Recherche

Jean Mauriac

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Jean d'Ormesson

En mars 2018, quelques mois après la disparition de Jean d'Ormesson, le 5 décembre 2017, sa fille Héloïse d'Ormesson annonce la création d'un prix littéraire pour lui rendre hommage. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce la création du prix Jean d’Ormesson, qui sera décerné le 6 juin prochain au Centre national du livre (pour s’approcher de la date anniversaire de la naissance de mon père le 16 juin 1925) », explique-t-elle.

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Jean d'Ormesson

Venu au monde dans le 7e arrondissement de Paris, le 16 juin 1925, au sein d’une famille noble, Jean d'Ormesson s'engagea tardivement, de son propre aveu, dans l'écriture, trop occupé qu'il était à lire. Il publie son premier ouvrage, L’amour est un plaisir, en 1956, aux éditions Julliard, mais son livre La gloire de l’Empire, en 1971, lui vaut une reconnaissance littéraire avec le Grand Prix du roman de l’Académie française.

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Goncourt de la biographie

Dès 1980, l'Académie Goncourt se dote d'une bourse pour soutenir les auteurs de biographie : Jean Lacouture reçoit la première récompense pour son ouvrage François Mauriac, consacré à l'auteur d'Un Nœud de vipères et publié par les éditions du Seuil. Devenu un Prix Goncourt au même titre que le Goncourt de la nouvelle, par exemple, le prix est désormais remis chaque année par les académiciens, au cours d'une cérémonie organisée à Nancy pendant l'événement Le Livre sur la Place.

ActuaLitté

Dossier

De Michel Glardon à Jean Richard : histoire des Éditions d'en bas

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et à la suite de la fermeture des librairies, sans oublier l’annulation des salons du livre, les Éditions d’en bas ont choisi la riposte. La maison, qui célèbre ses 45 ans, a souhaité partager son histoire, à travers des podcasts et des vidéos de leurs auteurs. Mais également faire découvrir des livres plus anciens à travers toutes ces années de publications.

ActuaLitté

Dossier

L'oiseau moqueur de Harper Lee, un chef d'oeuvre à la peau dure

L’histoire que raconte Jean Louise Finch, alors âgée de six ans, est devenue l’un des plus grands classiques de la littérature américaine. To Kill a Mockingbird, prix Pulitzer Littérature 1961, un an après sa sortie, est réputé pour son humour et sa chaleur, alors qu’il traite de viol et d’inégalité raciale.

ActuaLitté

Dossier

Le Grand Prix de l'Académie française

Prix annuel, créé en 1914, le Grand Prix de l'Académie française vient récompenser l’auteur du roman que l’Académie a jugé le meilleur de l’année. Doté de 10.000 € depuis 2016, il est habituellement décerné à la fin du mois d'octobre, au cœur de la rentrée littéraire.

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Francois Mauriac

Qui était François Mauriac (1885-1970) ? Adolescent tourmenté, influencé par l'atmosphère pieuse de sa jeunesse girondine, il entre en littérature avec un recueil de poésie, remarqué par Maurice Barrès, au début du vingtième siècle. Au milieu des années 1950, à près de 70 ans, il est une star du journalisme, dans "l'Express", premier news magazine à la française. Issu d'une famille bourgeoise, catholique et provinciale, il excelle à créer des personnages de romans réfractaires à la société, à l'image de Thérèse Desqueyroux. Conservateur, initié à la politique au temps de la séparation des Eglises et de l'Etat, il devient "Forez" une figure de la résistance littéraire sous l'Occupation. Romancier à succès, dramaturge, il s'impose à partir des années trente comme un journaliste prolixe dont l'activité alimente une oeuvre à part entière sous le titre de "Journal" ou de "Bloc-notes". Romancier ou journaliste ? Provincial ou Parisien ? De droite ou de gauche ? Conservateur ou progressiste ? Du témoin engagé à partir de 1937 contre Franco, à sa passion pour son grand homme De Gaulle, sous la Ve République, en passant par la Résistance, puis l'anticommunisme au temps de la guerre froide au "Figaro", toutes les facettes de François Mauriac, écrivain journaliste, sont ici revisitées.

03/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

Mauriac politique

Reçu à l'Académie en 1933 et couronné par le Nobel en 1952 pour ses romans, François Mauriac n'a cessé sa vie durant de collaborer à la presse. En sorte que la Révolution russe, le national-socialisme, la guerre d'Espagne, l'Occupation, la Résistance, la Libération, l'Epuration ont fait brutalement irruption dans l'oeuvre littéraire du maître de l'introspection romanesque ainsi que cet événement majeur qu'aura constitué dans la vie de François Mauriac le concile Vatican II. Reste que, pour l'essentiel, le Mauriac qui nous est ici livré est celui de la Guerre froide et de la Décolonisation. Editorialiste du Figaro de 1944 à 1952, François Mauriac y apparaît comme l'intrépide combattant de l'antistalinisme avant de devenir, à partir du début de 1954, l'infatigable pourvoyeur de la dernière page de L'Express avec son Bloc-notes. François Mauriac nous rend témoins des soubresauts sanglants qui accompagnent l'accession de la Tunisie et du Maroc à l'indépendance. Surtout il fait de nous les spectateurs consternés de l'interminable tragédie algérienne ainsi que Raymond Aron nomme la guerre d'Algérie dès 1957. Et c'est ainsi que l'Histoire a fini par former la matière d'une épopée dont les épisodes multiples s'offrent à la plume du vigneron de Malagar au fur et à mesure qu'ils surgissent dans l'imprévu de l'actualité. En même temps que le foisonnement des citations rend sa pleine présence à l'écrivain monté de Bordeaux à Paris en 1907, l'ouvrage se veut aussi confrontation raisonnée avec l'oeuvre politique de François Mauriac.

02/2017

ActuaLitté

Critique littéraire

François Mauriac

François Mauriac a écrit toute sa vie " pour que rien ne se perde ". Cet orphelin de père (mort très jeune) qui reçut une éducation rigoriste et catholique par sa mère, aime la liberté des landes girondines, la tendresse maternelle, et la poésie des amis comme Jean de la Ville de Mirmont ou André Lafon. Poésie, liberté, péché et éthique catholique : les thèmes de l'œuvre sont en gestation. Accueilli et encouragé par Maurice Barrès en 1909, élu à l'Académie française en 1933, prix Nobel de littérature en 1952, la carrière de Mauriac est faite de rebonds et de consécrations. Mais François Mauriac n'est pas seulement le poète et le romancier qu'il est essentiel de redécouvrir, c'est aussi le témoin engagé des barbaries du XXe siècle. Pendant la guerre d'Espagne, il prend parti pour les Républicains ; sous l'Occupation, il est l'un des seuls écrivains à dénoncer l'antisémitisme ; durant la guerre d'Algérie, il s'insurge contre la torture. Hanté par le Mal, attentif aux injustices, éperdu de Vérité, il est notre contemporain capital et secret. Violaine Massenet s'est inspirée des biographies anglo-saxonnes : une écriture vive et simple, une documentation fournie et de nombreux inédits. Un récit quasi romanesque.

10/2000

ActuaLitté

Critique littéraire

Dictionnaire François Mauriac

Loin d'être un écrivain du consensus, François Mauriac échappe à toutes les catégories. A ceux qui veulent l'emprisonner dans son milieu d'origine, il se confronte, à ceux qui étiquettent son oeuvre, il s'oppose. On le croit de droite, il pense à gauche. Fidèle mais rebelle, il résiste et se cabre. Catholique, il écrit des romans sulfureux au parfum de scandale. Bourgeois, il met en évidence les failles d'une société traditionnelle et réagit contre l'oppression et l'injustice. Provincial et sédentaire, il s'engage par-delà les frontières et défend une vision universelle de l'humanité. Académicien et Prix Nobel, couronné pour son oeuvre romanesque, loué pour la pureté et l'élégance de sa langue, il s'impose comme éditorialiste et jette son " prix dans la bagarre e. Retentissante, sa parole singulière est portée par une voix brisée. En écho à cette fêlure, il y a un monde malade et un homme qui se bat. Inclassable, Mauriac dérange. Renouer avec l'oeuvre et la pensée d'un auteur continuellement en mouvement, incapable de rentrer dans le rang et engagé toujours plus avant dans l'exercice de sa liberté, tel est le projet de cet ouvrage, composé de plus de sept cents entrées rédigées par une équipe internationale de soixante-douze spécialistes.

03/2019

ActuaLitté

Sociologie

Mauriac et l'evangile

Enseignant à des étudiants japonais que Mauriac fascinait, mais pour lesquels il demeurait un mystère, en raison de leur manque de familiarité avec le christianisme ou la Bible, Claude Escallier a été amenée à tenter une approche des sources bibliques dans l'œuvre de François Mauriac. Mais comment poursuivre un tel projet chez cet écrivain qui s'illustra en des genres si différents ? Il fallait se limiter radicalement, découvrir l'angle de vue précis, qui permettrait de remonter à la source de cette influence capitale. Puisque, en 1936, François Mauriac se faisait « évangéliste » et nous offrait une Vie de Jésus entièrement fondée sur les textes sacrés, Claude Escallier choisit de commencer par « ce petit livre téméraire ». « Voilà donc un Mauriac qui échappe aux contingences du roman, qui transcende l'instant journalistique et qui, dans l'Histoire, fait élection du seul personnage dont les paroles ne passeront pas. Et nous voici du même coup sortis de l'univers à deux dimensions auquel la critique réduit trop souvent la planète Mauriac», souligne Jean Touzot dans la Préface. En un style limpide, l'auteur fait ici la part du romancier et du chrétien, poète du Christ, et nous invite à une relecture de la fiction mauriacienne, nous conduisant à « restituer, à l'œuvre entier, son véritable centre de gravité ».

04/1997

ActuaLitté

Sciences historiques

Le Bordeaux de François Mauriac

Le Bordeaux de François Mauriac, c'est d'abord le centre ancien, celui de la rue du Mirail, du côté de la Grosse Cloche, qui se poursuit autour de Sainte-Catherine et se prolonge au-delà des boulevards, vers Caudéran et Grand-Lebrun. Ce sont les lieux de l'enfance et de l'adolescence, les errances d'une famille où le père est absent, le parcours scolaire sous la coupe des marianistes. C'est aussi le Bordeaux du port, qu'à travers les fissures du beau décor classique de la place de la Bourse et de la Façade des quais, l'enfant-espion observe, guette, humant le fleuve et ébauchant ce qui deviendra son Bordeaux intérieur, celui dont il tiendra la chronique dans nombre de ses futurs romans. C'est encore le Bordeaux des jalles, des pins et de la lande : de Château-Lange à Gradignan au chalet maternel de Saint-Symphorien, et bien sûr à Malagar, que Mauriac investit à l'âge de raison. Et il s'agit en réalité de bien plus que cela. Au contraire d'un tableau réaliste, Michel Suffran retrouve un Bordeaux mauriacien habité, enchanté, recomposé à la lueur de l'oeuvre, où la description d'un lieu résulte de la fusion de plusieurs. La géographie urbaine, pour l'infini bonheur du lecteur, est métamorphosée par la puissance de la littérature.

01/2021

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté