Recherche

La Côte d'Ivoire et la Grande Guerre

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

La guerre de Vladimir Poutine contre l'Ukraine ou la Russie impériale

En fond historique, la place Maïdan, d’où était partie la révolution de 2014 qui avait conduit au soulèvement contre le gouvernement. Mais depuis le 24 février, la Russie de Vladimir Poutine a décidé d’une invasion du territoire ukrainien. Une force militaire en marche qui soulève l’indignation internationale et provoque des réactions de soutien partout dans le monde. Les organisations littéraires avec des mots pour armes grossissent les rangs de cette opposition.

ActuaLitté

Dossier

Salon du livre de Montréal 2018 : la grande aventure

Le Salon du livre de Montréal a bouclé une grande programmation pour sa 41e édition. Celle-ci se tenait pour la dernière fois à la Place Bonaventure du 14 au 19 novembre 2018, et proposais un foisonnement de rencontres.

ActuaLitté

Dossier

Programme, invités : La Grande Librairie, l'invitation à lire de François Busnel

Émission phare de la littérature sur le service public, La Grande Librairie, présentée par François Busnel, fait preuve d'une longévité que beaucoup lui envient. Créée en 2008 par son présentateur lui-même pour la chaîne France 5, l'émission hebdomadaire convie un ou plusieurs invités pour aborder différents thèmes, en lien avec des ouvrages récemment parus.

ActuaLitté

Dossier

La librairie et le Label Lir : les raisons de la colère

Une étude réalisée conjointement par le ministère de la Culture et de la Communication, le Syndicat de la librairie française et le Syndicat national de l’édition, le rapport de la mission « Livre 2010 » et celui d’Antoine Gallimard, remis au cours de l’année 2007, ont souligné la fragilité de la situation économique des librairies indépendantes et préconisé de faire du maintien et du développement de ces entreprises une des priorités de la politique du livre. 

ActuaLitté

Dossier

Festival international de la bande dessinée d'Angoulême

Qu'on l'apprécie ou non, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême reste l'une des plus grandes manifestations du monde consacrées à la bande dessinée. Chaque année, au mois de janvier, toute la ville d'Angoulême, mais aussi la France, découvre et redécouvre des œuvres du neuvième art. Avec son lot de dédicaces, d'événements, d'expositions, de débats, de récompenses et de mises en avant, le FIBD est ce moment spécial dans l'année où la bande dessinée est au cœur de l'espace médiatique.

Créé en 1974, reconnu dans le monde entier, le FIBD est aussi l'occasion de placer la création hexagonale en avant, même si toute la francophonie, et plus largement toutes les nations, sont accueillies sur place. 

ActuaLitté

Dossier

Le Prix “Envoyé par La Poste”

Créé par la Fondation d’entreprise La Poste, le prix « Envoyé par La Poste » récompense un manuscrit (roman ou récit) adressé par courrier, sans recommandation particulière, à un éditeur qui décèle, avec son comité de lecture, un talent d’écriture et qui décide de le publier.

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

La Côte d'Ivoire et la Grande Guerre

La Côte d'Ivoire a participé à la fois sur le plan humain et sur le plan économique à la Grande Guerre. Rien ne la préparait à une telle participation. Les opérations de conquête n'étaient pas terminées. Les recrutements militaires se firent par la contrainte et la politique de l'effort économique fut conduite manu militari. Le temps de la force inauguré par G. Angoulvant en 1908 se poursuivit pendant la guerre 1914-1918 sans rupture. Comment s'effectuèrent ces recrutements ? Quelles furent les réactions des populations ? Comment s'organisa l'effort économique et que représenta-t-il pour le paysan ivoirien ? A quelles batailles participèrent les recrues ivoiriennes ? Comment furent vécus les retours des survivants ? Autant de question pour lesquelles nous avons tenté d'apporter des réponses. La situation de la colonie fut mise entre parenthèse et le retour à la normale prendra du temps. La brutalisation de la société ivoirienne entre 1908 et 1920 constitua pour la Côte d'Ivoire la période la plus sombre de son histoire. La participation à cette guerre fut le point de départ d'autres participations militaires qui se feront jusqu'à l'indépendance.

10/2017

ActuaLitté

Histoire internationale

Côte d'Ivoire : la grande parenthèse. Devoir de mémoire

Ce livre parcourt l'histoire de la Côte d'Ivoire de 1960 à l'an 2011. L'auteur évoque les années sous le règne du père fondateur Félix Houphouët-Boigny ainsi que les graves événements qui ont secoué la Côte d'Ivoire notamment le coup d'Etat de 1999, la rébellion armée de septembre 2002 et la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011. L'auteur donne aussi son opinion sur des sujets hautement sensibles, comme l'Ivoirité et le phénomène de l'Etranger en Côte d'Ivoire, au coeur de la descente aux enfers de la nation ivoirienne. Il revient aussi sur les années de gestion du pouvoir par l'ancien président Laurent Gbagbo, qu'il considère comme un rendez-vous manqué de l'opposant historique dans les annales de son pays. Ce livre se conclut cependant par une note d'espoir et d'espérance, invitant tout un chacun au pardon et à la réconciliation vraie, indispensables à l'avènement d'une nouvelle Côte d'Ivoire, plus conquérante au diapason des valeurs de fraternité, d'hospitalité et de prospérité, garantes d'un climat de paix durable pour les générations futures.

12/2019

ActuaLitté

Sciences historiques

La vie en Côte-d'Or pendant la Grande Guerre

La Côte-d'Or ne fut pas épargnée par la première guerre mondiale. Au front, 11058 Poilus côte-d'oriens donnèrent leur vie pour la France. A l'arrière, bien que le département ne fût pas meurtri par les combats, la guerre s'imposa dans la vie civile. A Châtillon-sur-Seine, par exemple, eut lieu le repli ultime du GQG, d'où le général Joffre rédige, le 6 septembre 1914, son ordre du jour qui allait rester dans l'histoire de France « (…) se faire tuer sur place plutôt que de reculer ». Il y avait aussi le grondement des canons venant des champs de bataille qui perçait la quiétude de la campagne, ou encore le passage incessant des trains de blessés qui rappelait que, tout près, la guerre faisait rage. Chaque jour, il fallait travailler pour soutenir l'effort de guerre, faire preuve d'hospitalité pour accueillir les habitants des régions envahies, subir les réquisitions et les rationnements alimentaires, se protéger des raids aériens, soigner des milliers de blessés, encadrer des centaines de prisonniers allemands utilisés comme main-d'œuvre de guerre, etc. Le département était même suffisamment proche du front pour que l'armée américaine y implante, dès 1917, de nombreuses bases logistiques.Durant ces années sombres, les Côte-d'Oriens firent face à une existence d'angoisse, de désillusion, de peur, de sacrifice, de révolte, mais également de courage et de résignation. Ce livre très documenté nous raconte le quotidien comme les événements. Il constitue une synthèse historique indispensable pour qui s'intéresse au passé de la Côte-d'Or. Gilles Vauclair et Didier Callabre, spécialistes de la première guerre mondiale, sont les auteurs de plusieurs ouvrages et articles traitant de la Grande Guerre. Ce livre, richement illustré, complète leur précédent ouvrage publié aux Editions Sutton, Les Poilus de la Côte-d'Or dans la Grande Guerre.

10/2013

ActuaLitté

Histoire internationale

Géopolitique de la Côte d'Ivoire

Le 21 mai 2011 à Yamoussoukro, se tenait la cérémonie d'investiture du Président ivoirien Alassane Ouattara en présence d'une vingtaine de chefs d'Etat dont Nicolas Sarkozy et de Ban Ki-moon, Sécrétaire général de l'ONU. Cet événement qui symbolise le retour à la démocratie en Côte d'Ivoire intervenait après dix années d'une crise qui, d'économique était devenue politique puis globale, car au cours de ces deux dernières années on avait pu constater l'effondrement du pays dans pratiquement tous les domaines. Le refus pendant cinq ans de Laurent Gbagbo d'organiser des élections présidentielles puis sa volonté par la suite d'en ignorer le verdict parce qu'il lui était défavorable, laissera sans aucun doute pour longtemps des traces profondes et traumatiques dans ce pays qui avait été le phare de l'Afrique noire francophone au lendemain des indépendances. Faut-il rappeler que cette ancienne vitrine de la coopération française est encore aujourd'hui confrontée aux problèmes du sous-développement, en même temps qu'elle doit relancer une économie tombée au plus bas et rasséréner des esprits encore choqués par des souvenirs de pillages, d'exactions, de déplacements de population. Certes, le milieu naturel ivoirien est riche. Mais il est aussi en danger. Certes, la population du pays est jeune, dynamique, de plus en plus citadinisée. Mais elle est demeurée un puzzle d'ethnies encore trop souvent rivales, comme l'a montré la guerre civile qui a ravagé ces dernières années les espaces et les esprits. Pourtant, le père de la nation, Félix Houphouët-Boigny avait su en faire un pays en plein essor en choisissant dès le début de l'indépendance l'économie de marché alors que plusieurs de ses voisins s'enlisaient dans les déboires d'un socialisme à l'africaine, disparu aujourd'hui. De fait, ce sont des turbulences économiques qui ont provoqué peu après la mort du " vieux " la fin du " miracle ivoirien ", et ce, parce que le pays était sans doute trop dépendant des cultures de rente. Cette dégradation a eu pour conséquence une lente désagrégation des structures politiques de la nation qui s'est parallèlement traduite par l'émergence d'une forte hostilité vis-à-vis des étrangers. Le pays allait même jusqu'à connaître la guerre civile, la partition et le jeu de pouvoirs factieux. Cela est d'autant plus étonnant que la tolérance politique et religieuse avait auparavant facilité l'installation sur le sol ivoirien de plus de 4 millions d'immigrés. On a pu croire un moment, à partir des années 2007, que la reprise économique était au rendez-vous dans un contexte national et international apaisé. Il n'en fut rien et ces deux dernières années furent sans doute les plus mauvaises que les Ivoiriens aient connues depuis l'indépendance, malgré les efforts développés par le gouvernement d'Union nationale dans l'attente d'élections présidentielles sans cesse repoussées. Enfin organisées, elles donnèrent la victoire à Alassane Ouattara. Les troubles qui s'en suivirent menèrent la crise à son paroxysme. L'arrestation de l'ancien chef d'Etat donna un coup d'arrêt à cette descente aux enfers. Exsangue aujourd'hui, la Côte d'Ivoire devra se relever, panser ses plaies tant physiques que morales et retrouver son unité. C'est la tâche ardue qui attend le Président Alassane Ouattara. Il reste aussi à espérer que revenue à la démocratie, la Côte d'Ivoire puisse, aidée par des pays amis et les institutions internationales, reprendre en matière économique sa place de " poumon vital " de l'Afrique de l'Ouest. Le pari est difficile. Il peut être tenu.

06/2011

ActuaLitté

Histoire internationale

Réflexions sur la Côte d'Ivoire

Réfléchir sur la Côte d'Ivoire d'aujourd'hui nous permet de présenter, pêle-mêle, un certain nombre de réalités et de pratiques qui interpellent à la fois les politiques, les décideurs et la société civile. Les sujets abordés, d'ordre politique, social, culturel, économique, spirituel, etc. sont une invitation adressée à tous les citoyens, acteurs directs ou indirects de la construction d'une société moderne articulée autour de certains principes et valeurs, notamment républicains. Cinquante ans après l'indépendance de nos Etats, le temps d'apprentissage doit pouvoir laisser place à l'avènement d'un citoyen nouveau et à l'émergence d'une classe dirigeante soucieuse de la promotion et de la préservation des biens communs. La société moderne, c'est d'abord et avant tout une manière de penser, d'agir et de coexister.

11/2015

ActuaLitté

Actualité et médias

France-Côte d'Ivoire : la rupture

Alors que le président Laurent Gbagbo, aujourd'hui incarcéré à La Haye, clame toujours son innocence, un nouveau livre revient sur l'assassinat des soldats français en 2004 en Côte d'Ivoire lors du bombardement du camp militaire françaisde Bouaké. À l'époque, la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie avait accusé le président Laurent Gbagbo d'être responsablede la mort des soldats français. L'Élysée avait aussitôt pris la décision de détruire l'aviation ivoirienne en représailles. Des manifestations populaires en Côte d'Ivoire scandant des slogans anti-français s'étaient multipliées et des milliers de jeunes ivoiriens s'étaient rassemblés pour empêcher que l'armée française accède à la présidence pour renverser le président Gbagbo. Les soldatsfrançais vont alors ouvrir le feu sur les manifestants. Il y aura des morts et des blessés côté ivoirien. Les expatriés français résidant à Abdijan seront à leur tour pris à parti. C'est le début de l'escalade qui mènera au divorce entre la France et la Côte d'Ivoire. Neuf ans après les faits, la justice française saisie par les familles des militaires tués peine à faire éclater la vérité et à juger les auteurs de la mort des soldats. Dans une enquête très documentée, l'auteur révèle comment Michèle Alliot-Marie a refusé d'arrêter les mercenaires qui ont bombardé le camp militaire français à Bouaké et comment elle a dissimulé la véritéà la justice française. L'auteur publie en exclusivité l'audition de l'ancienne ministre devant le juge et publie aussi, pour la première fois, le témoignage de Laurent Gbagbo sur la mort des soldats français. Des confidences et documents secrets viennent éclairer un dossier jusqu'à présent étouffé, notamment l'action du général Poncet qui commandait les troupes françaises enCôte d'Ivoire ainsi que celle des auteurs de l'attaque contre le camp français.

12/2013

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté