Recherche

Jeu de morts

Extraits

ActuaLitté

Policiers

La fiancée gitane

Quand elle rentre à l'aube, fourbue, éméchée, la voix éraillée par sa nuit dans les bars de karaoké, dévastée par la tristesse de la chair assouvie furtivement avec des inconnus, Elena Blanco a un rituel : examiner pendant des heures les images d'une caméra de surveillance placée devant la porte cochère de son immeuble. Qui craint-elle de voir ? Ou, plutôt, qui plus que tout au monde voudrait-elle voir ?

Une affaire non résolue pour cette enquêtrice hors pair, la seule dans sa carrière. Mais c'est bien plus qu'une affaire, c'est un drame personnel qui a brisé sa vie et qui hante chaque seconde de son existence. Pour l'heure, il lui faut éloigner ses démons et aller de l'avant car l'antenne de police qu'elle dirige à Madrid se trouve saisie d'un cas bien étrange : le meurtre d'une gitane disparue après l'enterrement de sa vie de jeune fille. La mort, d'un sadisme avéré, a manifestement été donnée par un esprit effroyablement retors. Le mode opératoire n'est pas sans rappeler un crime survenu sept ans plus tôt, et dont la victime n'est autre que Lara, la soeur de la gitane, qui s'apprêtait elle aussi à épouser un gadjo. Pourtant, l'assassin de Lara est déjà sous les verrous. De fausses pistes en indices délusoires, dans des sites madrilènes illustres ou mystérieux mais tous chargés d'histoire, l'auteur déplie une intrigue horrifique avec une exemplaire économie d'effets ; et porte sur les fonts baptismaux un nouveau personnage promis à un bien bel avenir.

02/2019

ActuaLitté

BD tout public

Le fils du roi

Avec cette deuxième BD, Stanislas Moussé confirme son talent. Si Longue vie a été salué comme " une véritable curiosité graphique virtuose ", Le Fils du roi achève de le faire entrer dans la cour des nouveaux talents de la BD. Longue vie racontait la vie d'un homme qui, de modeste éleveur, devient un roi puissant.

Cette véritable " saga ", au sens littéral, s'achevait sur la mort du roi et l'héritage qu'il laissait à sa descendance, après une vie de péripéties et de batailles. Stanislas Moussé décide, dans ce deuxième opus, de nous raconter l'histoire de cette descendance, du fils du roi. Avec lui, c'est tout à la fois un nouvel héros qui se révèle, un nouveau destin qui se joue et le trait, le style, de Stanislas Moussé qui s'affirme, se renforce, frappe l'oeil.

Une BD de Stanislas Moussé, c'est toujours épique ! Dans cette nouvelle histoire, muette et fourmillant de détails, l'auteur nous expose cette fois-ci les péripéties d'un jeune prince. Attendez- vous à des chocs graphiques : de l'exploration de mondes étranges au combat sans pitié contre un cyclope glouton, du récit d'une amitié à la découverte de l'amour, Le Fils du roi vous offrira une expérience de lecture exceptionnelle.

11/2020

ActuaLitté

Littérature française

Soleil à coudre

Tu seras seule dans la grande nuit. Telle est la prophétie énoncée de longue date par Papa à la toute jeune fille qu'on appelle Tête Fêlée. Papa, qui n'est pas son vrai père, est aux ordres du pire bandit de la ville ; Fleur d'Orange, sa mère, n'a que son corps à vendre. Dans la misère d'un bidonville haïtien, Tête Fêlée observe les adultes — leur violence, leurs faiblesses, leurs addictions... et tente de donner corps à ses fantasmes d'évasion. Souvent seule entre ses quatre murs sales, elle recommence inlassablement une lettre à la camarade de classe dont elle est amoureuse, cherchant les mots qui ne trahiraient ni ses rêves ni sa vérité. Une fable cruelle gonflée de poésie, de désir et de sang, où la naïveté d'une enfance impossible se cogne à la crudité sans pitié du monde.

03/2021

ActuaLitté

Policiers

Code 612. Qui a tué le Petit Prince ?

Qui mieux que Michel Bussi pour imaginer une enquête passionnante sur le mystère et les ombres du Petit Prince et de son créateur Saint-Exupéry ? Roman à clé, jeu de piste, hommage, Code 612 Qui a tué le Petit Prince ? célèbre les 75 ans du Petit Prince. Un livre indispensable pour les amoureux du conte et de son auteur. Avec la signature Bussi : ludique, poétique, surprenante. Il est le livre le plus traduit au monde, après la Bible, et l'un des plus vendus, conte étrange et fascinant. Il est l'incarnation universelle de l'enfance, petit garçon blond, mordu mortellement par un serpent... Mais la vérité est-elle aussi simple ? S'est-on vraiment déjà posé la question : " Qui a tué le Petit Prince ? " Saint-Exupéry n'aurait-il pas dissimulé l'identité de l'assassin dans son roman, lui dont la mort, quelques mois après la parution de son livre, reste tout aussi mystérieuse ? Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? passe en revue hypothèses, coupables et mobiles, pour enfin révéler la vérité stupéfiante sur le secret de Saint-Exupéry, et de son double de papier. Si vous décidez de la croire...

10/2021

ActuaLitté

Policiers

Gagner n'est pas jouer

La mort est un jeu dangereux... Le maître incontesté du thriller vous plonge dans les méandres d'un labyrinthe fatal, à la découverte des profondeurs infiniment noires de l'âme humaine. La police new-yorkaise découvre dans un pent-house des beaux quartiers le corps mutilé d'un vieil homme à moitié ermite, ainsi que plusieurs objets de valeur volés aux Lockwood des années plus tôt. Appelé à venir les identifier, Win Lockwood voit soudain ressurgir un passé familial englouti... Vingt ans plus tôt, sa cousine Patricia avait été enlevée et séquestrée pendant des semaines dans une cabane perdue dans les bois. Si elle avait pu en réchapper, ses ravisseurs, eux, n'avaient jamais été retrouvés. Jusqu'à ce jour. Alors qu'il réalise que le second tortionnaire court toujours, Win se trouve bientôt mêlée à une autre affaire classée sans suite, un acte terroriste mortel commis dans les années 70 par une bande de hippies déchaînés, dont l'ermite assassiné était l'éminence grise. Et auquel les Lockwood n'étaient pas totalement étrangers... Qu'est-ce qui relie ces actes criminels à sa prestigieuse famille ? Et pourquoi tous ces mystères autour de " La Cabane de la terreur " ? Pour Win, l'heure est venue de faire sa propre justice. Pour gagner, tous les coups sont permis.

10/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

En quête de L'Etranger

La lecture de L'Etranger tient du rite d'initiation. Partout dans le monde, elle accompagne le passage à l'âge adulte et la découverte des grandes questions de la vie. L'histoire de Meursault, cet homme dont le nom même évoque un saut dans la mort, n'est simple qu'en apparence, elle demeure aussi impénétrable aujourd'hui qu'elle l'était en 1942, avec ses images à la fois ordinaires et inoubliables : la vue qui s'offre depuis un balcon par un dimanche d'indolence, les gémissements d'un chien battu, la lumière qui se reflète sur la lame d'un couteau, une vue sur la mer à travers les barreaux d'une prison. Et ces quatre coups de feu tirés en illégitime défense. Comment un jeune homme, qui n'a pas encore trente ans, a-t-il pu écrire dans un hôtel miteux de Montmartre un chef-d'oeuvre qui, des décennies après, continue à captiver des millions de lecteurs ? Alice Kaplan raconte cette histoire d'une réussite inattendue d'un auteur désoeuvré, gravement malade, en temps d'occupation ennemie. "J'ai bien vu à la façon dont je l'écrivais qu'il était tout tracé en moi". Le lecteur repère les premiers signes annonciateurs du roman dans les carnets et la correspondance de Camus, traverse les années de son élaboration progressive, observe d'abord l'écrivain au travail, puis les mots sur la page, accompagne l'auteur mois après mois, comme par-dessus son épaule, pour entendre l'histoire du roman de son point de vue. En quête de L'Étranger n'est pas une interprétation de plus : c'est la vie du roman.

09/2016

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté