Recherche

La cité de larmes

Extraits

ActuaLitté

BD tout public

La Quête de l'oiseau du temps - Avant la Quête Tome 6 : Kryll

Le chevalier Bragon poursuit son périple au coeur de des terres éclatées de La Marche et affronte la secte de l'Ordre du Signe, de plus en plus menaçante. Mais Bragon, esseulé depuis la mort du père de Mara, peut compter sur l'aide de Bulrog qu'il forme aux armes, de la même façon qu'il fut formé au combat par Le Rige. La Conque de Ramor, protégée par les habitants de la cité des Gris-Grelets, est menacée, devenant un objet de convoitise et un enjeu pour chaque camp, notamment pour la secte de l'Ordre du Signe. Afin d'avoir le champ libre, elle doit d'abord se débarrasser de Bragon et fait alors appel à la tribu des Méridines dont fait partie Kryll, une jeune femme vierge. Les femmes de cette tribu ont en effet un terrible pouvoir, celui de secréter une substance mortelle qui s'insinue dans le corps de leur premier amant...

01/2020

ActuaLitté

Littérature française

La cité de mon père

Dans le hall d'entrée, mon père s'arrête face aux boîtes aux lettres. Il y en a trente-deux. Il les fixe, cherche notre nom. Soudain ému, il avance d'un pas et tend un doigt vers l'étiquette blanche où est écrit "Charef" . Je ne dis rien. Il y a des hommes, beaucoup, qui rêvent de voir leur nom briller en rouge, en lettres larges, encadré de néons multicolores, scintillant, clignotant, en haut d'une affiche, sur un fronton. Mon père voit son nom à la hauteur de ses yeux et déjà, il n'en revient pas. L'exil qu'il nous a fait subir, les bidonvilles, la sordide cité de transit, il sait qu'on en a souffert. Mais il a réussi, mon papa. Maintenant il respire, et nous aussi. Années 1970. A l'usine où le fils travaille pour compléter la paie du père, au HLM où toute la famille est enfin installée, s'ajoutent les cheveux longs, les bottes à talons, les virées en boîte, Jimi Hendrix et Janis Joplin. Dans cette cité mille fois rêvée, enfin habitée, souffle un nouveau vent de liberté. La Cité de mon père est le septième roman de Mehdi Charef, né en 1952, qui a notamment publié Le Thé au harem d'Archi Ahmed (1983) et réalisé onze films.

08/2021

ActuaLitté

Romans historiques

La cité de larmes

1572. Depuis dix ans, les guerres de Religion ravagent la France. Aujourd'hui, enfin, un fragile espoir de paix renaît : Catherine de Médicis a manoeuvré dans l'ombre et le royaume s'apprête à célébrer le mariage de la future reine Margot et d'Henri, le roi protestant de Navarre. Minou Joubert et son époux Piet quittent le Languedoc pour assister à la cérémonie. Alors que la tension est déjà à son comble dans les rues de Paris, on attente à la vie de l'amiral de Coligny. C'est le début du massacre de la Saint-Barthélemy. Précipités dans les chaos de l'Histoire, Minou et Piet sont sur le point de prendre la fuite quand ils découvrent la disparition de Marta, leur fillette de sept ans...

01/2021

ActuaLitté

BD tout public

Danthrakôn Tome 1 : Le grimoire glouton. Avec un cahier graphique réservé à la première édition

Dans la mythique cité de Kompiam cohabitent de nombreuses races intelligentes. Nuwan, un humain, est apprenti marmiton dans la demeure d'un grand magicien. Avec l'aide de la belle Lerëh, dont il est un peu amoureux, il apprend à lire. Mais ses incursions dans la bibliothèque vont le mettre aux prises avec un précieux grimoire, le Danthrakon. La magie de l'ouvrage s'insinue en lui alors que les pages blanchissent. Effrayé, Nuwan en parler à personne. Un terrible inquisiteur enquête sur l'effacement du grimoire, alors que Nuwan cache à tout le monde que de l'encre a remplacé son sang, ses larmes... et qu'il pisse noir. Terrorisé, il sait qu'il ne peut rien sans l'aide de Lerëh...

09/2019

ActuaLitté

musique

Mélancolique anonyme

« La réussite prend parfois des chemins inattendus. Du jour où pour la première fois j’ai vu couler les larmes de mon père à celui où j’ai failli mourir étouffé lors d’un concert en Afrique, ma vie de mélancolique anonyme m’a souvent réservé d’extraordinaires surprises. Alors j’ai eu envie de vous la raconter. » Saïd M’Roumbaba, a. k. a. Soprano, est né de parents émigrés comoriens dans une HLM des quartiers nord de Marseille, en 1979. Dans la cité phocéenne, il partage son temps entre l’école, les parties de foot sur les terrains vagues et les sessions de rap dans la chambre de ses potes. Il enregistre ses premiers freestyles sur les K7 que sa famille s’échange en guise de lettres, faute de pouvoir écrire. Remarqué par Akhenaton, Soprano connaît ses premiers succès avec ses complices des Psy 4 de la rime, et dans la foulée, il crée avec plusieurs de ses amis le label Street Skillz. Il nous raconte cette route vers la professionnalisation, se remémorant des souvenirs cocasses, comme les premiers albums aux stickers mal collés qui détruisent les lecteurs CD des copains, ou les piles de disques qui s’entassent dans leurs salons et qu’il faut distribuer tant bien que mal. Mais il revient aussi sur ce qu'il appelle sa « mélancolie », qu'il ressent depuis l'adolescence (timidité maladive, manque de confiance en soi et en son talent, désillusions amoureuses... ). En 2007 cependant, c'est le premier album solo, Puisqu’il faut vivre, et la deuxième partie de sa brillante carrière. Consacré par trois trophées à l'année du hip hop, il est l’unique rappeur français à participer aux prestigieuses BET Cypher américaines. À travers ces pages, Soprano revient sur son parcours, son histoire, mais aussi sur ses racines africaines: le mariage grandiose de sa soeur aux Comores, son engagement en Afrique auprès des populations les plus démunies, ses concerts de près de 100 000 personnes, et ses rencontres avec les Magic System qui vont forger sa conception du rôle de l’artiste dans la société. Mélancolique anonyme, c’est donc le récit d’une aventure humaine, la victoire d’un homme sur la dépression. C’est aussi les chroniques de Marseille, où, loin des règlements de compte et des trafics en tous genres, se côtoient Français, Irakiens, Turcs, Marocains, Tunisiens, Italiens, Sénégalais, Arméniens, Comoriens... dans une joie de vivre et une belle solidarité. C’est un panorama du rap et du hip hop des vingt-cinq dernières années. C’est surtout l’histoire d’une joyeuse réussite, entre amis, un éloge du rêve et de la persévérance pour tous les jeunes de quartiers défavorisés, que rien ne condamne à gâcher leur vie.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Mauvais garçon

« Premier de la classe le jour, bad guy la nuit. Cette dichotomie aurait de quoi rendre schizo n’importe qui. Mais Thomas a tenu bon toutes ces années, convaincu que bientôt plus rien ne l’obligerait au grand écart. Que bientôt il n’aurait plus à composer avec sa part sombre. […] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c’est un jogging de caillera dealer de beuh. »Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule. D’autres lui passent devant, moins compétents mais mieux nés, des « fils de » qui disposent de réseaux d’entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité – deal de shit et autres matos tombés du camion – tout en aiguisant sa rancœur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM: « horizon lointain limité » et de crever lentement dans sa cage de béton. Jusqu’au jour où son directeur de soutenance, Louis Archambault – star médiatique des sociologues politiques – lui propose de venir l’aider à gérer Ideo, un site d’opinion qu’il dirige anonymement sur le Darknet, réseau parallèle du web où la confidentialité et l’anonymat sont de rigueur, octroyant une certaine impunité aux utilisateurs dotés de mauvaises intentions (trafic de drogue ou d’armes, manuel de terrorisme, combats clandestins, service de tueurs à gage, etc. ). Thomas. Et comprend rapidement la raison pour laquelle le professeur opère à visage masqué. Ideo propage des thèses extrémistes qu’Archambault se garde bien de soutenir en public, et qui, de prime abord, interloquent Thomas. Simplement, par-delà ses idées dangereuses et discutables, l’homme est aussi le seul à lui apporter une aide providentielle quand tous lui tournent le dos… Jusqu’où l’élève sera-t-il prêt à suivre le maître?

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté