Recherche

Karthala

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Le Kafir du Karthala

""Moi j'ai marié ma fille, moi ! J'ai aussi marié ma nièce ! J'ai aussi marié mon neveu" ! dit Mzé Karibaya. "Et qu'attends-tu pour aller visiter la tombe du Prophète ? Moi j'y suis allé trois fois. Alors mesure tes paroles. Sache que tu ne parles pas à n'importe qui" ! dit le plus âgé, la canne insolemment pointée vers l'autre. "Oui effectivement tu étais à Hedjhaz. Mais n'oublie pas de dire non plus que tu as été trois fois gardé à vue pour escroquerie". Le coup porta. Mzé Mchangama fut un moment déstabilisé, il baissa la tête, cracha trois fois par terre en faisant des "P P P". C'était l'injure suprême". Dans la violence de ce dialogue c'est l'esprit même de ce "Kafir du Karthala" qui nous est donné. Kafir signifie en vérité aussi bien "infidèle" selon le Coran, que le "Noir" en Afrique du Sud ou le "marginal" aux Comores. C'est là une clef pour comprendre la richesse symbolique et littéraire ainsi que l'enjeu moral du second roman de Mohamed Toihiri.

01/1992

ActuaLitté

Critique littéraire

Wip, littérature sans filtre N° 3, juin 2019

En écriture, je me méfie des idées, surtout lorsqu'elles me paraissent bonnes... Publier un texte fait peur... Ecrire, c'est la construction d'inconnu, progresser en inventant la forme... On ne s'excuse pas de son amour des mots. 17 textes, 17 auteurs et leur vision de l'écriture... WIP, c'est la première revue de création littéraire qui vous fait entrer dans l'atelier de l'écrivain. Retrouvez les textes de : Sonia Ristic, "Des fleurs dans le vent" (extrait de roman) Sayouba Traoré, "Une vie de femme" (extrait de roman) Bofane In Koli Jean, "De la virtualité de l'être" (nouvelle) Ecer Sedef, "Istanbul, corps féminin et champ de bataille" (poésie) Cheb Sun Marc, "L'enfant au ventre creux" (pièce en un acte) Fluet Amandine, "Pater" (vrai-faux documentaire) Simon Chris, "Ceci n'est pas mon enfance" (extrait de roman) Nisse Tom, "Requiem" (poésie) Belfadel Tawfiq, "Ma grand-mère est une île" (micronouvelle) Bailly Sylvie, "La stratégie du grain de sable" (extrait de roman) Allézy Catherine, "Yvon et le grand frisson" (fable) Dimitrova Albena, "La lobbyiste, chemin à six virages" (extrait de roman) Evita Christelle, "Comment ne plus être noire" (tréâtre) Grillo Raphaël, "En scène/Sans-abri/Le tuer" (micronouvelles) Teodorescu Irina, "Ni poète ni animal" (extrait de roman) Pianezza Pamela, "Les corps indociles" (extrait de roman)

06/2019

ActuaLitté

Religion

Le Père Duparquet. Lettres et écrits Tome 4 (1877-février 1879) Début de l'exploration en Afrique australe - De Landana à Omaruru

Le père Charles Duparquet, spiritain, est l'un des grands missionnaires du XIXe siècle. Né en 1830, il a parcouru l'Afrique entre 1855 et 1888, date de sa mort. Il n'a cessé de raconter ses voyages ce sont des milliers de pages qu'on trouve aux archives spiritaines sur l'Afrique d'avant la colonisation. Le premier tome des écrits du père Duparquet (Karthala, 2012) contient les lettres et rapports écrits de 1852 au 2 janvier 1866. En 1865, Rome demande à la congrégation du Saint-Esprit de reprendre la mission du Congo abandonnée par les pères Capucins. Le second tome (Karthala, 2013) présente les écrits de 1866 à 1869 : essai d'installation en Angola et création d'un petit séminaire en Portugal. Le père Duparquet a compris que pour travailler dans les colonies portugaises, il faut des sujets portugais. Mais le gouvernement ne soutient pas son projet. Découragé, le père Duparquet accepte de partir en Afrique de l'Est. C'est le début du volume III, qui couvre la période de 1870 à 1876 (Karthala, 2014). Trois ans après l'"exil" de Bagamoyo, le père Duparquet crée la mission de Landana dans l'enclave de Cabinda qui, à l'époque, n'appartenait pas au Portugal. Il y applique les principes déjà développés par le père Libermann dans son rapport à Rome de 1846. C'est un grand succès, admiré par les officiers de la marine française mais aussi, plus tard, par les marins portugais. Mais le père pense toujours à évangéliser la partie sud de la mission, la Cimbébasie. Il passe l'année 1877 à s'efforcer de convaincre le Conseil général de sa nécessité. Il s'y attelle à partir de 1878. C'est le sujet de ce tome IV qui va de 1877 à février 1879. A cette date, le père Duparquet arrive à Omaruru où il pense installer la première mission de Cimbébasie. Les lettres de ce tome IV nous présentent d'abord la préparation de cette nouvelle mission puis les explorations de ce qui est maintenant l'Afrique du sud et la Namibie.

12/2017

ActuaLitté

Littérature française

La République des imberbes

Dieu parfois décide d'éprouver des nations pécheresses. Ainsi en a-t-il été le cas avec Enochia, cité des descendants de Caïn, avec Ninive et Babylone, avec Samarie et Rome décadente, avec Hiroshima, Nagasaki et Guernica. Et avec Sodome et les Comores. Les Comores ces quatre petites îles qui, oh certes ! n'ont pas toujours été heureuses, prises qu'elles étaient entre l'implacable colère du "Karthala" et la misère technocratiquement organisée par le lobby colonial de la mer indienne. Certes, certes, on ne pouvait pas dire que ces îles avaient toujours vécu heureuses ; mais jamais, au Grand jamais, elles n'avaient enduré ce qu'elles ont enduré pendant ces deux années et demie depuis le jour fatidique de 197...

01/1985

ActuaLitté

Littérature française

Un coin de voile sur les Comores

Selon la légende, les îles de la lune abritèrent les amours de Salomon et de la reine de Saba. Dans Un coin de voile sur les Comores, Kari et Hawa, Soubira et Laila, des adolescents, cherchent leur place dans un archipel agité tour à tour par les terribles éruptions du Karthala et les violences de la répression politique. Animés par l'espoir de renouer avec la pureté originelle — du temps où les îles étaient encore dignes d'être habitées par les Djinns — , les personnages décident de se consacrer à la renaissance de leur pays, dûssent-ils aller à l'encontre de l'ordre établi. Kari est le plus déterminé d'entre eux ; celui dont la destinée tragique annonce l'ère nouvelle.

01/1993

ActuaLitté

Sciences politiques

Les pouvoirs locaux au Niger. Tome 2, Elections au village - Une ethnographie de la culture électorale au Niger

Cette analyse ethnographique détaillée des élections locales au Niger intègre celles-ci dans leurs contextes locaux, politiques, sociaux, culturels. Cette démarche originale explique qu'il s'agisse du second volume d'une série sur Les pouvoirs locaux au Niger. Il s'agit d'un apport majeur à la socio-anthropologie des processus électoraux (en Afrique et au-delà), qui repose sur des enquêtes approfondies menées sur douze sites au sein d'un même pays par des chercheurs de ce pays, connaissant particulièrement bien les contextes locaux et utilisant une problématique commune. Un tel comparatisme intensif de proximité est peu fréquent dans les méthodes qualitatives. Portant sur l'ensemble du processus électoral, depuis l'établissement des listes électorales jusqu'à l'élection des maires par les conseils municipaux, les résultats témoignent de comportements largement partagés par les militants des partis politiques et les cadres de l'administration, et dessinent ainsi les traits principaux d'une culture électorale nigérienne, très moderne, fondée sur des normes pratiques contournant bien souvent le code électoral, mais témoignant d'une réelle appropriation de l'institution électorale à travers diverses techniques de jeu avec les règles du jeu. Le LASDEL. Les auteurs sont chercheurs au Laboratoire d'études et recherches sur les dynamiques sociales et le développement local (LASDEL), un institut nigérien et béninois de recherches en sciences sociales, fondé en 2001 à Niamey. Plusieurs ouvrages sont issus de ce laboratoire : Une politique publique de santé et ses contradictions. La gratuité des soins au Burkina Faso, au Mali et au Niger (dir. par J.-P. Olivier de Sardan et V. Ridde), Karthala, 2014 ; et Les pouvoirs locaux au Niger. Tome 1 : En attendant la décentralisation (dir. par J.-P. Olivier de Sardan et M. Tidjani Alou), Paris, Karthala, 2009. Ont contribué à cet ouvrage : A. Elhadji Dagobi, E. Hahonou, O. Hamani, N. Issaley, O. Makama Bawa, M. Moha, A. Mohamadou, H. Moussa Ibrahim, J.-P. Olivier de Sardan, A. Oumarou, M. Tidjani Alou, I. Younoussi.

06/2015

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté