Recherche

L'éternel

Extraits

ActuaLitté

Policiers

Mausolée

Vers 210 av. J.-C. Qin Shi Huangdi, Premier empereur de Chine, se prépare à disparaître pour toujours. À bord d'un gigantesque navire, il prend la route pour une terre inconnue et, peut-être, la vie éternelle… 2020. Kendall Kjölsrud, le fantasque milliardaire, réunit à nouveau l'équipe commando de K2 Industries. À sa tête, Caleb McKay et Poppy Borghese, deux soldats d'élite aux capacités hors normes. Leur mission : retrouver le mausolée de Qin Shi Huangdi. Et si les Chinois avaient été les premiers à découvrir l'Amérique ?

01/2017

ActuaLitté

Policiers

La Main du mort

La " main du mort ", c'est, au poker, une paire d'as et une paire de huit, main que tenait le célèbre Wild Bill Hickok lorsqu'il fut abattu d'une balle dans le dos. Et pourtant, il prenait toujours la précaution de jouer adossé à un mur, pressentant sans doute sa fin... On comprend pourquoi, pour les habitués des tables de " Texas Hold'em ", cette main est la pire qui soit. Otto Penzler, l'éditeur américain bien connu des anthologies Moisson noire, a rassemblé dans ce recueil des nouvelles inédites associant littérature policière et poker. Chacun des quatorze auteurs, parmi lesquels Michael Connelly, Joyce Carol Oates, Rupert Holmes, Christopher Coake, Walter Mosley et Peter Robinson, a imaginé une histoire sans autre contrainte que celle d'être liée à ce jeu. Le résultat est une étonnante mosaïque de voix et de tons : on trouvera aussi bien des parcours initiatiques d'adolescents que des enquêtes criminelles (dont une déclenchée par un rêve), ou des plongées dans des milieux spécifiques allant des grandes chaînes de télévision au show-business en passant par l'école. Comme le remarque le champion de poker Howard Lederer, qui a signé la préface, le poker ne vieillit pas car ses vrais enjeux, l'argent, l'amour, la mort, sont éternels. Sur le terrain de la fiction, La Main du mort est toujours gagnante.

11/2010

ActuaLitté

Policiers

1983

En mai 1983, à la veille d'élections générales que la Dame de fer et le parti conservateur s'apprêtent à remporter triomphalement, la petite Hazel Atkins est enlevée à Morley où, en 1974, Clare Kemplay avait disparu. Même si la police refuse d'établir un lien entre les deux affaires, d'autres victimes disparues avant Clare refont inévitablement surface : Susan Ridyard et Jeanette Garland. On s'en souvient, c'est sur ces affaires qu'enquêtait le journaliste Edward Dunford. Dans ce dernier volume de sa tétralogie, David Peace dévoile la face cachée de ces années noires. Le récit s'articule autour de trois personnages déjà rencontrés : John Pigg Ott, aujourd'hui chargé de préparer le procès en appel de Michael Myshkin (condamné dans l'affaire des fillettes disparues), s'efforce de reconstituer les événements qui ont bouleversé sa vie, en tant qu'avocat et fils d'un policier qui s'est suicidé ; le superintendant Maurice Jobson, en une longue succession de flash-backs, raconte comment, à partir de la disparition de Jeanette Garland, un groupe de policiers s'est laissé entraîner dans la corruption et la violence ; enfin, BJ, mouchard et éternelle victime, doit se résoudre à accepter la protection des flics véreux, avant de se livrer, en désespoir de cause, à un ange démoniaque qui semble tirer dans l'ombre toutes les ficelles. Chacun est engagé dans une course désespérée qui ne peut se terminer que dans l'apocalypse. 1983 est la digne conclusion d'un cycle criminel sans équivalent dans la littérature anglaise.

03/2005

ActuaLitté

Science-fiction

Nécroscope

Harry Keogh a toujours eu ce pouvoir particulier qui lui permet de parler avec les morts. Reconnaissants qu'il les sorte de leur ennui éternel, ceux-ci lui confient leurs secrets. Sans qu'il le sache, il est un " nécroscope ". Mais nous sommes en 1971, c'est l'époque de la guerre froide, et sa spécialité va faire de Harry le personnage central de la lutte entre les services britanniques et le KGB. Car de l'autre côté du rideau de fer on s'intéresse aussi beaucoup aux pouvoirs paranormaux et l'on s'apprête à nouer une alliance avec une créature maléfique enterrée dans les montagnes de Roumanie, patrie d'un certain Vlad Dracul... Le décor est posé pour l'affrontement surnaturel le plus violent et le plus terrifiant qui soit.

01/2004

ActuaLitté

Policiers

Demain ce seront des hommes

" Tout a commencé par une idée assez simple : celle d'un livre qui rassemblerait des nouvelles écrites par les auteurs de romans noirs et policiers pour l'œuvre desquels j'ai le plus de respect et d'admiration, et dont la lecture me procure le plus de plaisir... Et puis, spontanément, le titre me vint à l'esprit : Demain se seront des hommes. Dès qu'il se fut incrusté dans mon cerveau, impossible de l'en déloger... Il eut pour effet de diviser par deux le nombre d'auteurs que j'aurais pu solliciter... Rien que des hommes. Des hommes qui traitent surtout ce thème ancestral : ce que cela représente d'être un homme. De réussir ; d'échouer. D'ouvrir les yeux. " John, Harvey (extraits de la préface). A la demande de John Harvey, Mark Billingham, Lawrence Block, Michael Connelly, Bill James, Dennis Lehane, Goerge P. Pelecanos, James Sallis et bien d'autres ont accepté d'écrire sur ce thème éternel du roman noir. Le résultat est d'une exceptionnelle qualité. A la fois originaux et poignants ; les textes réunis dans cette anthologie portent indéniablement la marque de chacun de leurs auteurs.

09/2005

ActuaLitté

Policiers

La firme

Son attaché-case à la main, un jeune homme court à perdre haleine dans les rues de Memphis. Il s'appelle Mitch McDeere : troisième de sa promotion en droit à Havard, cible des chasseurs de têtes de Wall Street, il a surpris tout le monde en choisissant la firme Bendini, Lambert & Locke. Ce très riche et très confidentiel cabinet de Memphis a su, par des arguments irrésistibles, s'assurer sa collaboration reconnaissante et, le pense-t-il, éternelle. Alors pourquoi tant de hâte et vers quel contrat mirifique notre brillant juriste est-il en train de se ruer, au point d'en oublier la gravité nécessaire à la profession ? Méfions-nous des apparences. Mitch McDeere a d'excellentes raisons pour courir ainsi : il cherche à sauver sa vie

06/2005

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté