Recherche

Le bal des exclus . Et autres drames sacrés

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Les mots en boite : le livre et ses secrets de cuisine

Capter l’information au mieux, donner la parole aux professionnels, de sorte qu’ils puissent raconter, expliquer, commenter : voilà tout l’enjeu de cette nouvelle émission. Dans la lignée des podcasts réunissant interviews ou chroniques d’albums jeunesse, avec Vois Lis Voix Là, ActuaLitté poursuit son exploration des territoires médiatiques avec la voix. Les Mots en boîte.

ActuaLitté

Dossier

De Michel Glardon à Jean Richard : histoire des Éditions d'en bas

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et à la suite de la fermeture des librairies, sans oublier l’annulation des salons du livre, les Éditions d’en bas ont choisi la riposte. La maison, qui célèbre ses 45 ans, a souhaité partager son histoire, à travers des podcasts et des vidéos de leurs auteurs. Mais également faire découvrir des livres plus anciens à travers toutes ces années de publications.

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Prix littéraire Frontières-Léonora Miano 2022 : dignité humaine, acceptation de l’autre

Décaler le regard pour mieux voir. Transporter une question actuelle dans d’autres temps et contrées – imaginaires, mythologiques ou simplement renommés –, afin de la poser d’une manière plus libre, plus féconde, telle est la méthode de Léonora Miano. Elle a ainsi accepté de prêter son nom à un prix « créé avec une volonté d’universalité, pour ne pas être prisonnier d’auteurs franco-français et faire connaître de nouveaux auteurs ».

ActuaLitté

Dossier

Profession : agent littéraire, un métier mal connu

L’agent littéraire est une personne chargée de représenter les écrivains et leurs œuvres écrites auprès des éditeurs, des producteurs de théâtre et des producteurs audiovisuels. Il accompagne ses auteurs sur un plan juridique, financier et artistique, et veille sur leurs intérêts.  

Extraits

ActuaLitté

Religion

Le bal des exclus . Et autres drames sacrés

Ce volume réunit trois drames sacrés de l'Abbé Pierre : Le bal des exclus (spectacle de Daniel Facérias) Permis de vivre (adaptation par Dimma Vezzani) Le mystère de la joie (adaptation par Julia Archer) La Culture est-elle pour tous ? Sûrement lorsqu'elle fait entendre au secret du coeur de chacun : " et les Autres ? " Abbé Pierre

02/2007

ActuaLitté

Philosophie

Histoire philosophique et politique du sacré. La violence et le sacré des autres

Les attentats djihadistes ont donné une actualité nouvelle à un problème philosophique et politique ancien, qui est celui de la violence religieuse et du fanatisme terroriste. Les guerres dites de religion, qu'elles soient civiles ou étrangères, qu'elles se portent contre l'Autre hérétique ou vers l'Autre infidèle et idolâtre, ont illustré depuis longtemps le phénomène récurrent de la violence prenant appui sur le sacré et trouvant sa légitimité dans la religion communautaire. Mais la question est devenue d'autant plus troublante que des historiens des religions et des sociologues ont cru découvrir, depuis un siècle ou deux, dans le Sacré lui-même le moyen recherché par les hommes pour dépasser leur violence primordiale, grâce à la création simultanée du théologique et du politique. A l'aube de nos civilisations, voici quelques millénaires, l'union du pouvoir et du sacré était censée pacifier les communautés humaines. La communauté sacrificielle et politique serait née de la tentative de dépasser la violence entre les hommes, en la transformant en un rapport sacral : le meurtre rituel des animaux accompli devant les dieux, devenus garants de la sécurité et du salut des mortels. Les hommes de la modernité séculière ont-ils les moyens d'aller au-delà de la violence qui prétend trouver sa légitimité et ses raisons d'être dans le sacral archaïque et dans la volonté des dieux ? Le sacré politiquement agnostique de la république a-t-il les moyens de lutter contre une violence prenant appui sur le sacré religieux ? Existe-t-il un sacré politique, désormais délié de ses liens anciens avec le sacré religieux et capable de gérer la pluralité des communautés religieuses intérieures à la république ? La violence religieuse pourrait ainsi nous amener à nous interroger sur la sacralisé supposée de la république.

07/2020

ActuaLitté

Littérature étrangère

Les dames de Grâce Adieu et autres récits

En Grande-Bretagne, ne vous laissez pas prendre au charme paisible des paysages et des villages. Un pont ancien ou une trouée dans un bosquet peuvent être autant de passages pour l'Autre Pays, où vivent les fées. De nombreux mortels s'y sont égarés, parfois sans espoir de retour. À cheval entre notre monde et l'Autre Pays vivent les magiciens. Et les magiciennes. Car si les femmes furent durant longtemps interdites d'exercice de la magie, elles n'en étaient pas moins puissantes... Malicieuses, cachottières et impertinentes sous leur apparente modestie, elles s'opposent à la magie masculine qui, comme celle de Jonathan Strange & Mr Norrell, combine l'arrogance à la violence. Elles créent sous la surface du réel des ondes d'émotions, troublent délicatement l'ordre des choses, modifient imperceptiblement le sens commun. Elles entretiennent avec les fées de ces liens qui unissent les faibles face aux puissants, à cette exception près que les fées sont des sottes et les magiciennes outrageusement intelligentes. Les dames de Grâce Adieu sont trois. Sommées d'être de parfaites gourdes dans un univers d'hommes qui n'attend d'elles qu'obéissance et humilité, elles explorent avec délices les maléfices interdits qui leur permettront de protéger leur relative liberté en commettant un crime parfaitement raisonnable. Leur consœur, dans un autre lieu et un autre temps, use de toute sa ruse pour soumettre un garçon-fée et se débarrasser ainsi des soupçons d'un mari malcommode. Et quand le duc de Wellington entre dans l'Autre Pays pour récupérer son cheval, est-ce à une fée ou à une magicienne qu'il doit se confronter ? Les ruses de la gardienne de Marie Stuart, enfermée dans un château par ordre d'Élisabeth Ire, sont-elles réellement celles d'une humaine ? Quant à Mrs Mabb, une fée puissante qui aime trop les beaux militaires, surtout s'ils sont fiancés à une autre, elle se heurtera à la joyeuse, et très efficace, cruauté de sa rivale.

02/2012

ActuaLitté

Littérature française

Le bal des douze princesses & autres contes

Il y avait une fois un jeune roi nommé Souci, qui fut élevé par la fée Girouette ; sans cesse elle passait d’un avis à un autre, d’un sentiments à un désir ; d’une volonté déterminée à un doute ; ainsi rien ne pouvait être fixe dans sa conduite, et par conséquent dans une cour où elle était maîtresse absolue…

10/2014

ActuaLitté

Anglais apprentissage

Droit des femmes, droit des autres. Des féministes britanniques face aux autres exclus de la citoyenneté (1860-1930)

La lutte féministe qui s'organise en Grande-Bretagne à partir de la fin des années 1850, se durcit à la veille de la première guerre mondiale puis décline après l'obtention du droit de vote à égalité avec les hommes en 1928, s'inscrit dans un contexte qui correspond, d'un point de vue géopolitique, à la fois à l'apogée de la puissance coloniale britannique et à l'amorce de son déclin. L'Empire, qui, de façon générale, joue un rôle crucial dans l'élaboration de l'identité des colonisateurs tout autant que dans celle des colonisés, n'est, de fait, pas sans incidence sur cette première vague féministe. C'est en partie en vertu de leurs responsabilités philanthropiques, "civilisatrices" et éducatrices que celles qui luttent pour les droits des femmes au tournant du siècle cherchent ainsi à légitimer leurs revendications politiques. Dans le même temps, le pays est agité par de multiples revendications politiques et sociales sur lesquelles celles-ci ne peuvent manquer d'avoir une opinion. En replaçant les idéologies féministes britanniques dans leur contexte, et à travers différents cas de figures, le présent ouvrage cherchera à déterminer de quelle façon les allégeances politiques, mais également d'autres facteurs, tels que l'appartenance sociale et régionale/nationale, ont été susceptibles de guider certaines prises de position et comment les féministes ont pu percevoir et se positionner vis-à-vis d'autres exclus de la citoyenneté, opprimés ou citoyens de deuxième ordre, qu'ils soient ouvriers, esclaves ou colonisés.

06/2012

ActuaLitté

Sociologie

Placardisés. Des exclus dans l'entreprise

Tous les placards ne sont pas dorés, loin de là. Qu'on ait été " placardisé " soi-même, c'est-à-dire empêché de travailler sans être licencié, ou que des proches l'aient été, chacun sait qu'on ne sort pas indemne d'une telle épreuve. Il s'agit d'une situation paradoxale: elle éloigne du travail tout en maintenant dans l'emploi un nombre important de personnes. Et les entreprises privées ne sont pas seules concernées : la fonction publique et les collectivités territoriales ne sont pas en reste ! Qui sont ces exclus au lieu même du travail, que vivent-ils, comment survivent-ils ? A partir d'une longue enquête dans des milieux professionnels très divers, et nombreux exemples à l'appui, Dominique Lhuilier éclaire les fonctionnements générateurs d'exclusion. Car loin d'être seulement l'expression d'un problème de relations personnelles - le harcèlement d'une victime par un pervers -, le " placard " est le résultat d'une fabrication sociale. Sur fond d'érosion des solidarités et des régulations collectives, cette maltraitance d'un type particulier, mais plus répandue qu'on ne croit, peut broyer des individus. Lorsqu'ils sont ainsi poussés à partir, insidieusement ou brutalement, en étant privés de toute fonction, responsabilité, relation avec autrui, le " placard " peut se transformer en " mitard ". Tous mesurent alors la place fondamentale du travail dans leur vie. Pourtant, comme le montre l'auteur, certains s'en sortent. Leur expérience peut éclairer sur les recours, les démarches et les stratégies pour retrouver, avec sa dignité, une place dans le monde du travail et dans la cité.

09/2002

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté