Recherche

La République juive de Staline

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Albums, romans : une sélection de 20 livres jeunesse pour Noël 2020

La crise sanitaire a contraint les librairies à fermer leurs portes depuis fin octobre dernier. Mais l’envie de lire est toujours là, car les livres sont le meilleur moyen de s’évader, d’apprendre, de se cultiver, de réfléchir, de rire aussi, à tous les âges et en famille.

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

Le catalogue des nouveautés éditeurs de la rentrée

Les éditeurs planchent depuis des mois, les auteurs ont réécrit leurs livres... et voici le grand moment : la présentation des nouveautés aux libraires. Alors, quoi de bon à se mettre sous la dent ?

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Goncourt de la biographie

Dès 1980, l'Académie Goncourt se dote d'une bourse pour soutenir les auteurs de biographie : Jean Lacouture reçoit la première récompense pour son ouvrage François Mauriac, consacré à l'auteur d'Un Nœud de vipères et publié par les éditions du Seuil. Devenu un Prix Goncourt au même titre que le Goncourt de la nouvelle, par exemple, le prix est désormais remis chaque année par les académiciens, au cours d'une cérémonie organisée à Nancy pendant l'événement Le Livre sur la Place.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix de la littérature arabe

Créé en 2013, le Prix de la littérature arabe est la seule récompense française distinguant la création littéraire arabe : il salue le roman ou le recueil de nouvelles d'un écrivain ressortissant de la Ligue arabe et auteur d'un ouvrage écrit en arabe et traduit en français ou directement écrit en français.

ActuaLitté

Dossier

La chronique des Bridgerton : la revanche de la romance

À plus d’un titre ! En 2009, J’ai lu publiait les premiers ouvrages de Julia Quinn dans la collection Aventures & Passions. Entre temps, Netflix décide de réaliser une adaptation de cette fresque : au total, près de 900.000 exemplaires vendus… Ces aventures amoureuses sur fond de marivaudage britannique, à l’époque de la Régence, dans les premières années du XIXe siècle ont conquis le public.

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

La République juive de Staline

Au lendemain de la révolution bolchevique, bien avant la création d'Israël, Staline prend la décision (rendue officielle en 1934) de créer une entité territoriale pour les juifs en URSS : ce sera le Birobidjan, à la frontière chinoise. Il est aujourd'hui difficile de se représenter les espoirs soulevés par cette promesse d'un "Yiddishland" pour les populations juives libérées des contraintes de la Russie tsariste et d'un passé de confinement et de pogroms. La révolution bolchevique pensait-elle alors avoir trouvé une solution à son "problème juif", difficilement compatible avec la conception léniniste des nationalités ? Ce territoire autonome où le yiddish avait été choisi comme langue nationale (avec le russe), existe toujours au fin fond de l'Extrême-Orient russe. L'identité juive s'y perpétue-t-elle encore? Pour tenter de mesurer l'ampleur du "projet Birobidjan" et ses traces plus de vingt ans après la dislocation de l'Union soviétique, Anne Nivat a longuement enquêté sur place, mais aussi en Israël où elle s'est introduite chez des Birobidjanais émigrés, ainsi que dans le nord de la Chine vers laquelle les autochtones se tournent toujours davantage...

03/2013

ActuaLitté

Non classé

La Botte de Staline

Selon le quatrième chapitre de la Genèse, se remémora alors Hilda Salomon, le pasteur Abel fut le premier humain sur Terre à mourir en même temps qu'il est la toute première victime de meurtre dans l'histoire de l'Humanité. Le deuxième fils d'Adam et d'Eve mourut assassiné des mains de son propre frère Caïn car Jéhovah avait préféré son offrande, à savoir les premiers nés de son troupeau de moutons. Dieu l'avait privilégiée aux pauvres fruits et aux légumes que son frère jumeau, laboureur, avait pu lui, lui offrir tout benoîtement. Le Créateur était donc bien la seule et légitime cause de sa jalousie, il était le mobile de ce premier assassinat de l'Histoire. Par son attitude arbitraire et discriminatoire envers l'un des deux frères jumeaux, Dieu avait semé ainsi dans le coeur de l'Homme, la discorde. Une discorde qui sut malheureusement enfler dès la première fois jusqu'au fratricide. C'était un fait, le Dieu de la bible se révélait donc bien être le premier responsable du premier crime de l'Histoire. Jusqu'à aujourd'hui, les meurtriers suivaient donc son sillon funeste sans même le savoir. Tous les meurtriers étaient bien fils de Caïn et petit-fils de Dieu. Toute l'histoire de la criminalité était même reliée à ce meurtre originel, cette faute originelle et il ne pouvait exister de criminologie en tant que telle, d'enquêtes criminelles à proprement parler, sans cet acte fondateur.

12/2019

ActuaLitté

Littérature française

La moustache de Staline

En plus de trente ans de vie d'Israélienne, je n'ai pas rencontré Dieu. Je n'ai pas non plus désiré le Messie. Je suis restée effrayée par le désert et je n'ai jamais pu m'habituer à la guerre. Quant aux idéologies, je n'en ai partagé aucune. La moustache de Staline m'avait suffi, même quand elle s'est transformée en habits de Mao pour les uns, ou en apologie de nos patriarches et de leur descendance pour les autres.»

04/2015

ActuaLitté

Histoire de France

La République juive des Soviets. Deux années en Russie (1919-1921)

Le livre du Dr Juvin est le résultat d'observation faites au cours de deux séjours qu'il fait en Russie après la Révolution de 1917. Ces ob­ser­vations, qu'il a retracées aussi fidèles que possible, sur le bolchevis­me ne sont pourtant que la peinture de réalités vécues, toujours impressionnantes.

05/2022

ActuaLitté

Histoire internationale

Staline

Le portrait puissant et novateur de l'un des hommes les plus ahurissants du XXe siècle. Les biographies de Staline sont nombreuses, certes, mais si l'on attend d'une biographie qu'elle déroule une vie de façon anecdotique en restant fidèle à la véracité des faits, celle de Staline pourrait être multipliée à l'infini sans jamais atteindre ce but. Car que dire sur un homme qui plus qu'aucun autre dans l'histoire a manipulé les éléments biographiques et terrorisé son entourage, proche et éloigné, au point que chacun devait soigneusement mesurer ses mots ; sur un homme qui a réussi à mettre en place un régime aux oreilles multiples et hostiles, au point que même après sa mort, il n'était pas toujours prudent de parler ? Ici, les éléments biographiques ne sont pas une fin en soi, ils servent également à alimenter une réflexion permettant de mettre en lumière certains aspects d'un personnage dont l'influence a profondément marqué l'Histoire. A travers l'histoire de Staline, la réflexion de Robert Service, au-delà des anecdotes et des récits de témoins, met en lumière la personnalité complexe et la psychologie du dictateur. Cette biographie est aussi un voyage à travers l'histoire du XXe siècle, en suivant le parcours d'un homme qui l'a profondément marquée. Elle s'inscrit dans la même ligne que Lénine (2011) et de Trotski (2012) et en est la suite logique.

09/2021

ActuaLitté

Histoire internationale

Staline

L'ouverture des archives russes, il y a dix ans, permet de porter un regard neuf sur les grands personnages de l'histoire soviétique, à commencer bien sûr par Staline, l'une des figures les plus énigmatiques de l'histoire du XXe siècle. Comprendre l'homme des épurations politiques et physiques, des procès truqués, des millions de morts au cours de la famine de 1932-1933, de la déportation d'une quinzaine de peuples, du Goulag, de la guerre froide, c'est aussi reprendre sous un autre angle la question de l'" œuvre noire " du communisme. Qu'aurait-il été, ce communisme, s'il n'avait eu à sa tête un Géorgien à l'enfance miséreuse et battu par un père alcoolique, sauvé par une éducation religieuse et rigoriste chez les pères orthodoxes ? Le parcours de cet ancien séminariste de Tiflis qui, une fois au pouvoir, s'est acharné à pourchasser et massacrer les communistes en URSS et de par le monde, est fascinant. Comment cet homme peu doué pour l'idéologie a-t-il petit à petit tissé sa toile dans l'appareil ? Par quel étrange paradoxe a-t-il repris à son compte des méthodes et des exactions dont il avait été le témoin ou la victime sous le régime du tsar au début de son engagement politique ? La biographie que nous propose Jean-Jacques Marie, extrêmement documentée et nourrie à des sources jusqu'ici inaccessibles, s'inscrit dans la meilleure tradition narrative, celle qui capte l'attention du lecteur par la précision du mot et la rigueur de la construction.

03/2003

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté