus belles expérimentations de l'écriture déconstructrice.

06/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

L'origine des langues. Sur les traces de la langue mère

Voici le livre, longtemps demeuré introuvable en France, par qui le scandale est advenu. S'ils s'accordent sur l'existence de plusieurs grandes familles de langues à travers le monde, les linguistes disputent d'une quelconque parenté entre ces dernières. Ainsi, les langues d'Europe, membres de la famille indo-européenne, n'auraient aucun lien avec les autres. Merritt Ruhlen démontre le contraire : les langues actuellement parlées sur terre descendent toutes d'une seule "langue mère", qu'il reconstitue. Son hypothèse, parfaitement compatible avec les arguments fournis par l'archéologie et la génétique des populations en faveur de l'origine unique et africaine de l'homme, pose que l'expansion des langues a suivi l'évolution d'Homo sapiens à travers les âges et la planète. Depuis sa parution, cet ouvrage est au centre des débats entre linguistes, généticiens, archéologues : la similitude de certains mots, tel "mère", dans toutes les langues s'explique-t-elle par des dispositions cognitives communes à l'espèce ou bien par l'existence d'une langue première? Dans un long épilogue à l'édition française, Ruhlen répond à ses critiques et conforte sa démonstration.

04/2007

ActuaLitté

Critique littéraire

Les frontières des langues

Quelles sont donc les frontières des langues ? Le problème se pose depuis Babel, et la novlangue de 1984 a pointé le danger. Qu'en est-il de ces frontières à l'ère de la globalisation ? La langue n'est pas pur logos ; elle est habitée par le mythos, tout comme le conscient est habité par l'inconscient ; les frontières sont plus de l'ordre du second que du premier ; mais ne nous trompons pas avec les frontières : qu'elles ne soient pas n'importe comment et n'importe où ! Nature et lieu, géopolitique et topologie. Comment alors penser ces frontières des langues ? En effet, chaque langue constitue un monde : certes un monde linguistique, mais aussi un monde matériel et spirituel, sensible et intelligible, conceptuel et symbolique ; car une langue est plus que l'instrument d'un peuple ou d'une culture, voire d'un art ; elle est ce qui permet de se représenter le monde, de se représenter la culture et l'art, de se représenter un peuple, de se représenter soi-même ; mieux, de s'interroger sur le monde et sur soi, quand la langue opère une réflexivité par la pensée et par la poésie. Quels usages peut-on alors en faire ? Faut-il les détruire ou bien les travailler ? Qu'en est-il pour chaque homme et l'humanité, la pensée et l'interrogation, l'altérité et l'extériorité, la paix et la guerre ? Ce livre interroge les enjeux du problème - philosophie & art, traduction & interprétation, global & local - et les créations qui le nourrissent - mot & littérature, image & art.

10/2017

ActuaLitté

Littérature française

Le pré des langues

La narratrice parcourt à vélo un petit coin de France - entre Rouergue et Quercy - c'est facile, il est fait de plaines et de collines. Elle y retrouve des paysages. Autrefois, ils lui ont appris une langue. Celle-ci devient mémoire et raconte un lieu d'enfance, les petites gens, les marchés des quatre saisons. Les pigeo nniers se dressent fiers. Les histoires sont ordinaires. La terre du Tarn-et-Garonne semble paisible ? Il n'en est rien évidemment. Un récit entre intranquillité et jouissance, du présent au passé et des paysages aux êtres... des mots qui chantent une belle langue qui se savoure doucement.

05/2001

ActuaLitté

Maternelle parascolaire

Apprivoiser le calcul

Ce cahier d'exercices permet à l'enfant de se mettre au travail très facilement. De nombreux exercices de calcul amusants et variés lui permettront ainsi d'entrer en 1re primaire l'esprit tranquille. Ce cahier est structuré en étapes. Chaque étape propose un niveau de difficulté supplémentaire.Les exercices sont présentés avec des pictogrammes permettant à l'enfant de travailler ainsi en toute autonomie. Petit à petit, il apprendra à devenir "un grand" et pourra réaliser ses exercices seul, sans l'aide d'un adulte. Vous trouverez à l'intérieur des astuces et des conseils qui peuvent vous aider, en tant que parent, à guider et à soutenir votre enfant. Les solutions de tous les exercices de ce cahier sont disponibles en ligne.

09/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Le nom des langues. Tome 4, Nommer des langues romanes

Ce volume IV de la série Le nom de langues créée par A. Tabouret-Keller porte sur la nomination des langues romanes. En abordant dans le cadre d'un même phylum les processus de nomination - qui manifestent en réalité, comme il a été plus que démontré dans les volumes précédents, des processus de création et d'élaboration des langues -, ce volume pose la question des héritages du latin et d'une éventuelle cohérence millénaire. On ne prétend cependant pas ici résoudre cette question. Envisagé dans des profondeurs diachroniques diverses, un même questionnement principal traverse les différents cas : quel est le rapport de la nomination à l'existence même des langues, c'est-à-dire à leur accession à l'existence reconnue socialement et politiquement ? Les études de cas portent sur la français d'Acadie, le castrapo de Galice, le francoprovençal, le cajun de Louisiane, le genovese, le catalan, le gallo et le picard. On se rappellera que les volumes précédents de la série abordaient aussi des cas comme le roman, l'aroumain, l'occitan, le francanglais, le nouchi ou des créoles portugais d'Afrique. Cette simple énumération suggère assez le caractère novateur de la problématique de la nomination - et pas seulement du "nom des langues" : sans s'arrêter à une nomenclature consensuelle des savants, plutôt peu évolutive, les chercheurs observent ici, en socio-linguistes autant qu'en philologues, des processus créatifs nombreux et multiformes, en tout cas complexes par la récurrence des conceptions sur les pratiques. Toutes ces variétés illustrent que l'individuation linguistique, dont la nomination est un moyen ou un aboutissement, met en cause des données anthropologiques fondamentales et tout le jeu des réalités sociales, politiques et des débats idéologiques au sens le plus large. La rencontre proposée ici, entre l'intérêt porté traditionnellement aux langues romanes et le développement contemporain des recherches sociolinguistiques, contribuera sans doute à renouveler une thématique romaniste aux nombreuses implications d'avenir.

04/2016

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté