Recherche

L'an prochain à Tbilissi. Nouvelles

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

La journée de l'inventivité en bibliothèque de Nouvelle-Aquitaine

ActuaLitté

Dossier

De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée littéraire 2019 : une nouvelle cuvée de 524 romans à découvrir

Rentrée littéraire 2019 : une nouvelle cuvée de 524 romans à découvrir

ActuaLitté

Dossier

Nouvelles têtes : les éditeurs suisses jeunesse et BD la jouent collectif

Nouvelles têtes est un projet porté par trois maisons d’édition suisse, axé sur la bande dessinée et la jeunesse. Considérant que l’union fait la force, Antipodes, Helvetiq et La Salamandre ont sorti de leur catalogue le meilleur de leurs ouvrages. Une mise en lumière inédite, où les textes se répondent, exposant des lignes éditoriales variées où se retrouvent les problématiques contemporaines.

ActuaLitté

Dossier

Rentrée d'hiver 2019 : une nouvelle année littéraire lancée

La rentrée littéraire d’hiver va s’avancer avec la nouvelle année. Dès ce 3 janvier, les premières parutions prendront place dans les librairies avec, d’ores et déjà, quelques grosses pointures attendues. Une armée de 493 romans sortira – avec 336 d’auteurs français. 

ActuaLitté

Dossier

Molière : le génie du théâtre à l'honneur en 2022

Si la langue française est devenue, au fil du temps, « langue de Molière », c'est bien parce que le dramaturge est l'une des figures littéraires les plus populaires en France et dans le monde. Le 400e anniversaire de son baptême, fêté en janvier 2022, est l'occasion de redécouvrir l'œuvre et l'héritage du comédien favori de Louis XIV, ainsi que de suivre les évènements de cette année de commémoration. 

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

L'an prochain à Tbilissi. Nouvelles

De temps à autre, apparaît un écrivain plus mûr que son âge ne le laisserait supposer, dont les personnages de chair et de sang sont l'incarnation d'une expérience qui dépasse les capacités d'un jeune auteur. Sana Krasikov est de ceux-là. Certains des personnages de Sana Krasikov ont émigré aux Etats-Unis, d'autres sont restés dans l'ancien empire soviétique, créant ainsi un univers doux-amer entre deux rives. Tous sont à la recherche d'une vie meilleure ; certains ont réussi, la plupart vivent dans un désespoir stoïque. Sana Krasikov se met au diapason des sentiments de ses personnages désorientés. Avec une ampleur romanesque, elle restitue le destin de personnages qui évoluent dans un monde dont les règles ont changé. Ces nouvelles, pleines de petites ou grandes tragédies, d'incidents risibles ou regrettables, sont aussi tranchantes que le scalpel d'un chirurgien. Pourtant, Sana Krasikov a de ses personnages, le plus souvent de leurs folies et de leurs imperfections, une compréhension plein de tendresse et de compassion. "Sana Krasikov a écrit un livre délicat sur l'économie des relations humaines, devenues monnaie d'échange pour ces personnages exilés, réfugiés et rapatriés, qui réussissent le tour de force d'habiter plusieurs territoires et époques à la fois". The New York Times "Dans la lignée des grands nouvellistes, Sana Krasikov excelle à emporter le lecteur au-delà de l'histoire qu'elle raconte". The Sunday Times

10/2011

ActuaLitté

Romans historiques

L'an prochain à Grenade

Grenade, 31 décembre 1066 : 5000 Juifs sont massacrés en une nuit par une foule musulmane en furie. Parmi les morts, Samuel Ibn Kaprun, chef des armées du vizir, premier ministre, receveur des impôts, pourvoyeur d'esclaves, grand poète et... Juif. Echappent à la tuerie, sa jeune fille Gâlâh et Halim, son amant musulman vite assassiné par les brigades intégristes. Mémoire vivante de son peuple, Gâlâh traverse les siècles. On la retrouve à Séville, à Lisbonne, à Oran, à Constantinople, à Venise, à Treblinka, à Sarajevo, à New-York, à Grenade à nouveau, bien des siècles plus tard, à Paris enfin, devant une école juive, un matin de septembre 2012, où l'attend un tueur prénommé Iblis, nom qui dans le Coran désigne le Diable. L'An prochain à Grenade est un roman d'amour, qui raconte l'idylle entre une jeune femme juive et un poète musulman. Un roman épique, où résonnent les guerres, les pogroms, les soulèvements populaires. Un roman littéraire, qui par son souffle, s'inscrit dans la lignée du Dernier des Justes et de la Mémoire d'Abraham. Un roman politique, car la nuit noire de 1066 résonne d'une façon étrangement actuelle. Un conte philosophique enfin, qui débouche sur une interrogation essentielle : pourquoi l'antisémitisme, pourquoi l'intolérance, pourquoi la haine ? Ce livre fort donne à lire une indispensable méditation sur l'extrême difficulté (impossibilité ?) à faire cohabiter les croyances religieuses, sur le désenchantement d'un monde où les mots de fraternité et de tolérance ont perdu tout sens. Quelle histoire, sinon celle subie par la jeune Gâlâh - mémoire vivante du peuple juif - résume à ce point la noirceur de l'humanité ?

01/2014

ActuaLitté

Littérature française

Paris l'an prochain

Daniel Destarac nous revient (de loin) après "cigarettes littéraires " pour nous soumettre ces quelques lignes qui sont bien de la même trempe et du même encrier. Décidément, Daniel Destarac ne peut s'empêcher (s'en amusant) de plonger sa plume dans le même que celui des plus grands auteurs. Au pire, juste pour qu'on se souvienne de leur nom, au mieux, qu'on se souvienne de notre affection pour eux. Voilà un excellent exercice que nous suggère Daniel Destarac qui se dit plus "voleur" qu'artiste, soit ! On retrouve cependant avec plaisir Martial, le fameux professeur. Ce roman, dans lequel il est question de voyage (scolaire), donc (encyclopédique), a des pouvoirs magiques. Entre autres de subjuguer ses élèves (et le lecteur), il fait entendre des voix, celle de Malraux, celle de Sacha Guitry, de Sade répondant à Michelet, il laisse deviner la silhouette du Général, Voltaire avoir des démêles avec son singe, Balzac chercher 10 000 francs, Proust se pasticher. Flaubert de rester à l'écart... tandis que Montaigne a sa statue... Puis on se prend à appeler Destarac, Daniel, comme lui, appelle Jean-Jacques, Rousseau, Flaubert, Gustave... car il transmet cette étrange aptitude à se complaire comme lui, dans une sorte de mauvaise foi, de tromperie, de malhonnêteté, de plagiat qui au contraire de rebuter rend avide d'apprendre, de savoir et de lire, malgré tout !

03/2020

ActuaLitté

Histoire internationale

L'an prochain a carpentras. Souvenirs et récits

Un petit marchand de Nîmes, descendant des juifs du Comtat Venaissin, dits "Juifs du Pape", cherche à tout prix à retrouver ses racines... Partant de là, nous passons au fil des pages du Languedoc du siècle dernier à l'actuel Vaucluse, découvrant Avignon et aboutissant à Carpentras, qui fut pendant plusieurs siècles la ville la plus importante par sa population juive sous la protection pontificale. Nous suivons à travers une famille l'évolution du judaïsme méridional vers une intégration qui n'est pas l'assimilation. A Aix, vieille capitale de la Provence, vue de l'intérieur, à travers le prisme de souvenirs historiques ou personnels, les récits parfois émouvants ou teintés d'humour font revivre par petites touches des scènes de la vie quotidienne, comme le voyage en tramway d'Aix à Marseille, une classe primaire des années trente, la vie quotidienne d'une synagogue, et un aspect de l'occupation puis de la Libération. Au hasard des rencontres, nous trouvons un portrait bref et inattendu de la veuve de Bernard Lazare... Sur fond d'accent, de patois, de lumière mais sans folklore artificiel, ces évocations nous ramènent à l'essentiel : ces petits récits participent de la grande histoire et évoquent en filigrane les grandes questions qui se sont toujours, posées aux groupes humains : nos sources, la vie, la mort, la foi... C'est là la manière, aussi vivante que possible, d'accomplir le devoir de mémoire sans lequel il n'est pas de "permanence" dans le présent et l'avenir...

05/2000

ActuaLitté

Policiers

Le printemps de Tbilissi

Levan Arevadzé n'attachait pas une importance extraordinaire à la " parole ". Cette fois, il était beaucoup plus calme.
- Vous serez venu pour rien ! lança-t-il. Ne me prenez pas pour un con ! Votre mec, je le sèche, maintenant. Vous allez l'entendre en direct.
Tenant toujours le portable dans la main gauche, il s'approcha de Malko, posa le canon du Makarov sur son front, releva le chien et lança :
- Ça va faire boum, enculé !
Malko ferma les yeux. Il allait mourir.

05/2015

ActuaLitté

Littérature française

A notre prochain rdv

Un voyage dans le passé, pour ce rendez-vous rempli de saveurs d'enfance et des méandres de la vie, afin de retrouver tout ce qui nous a fait grandir et devenir un adulte. Une plongée dans des souvenirs qui permettent maintenant de se regarder dans cette glace avec seulement les reflets des poissons d'argent qui scintillent avec tous ces échanges. Pour garder surtout en nous cette complicité, qui est le véritable cadeau de la vie donné par toutes les personnes rencontrées et aimées.

07/2015

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté