Recherche

Le Mal français

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Grand Prix de l'Académie française

Prix annuel, créé en 1914, le Grand Prix de l'Académie française vient récompenser l’auteur du roman que l’Académie a jugé le meilleur de l’année. Doté de 10.000 € depuis 2016, il est habituellement décerné à la fin du mois d'octobre, au cœur de la rentrée littéraire.

ActuaLitté

Dossier

Profession : agent littéraire, un métier mal connu

L’agent littéraire est une personne chargée de représenter les écrivains et leurs œuvres écrites auprès des éditeurs, des producteurs de théâtre et des producteurs audiovisuels. Il accompagne ses auteurs sur un plan juridique, financier et artistique, et veille sur leurs intérêts.  

ActuaLitté

Dossier

Le Bureau International de l'Édition Française (BIEF)

Le Bureau International de l'Édition Française (BIEF) est une association créée en 1873 par le Cercle de la librairie pour être au service des éditeurs en facilitant leur développement à l'international, l'exportation des titres, mais aussi les achats de droits de traduction. Aujourd'hui, cette mission est sensiblement la même.

ActuaLitté

Dossier

Programme, invités : La Grande Librairie, l'invitation à lire de François Busnel

Émission phare de la littérature sur le service public, La Grande Librairie, présentée par François Busnel, fait preuve d'une longévité que beaucoup lui envient. Créée en 2008 par son présentateur lui-même pour la chaîne France 5, l'émission hebdomadaire convie un ou plusieurs invités pour aborder différents thèmes, en lien avec des ouvrages récemment parus.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix de la littérature arabe

Créé en 2013, le Prix de la littérature arabe est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe : il salue le roman ou le recueil de nouvelles d'un écrivain ressortissant de la Ligue arabe et auteur d'un ouvrage écrit en arabe et traduit en français ou directement écrit en français.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix des Libraires

Créé en 1955, le Prix des Libraires est porté par une association réunissant des libraires indépendants. Chaque année, la récompense, décernée au mois de mai ou juin, vient saluer un roman écrit en français. La particularité du prix est de permettre à tous les libraires indépendants de faire entendre leur voix...

Extraits

ActuaLitté

Spécialités médicales

Obésité, le nouveau mal français

Lutter contre l'obésité s'impose aujourd'hui comme une priorité. Tous les experts en conviennent, et, dès 1998, l'Organisation Mondiale de la Santé a lancé un cri d'alarme. L'épidémie " flambe " à travers le monde : plus de 300 millions d'obèses, 115 millions dans les pays les plus pauvres ou en mutation économique, 25 millions d'enfants de moins de 5 ans en surcharge pondérale. Le " modèle américain " annonce ce qui nous attend : la France, contrairement aux idées toutes faites, n'est en rien prémunie contre ce danger. Saura-t-elle éviter la catastrophe, alors qu'elle n'a jamais su se mobiliser autour de politiques d'éducation et de prévention ? Lutter contre le surpoids et l'obésité nécessite une réelle volonté politique faisant passer l'intérêt collectif avant les intérêts privés. À défaut, l'un des fondements de la nation, la solidarité au travers des régimes d'assurance maladie et de retraite, sera mis à mal. Les personnes obèses doivent bénéficier d'une prise en charge globale, médicale, psychologique et sociale, ce qui n'est encore que trop rarement le cas, et leur stigmatisation doit être combattue avec force. Mais au-delà, toute la population est concernée. Cet enjeu exige des stratégies publiques qui intègrent le concept de " santé durable ", seul susceptible de prendre en compte les dernières avancées médicales, comme les conditions économiques, sociales, industrielles ou encore environnementales d'un tel combat.

03/2005

ActuaLitté

BD tout public

Mal dominant. One man show

Derrière chaque MOB (Mâle Occidental Blanc), c'est un homme qui se cache.

05/2021

ActuaLitté

Littérature française

Moi, François le Français

La vie est une aventure. Ma mère et mon père, une histoire d'amour au-dessus de tout. Il l'a enlevée, ils ont fait la "carrossela", sont partis sans se retourner, ont quitté le pays, la famiglia. Quand l'amour est le plus fort, l'enfant paraît. L'enfant c'est moi, François le Français. Je veux être le meilleur Français possible, servir mon pays, m'émanciper ailleurs. D'autant plus qu'elle ne m'aime plus, ses soleils ne brillent plus pour moi. Je m'en vais traverser la guerre, le siècle. Je veux devenir riche ; riche de quoi ? La vie est une aventure, rencontrer l'autre est une jouissance.

06/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Le français au Mali. Tome 1, Dictionnaire du français parlé au Mali

Ce livre présente les mots du français parlé au Mali, qu'il s'agisse de mots et expressions déjà connus dans la langue française, mais avec une autre définition ou concept d'usage [ barrette, danger, descente, visite, ... ], ou sont totalement inconnus du dictionnaire de l'académie [ grin, article 320, basin, coxer, bissap, bogolan, ... ] ; auxquelles s'ajoutent des expressions de la vie courante : "rends-moi mes mots" , "multiplier par zéro" , "les cadavres vont mourir" , etc ... Présenté tel un dictionnaire, ce livre est surtout une suite d'histoires et anecdotes vécues par l'auteur qui donne ainsi, à travers son dictionnaire, les aspects pragmatiques de la vie quotidienne. C'est donc une excellente façon d'aborder et découvrir le Mali, pour se sentir rapidement très proche des maliens et du Mali, berceau de la civilisation de l'Afrique de l'Ouest, entré seulement en 2010 dans nos manuels scolaires d'Histoire. Le livre est préfacé par Madame NDIAYE Ramatoulaye DIALLO, actuelle ministre de la Culture.

04/2017

ActuaLitté

Economie

L'épouvantail néolibéral, un mal très français

Au regard de l'émergence du mouvement des Gilets jaunes ou des récentes protestations contre le pass sanitaire, la France apparaît idéologiquement polarisée. Une explication serait qu'une " élite " mondialisée se serait définitivement éloignée du " peuple ", remettant en cause les principes républicains et démocratiques, et générant ainsi la méfiance des classes populaires. Ce clivage, nous le devrions au néolibéralisme, qui favorise la marchandisation de la société et la financiarisation de l'économie au profit des plus aisés. Un tel diagnostic, souvent repris par les intellectuels et les médias, est-il avéré ? Observant l'évolution historique de nombreux indicateurs économiques et sociaux dans les pays occidentaux, ce livre pose un diagnostic nouveau, loin des lieux communs : le néolibéralisme et la mondialisation ne semblent pas associés statistiquement à la paupérisation des classes moyennes ou à l'augmentation de la pauvreté, des inégalités ou des écarts de revenu entre capitalistes et travailleurs. La polarisation idéologique de notre société doit être recherchée ailleurs, en particulier dans le rôle que joue l'héritage socioculturel en France, qui n'est pas sans conséquences sur la perception d'un plafond de verre séparant "l'élite" du "peuple". Plus qu'une simple déconstruction d'idées reçues, ce livre est un plaidoyer contre le manichéisme et les clivages qu'il alimente.

01/2022

ActuaLitté

Sciences politiques

Le mal français n'est plus ce qu'il était

Une société ne vit pas sans contrat social. Les choses ont été longtemps simples en France. C'était l'Etat. Puis face à son affaiblissement, s'est développé le mythe de la société civile. L'un et l'autre sont désormais caducs. Nous devenons une société d'individus-atomes. Ceci ne signifie pas qu'elle est atone. Y circule au contraire une énergie diffuse. Mais ce n'est pas la politique qui recréera le lien social. A celle-ci d'être un bon ingénieur du réel, de mener un redressement économique qui est facile, à portée de main. Il faut donc que ce nouveau contrat social couronne l'Etat par au-dessus et en dessous. Par au-dessus en s'accrochant à la seule utopie fondatrice qui vaille : l'Europe. Par en dessous en donnant ses lettres de noblesse à la "société du bas", celle des micro-solidarités dont le numérique est un formidable accélérateur mais qui ne se limite pas à lui. C'est la théorie de ce nouveau contrat social que nous devons élaborer dans les prochaines années. Telle est l'intuition qui préside à ce bref essai.

10/2014

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté