Recherche

La tragique éradication du christianisme cathare. Une "solution finale" au XIIIe siècle

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Atlas historique mondial : l'histoire de l'humanité vue du 21e sièce

Depuis 40 ans, aucun projet d'atlas historique généraliste n'avait été réalisé. Les Arènes et la revue L'Histoire relèvent ce défi en donnant naissance au premier grand atlas historique mondial, sous la direction de Grantaloup et Patrick Boucheron. A partir de ses 500 cartes inédites, l'l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) et l'éditeur réaliseront conjointement une série de vidéos autour de thématiques spécifiques. 

ActuaLitté

Dossier

Foire du Livre de Francfort 2021 : une édition hybride

Reléguée sur internet en 2020 par la pandémie de coronavirus, la Foire du Livre de Francfort, un des événements majeurs du secteur de l'édition, espère bien accueillir les professionnels, du 20 au 24 octobre prochain. Une édition hybride est annoncée, avec une partie des événements en ligne.

ActuaLitté

Dossier

Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

40 ans après la loi sur le prix unique du livre, un nouveau texte législatif entend restaurer une certaine forme d'équilibre pour la vente du livre, mais cette fois sur internet. Le développement de différentes plateformes, Amazon en tête, aura en effet popularisé la gratuité — ou presque — des frais de port, au détriment des libraires indépendants. La facturation de frais de port minimaux suffira-t-elle à restaurer l'équilibre ?

ActuaLitté

Dossier

Foire du Livre de Francfort 2020 : une édition post-Covid chamboulée

Alors que le monde subit encore les conséquences de la crise sanitaire liée au coronavirus, loin d'être terminée, la Foire du Livre de Francfort maintient sa 72e édition, organisée du 14 au 18 octobre 2020. Dans des conditions particulières, évidemment : l'organisation de l'événement a été complètement revue, pour assurer des conditions de sécurité optimales, et l'occupation des différents halls repensée.

ActuaLitté

Dossier

L'intelligence artificielle au service du livre et de la lecture

On ignore si l’intelligence artificielle décidera d’écrire Guerre et Paix ou Les Misérables, mais les scientifiques y travaillent d’arrache-pied. L’évolution du livre et de l’édition passera par les travaux de chercheurs, qui demandent) des robots d’engloutir des livres... pour écrire de nouvelles histoires.

ActuaLitté

Dossier

Les Chroniques du Confiné : au temps du coronavirus, le critique se fait booktuber

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles — ou de nouvelles qu’on préférerait meilleures. Il fallait bien que la rédaction tente d’offrir un moment de pause humoristique. Et même si les librairies sont fermées, et qu’il devient plus difficile de se procurer des nouveautés, pas question de renoncer à la découverte de livres, d’auteurs, de coups de coeur.

Extraits

ActuaLitté

Religion

La tragique éradication du christianisme cathare. Une "solution finale" au XIIIe siècle

Le christianisme cathare s'était nourri de certaines composantes fondamentales de la gnose paléochrétienne et des pulsions réformatrices qui marquèrent les alentours de l'an Mil. Il s'était établi librement en Occitanie. Vingt ans de croisades cruelles n'eurent pour effet que d'assurer la mainmise capétienne sur le Languedoc. Mais la guerre ne réussit pas à affaiblir la dissidence cathare, qui ne put être éradiquée que par la violence continue créée par la Papauté, l'Inquisition.

09/2013

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La solution finale

Bruno, le perroquet chantant qui récite des séries de chiffres mystérieux, a disparu. Au grand désespoir de Linus Steiman, petit garçon juif qui a fui l'Allemagne nazie avec ce seul compagnon. A quoi correspondent ces chiffres ? Clefs d'un code ultrasecret de l'armée allemande ? Numéros des comptes bancaires suisses de la famille de l'enfant déportée dans les camps d'extermination ? C'est à un vieux détective émule de Sherlock Holmes, Mr Parkins, que revient la tâche de résoudre cette énigme aussi originale que délicate. II fallait tout le talent de l'auteur des Mystères de Pittsburgh et Des garçons épatants pour créer, sur la trame de fond de la grande tragédie du XXe siècle, ce joli conte en forme d'enquête policière.

04/2014

ActuaLitté

Histoire ancienne

Christianisme et paganisme du IVe au VIIIe siècle

Comment le monde-romain est-il passé du paganisme au christianisme ? Et cette mutation a-t-elle été aussi complète et profonde que l'a prétendu le christianisme victorieux ? Pour répondre à ces deux questions, dont la seconde a reçu pendant des siècles une réponse hâtivement affirmative, Ramsay MacMullen se livre d'abord à un examen critique de nos sources et montre ce qu'elles révèlent d'oppositions rencontrées malgré leur discours triomphaliste. Aussi, à partir de Constantin (mort en 337), les chrétiens utiliseront-ils la persécution pour venir à bout du paganisme, aussi bien par les lois impériales que par la terreur que faisaient régner les moines dans les campagnes. La période du règne de Dioclétien conduit à une transformation sociodémographique des classes dirigeantes: la connaissance scientifique et rationnelle y est progressivement remplacée par la superstition et les dogmes chrétiens au sein même d'une élite entièrement renouvelée, choisie parmi des paysans ou d'anciens soldats sans formation intellectuelle. Ramsay MacMullen examine enfin comment le christianisme, malgré son monothéisme de principe, est conduit à accepter le culte des saints et des martyrs, afin de se faire plus aisément accepter par des populations attachées à la vénération de dieux mineurs.

09/1998

ActuaLitté

Histoire de France

Chevalerie et christianisme aux XIIe et XIIIe siècles

La chevalerie présente deux acceptions, l'une sociale et l'autre idéologique. D'une part, le groupe aristocratique des combattants à cheval, et d'autre part les valeurs qui lui imposent des comportements spécifiques. Devons-nous la mêler inextricablement au christianisme? Les penseurs des mie et mue siècles justifient la prépondérance sociale des chevaliers par le péché d'Adam et la rupture de l'harmonie originelle qu'il entraîne. Ils considèrent que les miles "élu parmi mille", selon l'étymologie d'Isidore de Séville ont pour vocation divine de défendre le faible et de faire régner la justice, instaurant par les armes la paix. Cette théologie politique marque l'évolution de l'adoubement, qui emprunte alors à l'onction royale et aux sacrements chrétiens bien des éléments de son rituel. En recevant l'épée, dûment bénie, et la colée, le nouveau chevalier intègre un ordre, tout comme le clerc est ordonné. La prédication lui rappelle les devoirs spécifiques de l'état qu'il vient d'adopter, en particulier de mitiger sa violence et d'exercer sa puissance avec droiture et modération. Elle l'encourage à partir en croisade pour défendre la Chrétienté. Jusqu'aux années 1990, dans leurs analyses sur la chevalerie, les historiens ont repris la trame du discours normatif des clercs, que nous venons brièvement de présenter. Ils ont tenu pour vraisemblable l'influence extérieure de l'Eglise dans la mitigation de la violence nobiliaire, grâce à l'influence sur le code chevaleresque de la Paix de Dieu et plus largement du message évangélique. Depuis les vingt dernières années, d'autres spécialistes remettent en cause ce modèle, remarquant la nature idéale des discours des clercs médiévaux sur la chevalerie, qu'il conviendrait de déconstruire. Ils adoptent l'anthropologie culturelle pour méthode afin de conclure que, tout au long du Moyen Age et de façon endogène, la société guerrière produit ses propres codes de conduite pour épargner les vies de ses membres dans les combats, pour augmenter son honneur et pour affirmer sa domination sur la paysannerie. Toute superficielle, la religiosité des chevaliers ne serait donc pour rien dans l'autocontrôle de leur violence. Le débat apparaît en toile de fond du présent ouvrage, où les meilleurs spécialistes de la question se penchent sur les rapports complexes et paradoxaux entre le christianisme et les guerriers nobiliaires. Ils analysent ainsi autant la piété chevaleresque que la part de l'Eglise dans la guerre menée par l'aristocratie au cours d'une période charnière, où les normes, mentalités et conduites connaissent de profonds bouleversements.

12/2011

ActuaLitté

Histoire internationale

Heydrich et la solution finale

L'analyse minutieuse du rôle de Reinhard Heydrich dans la politique antisémite des nazis et l'organisation du génocide. Edouard Husson analyse le rôle, tragiquement décisif, du SS-Obergruppenführer Heydrich dans la genèse et l'orchestration du génocide. Des prémices des persécutions aux projets de déportation à l'étranger, des premiers massacres en Pologne jusqu'à la création des camps d'anéantissement, l'auteur révèle à travers l'action du " ministre de la Terreur " du IIIe Reich l'engrenage qui mènera à la Shoah. Cette nouvelle édition comporte des chapitres inédits sur la période 1933-1939 qui, retraçant la " solution finale " depuis ses origines, élargissent encore la portée de cet ouvrage décisif salué à sa parution pour son caractère rigoureux et novateur. Edouard Husson, professeur à l'université de Picardie, est actuellement vice-chancelier des universités de Paris. Historien de l'Allemagne, il a notamment publié Une autre Allemagne et, chez Perrin, " Nous pouvons vivre sans les Juifs ". Novembre 1941. Quand et comment ils décidèrent de la solution finale. Nouvelle édition

03/2012

ActuaLitté

Histoire internationale

Himmler et la Solution finale. L'architecte du génocide

La " Solution finale " a-t-elle été élaborée de longue date comme un crime idéologique, ou réalisée, tel un processus cumulatif, au fil des événements ? Hitler en fut-il le planificateur ou seulement l'instigateur ? C'est à ces questions que Richard Breitman apporte des éléments de réponse dans " Himmler et la Solution finale. L'architecte du génocide ". Si, dès le début, l'extermination des Juifs constituait un élément fondamental de la vision nazie, il nous montre que le plan détaillé n'en fut élaboré que plus tard. Selon lui, l'évolution de la Shoah fut en partie liée à la conquête des territoires par les Allemands (et à la soumission des peuples), et non pas à une radicalisation (avérée dès septembre 1939) de l'objectif. Grâce à une enquête minutieuse, l'auteur nous livre bien plus qu'une biographie de Heinrich Himmler. Chef de toutes les polices de l'Allemagne nazie en 1938, devenu ministre de l'Intérieur en 1943, Himmler était un bureaucrate beaucoup plus redoutable qu'on ne le pensait. Combattant acharné, triomphant aisément de Goring et de Frank (à la tête du " Gouvernement général ", en Pologne), il sut habilement exploiter les rapports étroits qu'il entretenait avec Hitler et recourir à ses talents de duperie pour atteindre ses objectifs. Il apportait en particulier un soin extrême à dissimuler la destruction en cours des Juifs d'Europe, comme en témoignent ses euphémismes linguistiques et son souci de ne rien communiquer d'essentiel par écrit. Hitler et Himmler jouèrent ainsi des rôles complémentaires, le premier ayant conçu la politique nazie à l'égard des Juifs et le second, organisateur de premier plan placé à la tête de l'appareil répressif du Reich, transformant cette politique en une terrifiante réalité.

05/2009

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté