Recherche

Jean-Yves Bouchaud

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Jean d'Ormesson

En mars 2018, quelques mois après la disparition de Jean d'Ormesson, le 5 décembre 2017, sa fille Héloïse d'Ormesson annonce la création d'un prix littéraire pour lui rendre hommage. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce la création du prix Jean d’Ormesson, qui sera décerné le 6 juin prochain au Centre national du livre (pour s’approcher de la date anniversaire de la naissance de mon père le 16 juin 1925) », explique-t-elle.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Jean d'Ormesson

Venu au monde dans le 7e arrondissement de Paris, le 16 juin 1925, au sein d’une famille noble, Jean d'Ormesson s'engagea tardivement, de son propre aveu, dans l'écriture, trop occupé qu'il était à lire. Il publie son premier ouvrage, L’amour est un plaisir, en 1956, aux éditions Julliard, mais son livre La gloire de l’Empire, en 1971, lui vaut une reconnaissance littéraire avec le Grand Prix du roman de l’Académie française.

ActuaLitté

Dossier

De Michel Glardon à Jean Richard : histoire des Éditions d'en bas

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et à la suite de la fermeture des librairies, sans oublier l’annulation des salons du livre, les Éditions d’en bas ont choisi la riposte. La maison, qui célèbre ses 45 ans, a souhaité partager son histoire, à travers des podcasts et des vidéos de leurs auteurs. Mais également faire découvrir des livres plus anciens à travers toutes ces années de publications.

ActuaLitté

Dossier

Banquet pour tout le monde : Astérix et Obélix ont 60 ans

Les deux Gaulois les plus célèbres du 9e art fêtent, en 2019, leur 60e anniversaire : le 29 octobre 1959, le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo présentent au monde un petit Gaulois, accompagné par son ami, plus... enveloppé. Rapidement, les deux héros deviennent les figures majeures du journal Pilote.

ActuaLitté

Dossier

L'oiseau moqueur de Harper Lee, un chef d'oeuvre à la peau dure

L’histoire que raconte Jean Louise Finch, alors âgée de six ans, est devenue l’un des plus grands classiques de la littérature américaine. To Kill a Mockingbird, prix Pulitzer Littérature 1961, un an après sa sortie, est réputé pour son humour et sa chaleur, alors qu’il traite de viol et d’inégalité raciale.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Goncourt de la biographie

Dès 1980, l'Académie Goncourt se dote d'une bourse pour soutenir les auteurs de biographie : Jean Lacouture reçoit la première récompense pour son ouvrage François Mauriac, consacré à l'auteur d'Un Nœud de vipères et publié par les éditions du Seuil. Devenu un Prix Goncourt au même titre que le Goncourt de la nouvelle, par exemple, le prix est désormais remis chaque année par les académiciens, au cours d'une cérémonie organisée à Nancy pendant l'événement Le Livre sur la Place.

Extraits

ActuaLitté

Beaux arts

Jean Bouchaud 1891-1977. Regards sur le monde

Originaire de Saint-Herblain, près de Nantes, Jean Bouchaud est le plus souvent défini comme "peintre voyageur" grâce à ses nombreux séjours Outre-mer. En Afrique du Nord, tout d'abord, où il découvre la lumière de Tunisie en 1919 puis séjourne au Maroc et en Algérie en tant que pensionnaire de la Ville Abd-el-Tif. En 1924, titulaire d'une bourse du gouvernement de Hanoï, il se rend en Indochine et parcourt le Cambodge, le Laos, et les territoires de l'actuel Vietnam jusqu'en Chine. Le peintre s'attache alors plus à représenter les scènes de la vie quotidienne, sur les bords des fleuves et les ethnies minoritaires, que les sites et monuments célèbres. Lauréat du Prix de l'Afrique Occidentale française en 1932, il se fait l'observateur attentif des populations rencontrées au Sénégal, au Bénin, en Côte d'Ivoire et en Guinée. Ses différents voyages ont nourri son inspiration jusqu'à la fin de sa vie. Paysagiste, portraitiste, peintre intimiste, peintre de genre et fin illustrateur, Jean Bouchaud s'affirme aussi comme un grand décorateur. En 1931, le maréchal Lyautey lui confie la direction artistique de la section peinture pour l'exposition coloniale internationale de Paris-Vincennes. En 1934, il réalise le décor d'une des huit salles à manger particulière du paquebot Normandie. Il est par ailleurs l'auteur de grandes compositions peintes pour l'Exposition internationale des Arts et Techniques dans la Vie moderne en 1937 puis pour la World's Fair de New York en 1939. Dessinateur prolifique, coloriste de talent, Jean Bouchaud expose jusqu'à la fin de sa vie au Salon des Artistes français, au Salon de la Marine et au salon de la Société des Beaux-Arts de la France d'Outre- mer. En 1951, il devient membre de l'Institut en étant élu à l'Académie des Beaux-Arts, section peinture.

10/2021

ActuaLitté

Littérature française

Il était une fois... Jean-Yves Bonnet

Ce DVD, long métrage d'1h15 retrace la carrière du fameux cavalier rouergat ; bien au-delà de " La Route du Sel " qui l'a fait connaître du grand public. Jean-Yves Bonnet, c'est avant tout cet étonnant homme de tradition qui a apporté un souffle nouveau au monde du cheval. Il aura été à la fois l'un des tout premiers civils formés au Cadre Noir de Saumur et un précurseur du tourisme ainsi que du spectacle équestres. Des milliers d'élèves du monde entier se sont succédés dans son centre de Salmiech pour se mettre à son école : " servir le cheval avant de s'en servir " ; pratiquer l'équitation en douceur, la haute école sans éperons. Tout un esprit qui, au fil de quatre ou cinq décennies, a hissé Jean-Yves Bonnet au rang de véritable mythe pour les cavaliers de tous horizons. Ce film lui rend hommage. C'est en même temps une véritable ode au cheval. Yves Garric compose là, sur les traces de Jean-Yves Bonnet pour qui il ne cache pas son admiration, un vrai poème équestre qui ravira tous les spectateurs, qu'ils soient ou non familiers du monde du cheval.

10/2019

ActuaLitté

Musique, danse

Dialogues contemporains. Les collaborations de Jean-Yves Bosseur

Le livre brosse un portrait original du compositeur Jean-Yves Bosseur à travers ses collaborations les plus récentes avec d'autres artistes : peintres, jazzmen, auteurs, artistes sonores, hommes de radio ou de théâtre, vidéastes... Et parmi les plus connus V. Molnar, H. Dorion, B. Butor, S. Beckett, D. Humair.. Chaque collaboration inclut un entretien avec le compositeur et son interlocuteur, une façon claire et vivante d'aborder les relations, multiples, que la musique contemporaine peut entretenir avec son temps, hors des salles de concert. L'approche ouverte de Jean-Yves Bosseur est en phase avec une culture du XXIe siècle qui rend les frontières poreuses entre les arts, et remet en cause le rôle et la place du compositeur. Jean-Yves Bosseur, né en 1947, a étudié la composition à Cologne (Allemagne). Il a été également directeur de recherches en esthétique au CNRS jusqu'en 2012. Compositeur prolixe, il a écrit de très nombreuses pièces pour les formations les plus variées. Il a reçu le Diapason d'Or pour La messe en 1998. Les collaborations jouent un rôle essentiel dans son travail, ouvrant la musique à des contextes culturels variés. Il est l'auteur de plusieurs livres qui témoignent de cette recherche : Musique et arts plastiques, Le collage d'un art à l'autre, L'oeuvre ouverte d'un art à l'autre, Musique et environnement, Musique et contestation...

05/2019

ActuaLitté

Littérature française

Scopitone. Jean-Yves Dahyoy... 36 années de rencontres au micro

Durant 36 années Jean-Yves Dahyot a donné un rendez-vous hebdomadaire à tous les auditeurs de "RBS" , devenue France Bleu Berry, pour laquelle il a oeuvré. Il a convié dans son émission Scopitone des artistes qui ont fait les beaux jours des années soixante - soixante-dix. Des chanteuses et chanteurs connus et reconnus qui, souvent, ont terminé la soirée au domicile de Jean-Yves pour y partager quelques mets de saveur préparés par son épouse Yolande. Il n'était pas rare d'y croiser Dick Rivers, C. Jérôme, Nancy Holloway, Pascal Danel, Annie Philippe, Billy Bridge, Chris Evans, Monikya, Noël Deschamps, Jean Sarrus, Pussy Cat ... Et bien d'autres encore. Il nous fait partager quelques-uns de ces merveilleux moments passés à l'antenne, ou en privé, avec ces artistes qu'il n'avait jamais cessé d'admirer. Jean-Yves nous a quittés en ce mois d'octobre 2020, emportant avec lui une part de la légende des années 60. Mais tout son esprit est bien là, dans ce livre plein d'humour, d'enthousiasme aussi, pour cette vie rêvée, celle d'un ouvrier berrichon qui a décroché les étoiles.

03/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

La littérature et l'esprit. Hommage à Jean-Yves Pouilloux

Montaigne, Rabelais, Proust, Queneau, Borgès, Paulhan... Les mots, les arbres, le regard. Mai 68 et le bouddhisme. L'université, la solitude, la poésie. Des amis, des élèves devenus maîtres ou professeurs. Un monde divers et ondoyant dont l'unité tient à celle d'une perception, à la vie d'un esprit universel et singulier dont la rencontre ne fut jamais sans conséquences. Cet hommage quête la présence de Jean-Yves Pouilloux, éveilleur, poète, passeur, lecteur des choses et de leur transfiguration artistique, théoricien de la littérature, ami.

10/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Fleur de clergie. Mélanges en l'honneur de Jean-Yves Tilliette

Les études réunies dans le présent ouvrage ont été rassemblées à l'occasion du soixante-cinquième anniversaire de Jean-Yves Tilliette, professeur de latin médiéval à l'Université de Genève depuis 1990. En dispensant les fleurs d'une érudition impeccable et d'une éloquence raffinée sans être, loin s'en faut, dénuée d'humour, l'éminent chercheur s'est acquis aussi bien l'estime de ses pairs que de ses étudiantes et étudiants par la pénétration de ses jugements et la probité de sa personnalité. La poésie médiolatine, la rhétorique et la poétique médiévales, la culture antique et sa réception, le dialogue entre les traditions textuelles latines et vernaculaires sont au centre de la recherche et des enseignements de Jean-Yves Tilliette. Ce volume de mélanges recueille l'écho international de ses travaux. Baudri de Bourgueil et Geoffroy de Vinsauf y figurent en bonne place, mais aussi Jean de Meun et l'Ovide moralisé, sans oublier l'examen des sources matérielles et les questions de codicologie. Courtoisie, amitié, respect : ces termes ne figurent pas par hasard dans les titres de plus d'une des contributions au bouquet savant composé ici. Les dons reçus reviennent à celui qui, le premier, les a dispensés.

06/2019

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté