Recherche

Judith Hermann

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Théâtre

Hermann

Léa Paule, médecin neurologue, reconnaît dans les couloirs de son hôpital la voix de Hermann, un ancien patient. Ce choc va la ramener dix ans en arrière, au moment où deux histoires d’amour se sont croisées, où l’une est née des cendres de l’autre. Hermann nous transporte dans les méandres de la mémoire, aux frontières de ce que peut expliquer la science et de ce qui lui échappe, aux frontières du possible et de l’amour absolu.

01/2014

ActuaLitté

Poésie

Johannes, Hermann

Ce matin, rue Gambetta statues en plâtre abandonnées par Martin, créateur de mode Un homme presse le pas Les trois amoureux de Camille oublient de traverser le pont Camille chante à mi-voix comme souvent le soir Deux jours, deux nuits chambre vingt-sept rideaux fleurettes maintenant elle photographie la ville

10/2014

ActuaLitté

Théâtre

Judith aussi

Deux amies ou deux actrices (?) vivent ou jouent (?) plusieurs fois la même scène anodine, proche du vide, mais tout en variations, selon de nouvelles péripéties. Un homme les rejoint, directeur de casting sans doute. Et cela part dans des histoires ordinaires de sentiments, de sexe, de jalousie... L'auteur brouille volontairement les cartes, laissant personnages et lecteur comme des pantins dont il se plaît à tirer les ficelles. Ce texte à la langue rapide, directe, percutante, est singulier, ambivalent, mystérieux. Il repose sur trois fois rien, mais grâce à une mécanique qui se grippe peu à peu, il dessine un théâtre moins banal qu'il n'y paraît. Le Québécois Pier-Luc Lasalle propose ici une mise en abyme de la téléréalité et de la société du spectacle, dans laquelle nous ne sommes parfois que des pions.

11/2010

ActuaLitté

Allemand apprentissage

Hermann et Dorothée

" Vous avouerez que ce poème marque l'apogée de l'art de Goethe et de tout notre art moderne. J'ai vu naître cette épopée et la façon dont elle est née m'a causé presque autant d'admiration que l'œuvre elle-même. Tandis que nous autres nous sommes forcés de rassembler et de choisir péniblement nos matériaux, pour n'arriver qu'à sortir lentement quelque chose de passable, lui n'a qu'à secouer d'une main légère l'arbre de son génie pour en faire tomber les plus beaux fruits, des fruits mûrs et pesants. On ne peut s'imaginer avec quelle aisance souveraine il moissonne maintenant les fruits d'une vie si bien employée et d'une culture de tous les instants, quelle gravité et quelle sûreté il y a dans tous les pas qu'il fait, et à quel degré la clarté de ses vues sur lui-même et sur les choses le préservent de tout vain effort et inutile tâtonnement. Lettre de Friedrich Schiller au peintre Johann Heinrich Meyer 21 Juillet 1997

10/1991

ActuaLitté

Littérature étrangère

Herman

Du haut de ses onze ans, Herman n'a pas la langue dans sa poche, Sa vision du monde et les questions qu'il se pose en désarçonnent plus d'un. Son père arrive-t-il à voir l'Amérique quand il conduit sa grue ? Son grand-père se souvient-il mieux de ses rêves sous le dais du lit à baldaquin qu'il ne quitte plus ? Ruby sa camarade de classe, a-t-elle vraiment des nids d'oiseaux dans sa tignasse rousse ? Quand un jour sa mère l'emmène chez le médecin, le constat est sans appel Herman est atteint d'une maladie rare qui peut entraîner une totale calvitie. Et de fait . un matin, des poignées entières de cheveux gisent sur son oreiller. U n bonnet résolument vissé sur la tête, Herman fait tour à tour l'expérience des sarcasmes, de la honte et, pire, de la pitié. Une nouvelle question s'impose à lui: va-t-il pouvoir s'accepter tel qu' il est désormais ?

11/2005

ActuaLitté

Littérature étrangère

Certains souvenirs

Peintre des sensations et des sentiments, Judith Hermann renoue, après un premier roman, avec l'art de la nouvelle qui l'a révélée. Elle l'affine et s'impose comme l'une de ses plus grandes voix, dans ce recueil où l'on retrouve toute la finesse et la mélancolie de l'auteur de Maison d'été, plus tard, mais surtout son talent pour capter, en peu de mots, le mystère et la subtilité des choses. Quelle proximité avons-nous avec les gens que nous aimons ? Que se passe-t-il lors d'une rencontre ? Qu'en reste-t-il ? En dix-sept récits, Judith Hermann explore ces moments décisifs, ces instants où toute une vie se transforme : un regard qui fait naître une soudaine intimité ; un être qui croise notre route, nous accompagne, nous rend heureux et pourtant nous échappe. Avec précision et légèreté, Judith Hermann trouve les mots pour exprimer l'insaisissable.

01/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté