Recherche

La mémoire des vaincus

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Le catalogue des nouveautés éditeurs de la rentrée

Les éditeurs planchent depuis des mois, les auteurs ont réécrit leurs livres... et voici le grand moment : la présentation des nouveautés aux libraires. Alors, quoi de bon à se mettre sous la dent ?

ActuaLitté

Dossier

La chronique des Bridgerton : la revanche de la romance

À plus d’un titre ! En 2009, J’ai lu publiait les premiers ouvrages de Julia Quinn dans la collection Aventures & Passions. Entre temps, Netflix décide de réaliser une adaptation de cette fresque : au total, près de 900.000 exemplaires vendus… Ces aventures amoureuses sur fond de marivaudage britannique, à l’époque de la Régence, dans les premières années du XIXe siècle ont conquis le public.

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

Le Prix “Envoyé par La Poste”

Créé par la Fondation d’entreprise La Poste, le prix « Envoyé par La Poste » récompense un manuscrit (roman ou récit) adressé par courrier, sans recommandation particulière, à un éditeur qui décèle, avec son comité de lecture, un talent d’écriture et qui décide de le publier.

Extraits

ActuaLitté

Romans historiques (poches)

La mémoire des vaincus

A la veille de la première guerre mondiale, Fred et Flora, deux gamins des rues, battent le pavé de Paris. Mais bientôt le destin va les conduire dans le sillage de la célèbre bande à Bonnot, puis vers l'aventure anarchiste. Mêlant l'Histoire au mythe et à l'autobiographie, ce récit romanesque à grand souffle nous entraîne sur les pas de son héros, de la Russie de 1917, à l'Espagne du Front populaire, de la vie ouvrière à la bohème artistique, parmi une foule de personnages obscurs ou illustres, tous animés de cet " increvable esprit de liberté " qui renaîtra en Mai 68 et surmontera l'effondrement de l'utopie communiste. Une grande fresque populaire par l'auteur des inoubliables Mouchoirs rouges de Cholet, prix des lectrices de " Elle " et prix Goncourt du récit historique.

07/2001

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La puissance des vaincus

Octobre 1990, Three Rivers (Connecticut). Thomas Birdsey entre dans la bibliothèque municipale et, pour protester contre l'intervention militaire au Koweit, se tranche la main. Il est interné et, pour tenter de le sauver, son jumeau, Dominick, accepte de fouiller dans leur passé d'enfants illégitimes et maltraités, et de relire l'histoire familiale... C'est là, dans les douloureux secrets d'autrefois, qu’il trouvera des réponses à la folie de son frère et exorcisera ses propres démons...L’histoire entrechoque la folie et la normalité, la culpabilité et le pardon. Quelque chose d’humain – une mécanique soudainement brisée – est au cœur du livre. Marie-Laure Delorme, Le Journal du dimanche.Des thèmes universels : la gémellité, le recherche identitaire, la violence, la frustration, l’incommunicabilité, la culpabilité. Danielle Schramm, Télérama.

05/2012

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Bréviaire des vaincus

Le Bréviaire des vaincus est le livre charnière de Cioran. Il l'a écrit de 1940 à 1944, à Paris, mais en roumain. C'est son dernier (et sixième) livre en roumain, c'est aussi le premier écrit en France. Cioran se veut désormais parisien. «Je me repose dans les nonchalances de la France et je m'adoube chevalier de la langueur parisienne.» Mais il n'arrive pas non plus à se sentir français. «Y avait-il boulevard Saint-Michel un étranger plus étranger que moi ?»Alors, déchiré, sans espoir, il cherche un semblant de consolation en habillant sa pensée mortuaire dans les haillons de lumière de la poésie. Mais le lecteur français trouvera ici pour la première fois les idées et surtout le style de Cioran, celui qu'il a découvert dans les livres qui ont fait le ton et la pensée unique de l'auteur du Précis de décomposition.

09/1993

ActuaLitté

Littérature française

Le bal des vaincus

Sohan, un Algérien comme une multitude d'autres (ou comme un autre), s'apprête à marquer les esprits comme nul autre. Sa vie, prise en tenaille entre un gouvernement ripou inattentif à son peuple, des êtres en perdition ne parvenant plus à garder espoir, l'environnement parfaitement insalubre de son quartier, dont l'état de santé de sa fille témoigne directement, ne lui laisse plus le choix : il va se rendre à Alger pour participer à la marche pacifiste du 12 février 2011. A ses côtés Mounji, un ami de fortune comme d'infortune, et pour s'y rendre et lui prêter main forte, une ribambelle de personnages hauts en couleur flanqués d'un tacot, le Condor, prêt à se disloquer à chaque virage. D'aventure en anicroche, de barrage filtrant en sniper, de CRS en baltaguia, ils sont prêts à atteindre la place du let-Mai coûte que coûte, et quel que soit le sort que réservera la milice algérienne face à l'acte que Sohan s'apprête à r e faire entendre.

09/2019

ActuaLitté

Littérature française

L'aube des vaincus

« Il était heureux d'avoir sauvé cette adolescente, un peu plus jeune que lui, il est vrai. De lui parler. De l'avoir près de lui. Il se sentait apprécié, protecteur. Il y avait plusieurs lunes qu'il n'avait pas eu autant de satisfaction ! C'était une adolescente, mais qui paraissait plus âgée, plus posée, déjà une jeune femme. Il avait tant de choses à lui demander sur sa vie, ses espérances. Il désirait raconter ses projets d'avenir. » Mais cette discussion entre Carlos l'Espagnol et Hélène, jeune Canadienne qu'il vient de sauver d'un enlèvement, aura-t-elle jamais lieu ? En effet, cet événement inaugure pour le jeune homme son entrée dans une spirale vertigineuse. Accusé du meurtre de son père aux activités nébuleuses, subitement emporté dans l'univers feutré et manipulateur de l'espionnage, placé au cœur des tensions entre Est et Ouest, Carlos se voit entraîné, malgré lui, dans un périple nerveux qui lui fera connaître la prison, la cavale, ou encore l'exil... Une trajectoire toujours plus dangereuse pour celui qui rêvait d'études supérieures... Assassinat et complots, faux-semblants et double jeu, violence et traquenard... José Valéro manie ici avec dextérité ces thèmes et compose avec « L'Aube des vaincus » un thriller d'espionnage immersif et sans temps mort.

12/2014

ActuaLitté

Littérature française

Mémoires d'un enfant de vaincu

La Deuxième Guerre mondiale. L'immédiat après-guerre. Le regard acéré et curieux d'un enfant... Dieu merci, il ne s'agit pas ici de mémoires, tout au moins dans le sens convenu, chronologique et conventionnel. Car, sauf destin vraiment exceptionnel, ce genre d'ouvrage se révèle en général particulièrement soporifique. Non. Certes, les anecdotes sont réelles et les situations véridiques ; mais la contribution de ce récit à la Grande Histoire s'arrête là. Mémoires d'un enfant de vaincu est à la fois un récit intime, existentiel et critique, sur une époque et le gouffre qui la sépare de la nôtre. Il aborde, sans ménagement, sur un ton plaisant, sarcastique et vivant, le problème des religions, des élucubrations politiques, et pose un regard particulier sur la Résistance. En bref : il ne s'agit pas d'un livre politiquement correct ! Qui s'en plaindrait ?...

06/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté