Recherche

Jacques Boutelet, Geneviève Piniau

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Le Prix Jean d'Ormesson

En mars 2018, quelques mois après la disparition de Jean d'Ormesson, le 5 décembre 2017, sa fille Héloïse d'Ormesson annonce la création d'un prix littéraire pour lui rendre hommage. « C’est avec joie et fierté que je vous annonce la création du prix Jean d’Ormesson, qui sera décerné le 6 juin prochain au Centre national du livre (pour s’approcher de la date anniversaire de la naissance de mon père le 16 juin 1925) », explique-t-elle.

ActuaLitté

Dossier

Le prestigieux et convoité Prix Goncourt

Récompense la plus populaire, la plus médiatique et la plus convoitée de la rentrée littéraire, le Prix Goncourt rythme depuis plus d'un siècle la vie littéraire française en désignant un lauréat ou une lauréate, au début du mois de novembre. Pour l'éditeur du livre en question, l'annonce signifie la plupart du temps des ventes assez confortables à l'occasion des fêtes de fin d'année.

ActuaLitté

Dossier

Festival des Littératures européennes de Cognac 2021

Cette année, le LEC Festival nous emmène sur « la route du Danube », chère à Emmanuel Ruben. Éloignés des lecteurs depuis longtemps, la tentation de l’ailleurs a été forte. Que ce fleuve soit un pont entre nous et les peuples qui le bordent ! Stephan Zweig montre dans Le Monde d’hier combien nos destins sont liés. Les invités nous raconteront l’Histoire et des histoires, ils nous inviteront à écouter leur musique.

ActuaLitté

Dossier

Midam et Kid Paddle : l'appel du blork plus fort que tout

Savez-vous capturer un Blork ? Utiliser au mieux un copy 2000 ? Ce que devient l'argent une fois glissé dans le fente d'un bouffe-fric ? Kid Paddle est là pour répondre à toutes ces importantes questions existentielles, à une époque où jeux vidéo, ordinateurs et autres CD-ROM dirigent les loisirs des enfants... et des adultes.

Extraits

ActuaLitté

Pédagogie

Vaincre l'échec scolaire au collège. Par la découverte des métiers

" Il n'y a d'ânes que dans les prés !.... " Geneviève Piniau en a la certitude. Pourtant, chaque année, plus de 150 000 élèves quittent l'école sans diplôme, broyés et rejetés par le système. Pendant 10 ans, principale d'un collège de la banlieue parisienne, Geneviève Piniau a mené un combat contre l'échec scolaire et l'exclusion. Grâce à son énergie, sa passion et son charisme, elle a réussi à sauver de nombreux enfants en grande difficulté en leur proposant de découvrir un métier dès la classe de 4e. En débusquant leurs dons, en les valorisant, ils ont repris confiance en eux, se sont remis à travailler et sont sortis du collège avec un BEP, un CAP ou un Bac. Elle a osé alléger le poids de l'école et bouleverser les programmes. Une méthode révolutionnaire qu'elle raconte à travers des portraits à la fois émouvants et cocasses d'adolescents qui, sans elle, auraient sombré dans la délinquance. Geneviève Piniau, depuis 2003, est à la tête du lycée Robert Doisneau, à Corbeil-Essonnes, en zone d'éducation prioritaire, où elle poursuit sa croisade, en travaillant sur l'orientation et aidant les élèves à préparer un projet professionnel. Une enseignante hors du commun qui lance un message d'espoir à tous les parents en prouvant qu'aucun enfant n'est nul ou condamné à l'échec.

10/2005

ActuaLitté

Littérature française

Geneviève

"Toute l'affaire a duré douze mois. De ma vie, je ne me suis senti en désaccord si profond avec les saisons, les révolutions des astres, les équinoxes. Je me suis détaché pendant douze mois du système solaire. En fait de journal intime, j'ai, pour cette période, deux calendriers des PTT. sur lesquels j'ai mis quelques signes".

11/2012

ActuaLitté

Littérature française

Geneviève

Geneviève, née en 1927 dans un village de la Meuse, est emportée par un cancer foudroyant en 2016. Ce livre est la biographie d'une femme qui a traversé l'histoire. Dans les premiers chapitres, c'est la jardinière, la cuisinière, la femme élégante et séductrice, l'épouse qui apparaissent, un univers chatoyant. Elle met en place dans sa vie une sorte d'éternité heureuse, un sens de la beauté et un rapport apaisé à la mort. On la suit dans son enfance pendant la deuxième guerre, on la découvre dans sa vie d'institutrice, son vécu de mère et de grand-mère. Plus de quatre-vingts ans défilent. Quatre ans après sa mort, ce texte s'est imposé à sa fille, qui a esquissé un portrait kaléidoscopique, un hommage lumineux et tendre, écrit avec sensibilité, élégance et précision. C'est aussi l'universel des relations entre mères et filles sur plusieurs générations qui se dessine.

11/2021

ActuaLitté

Non classé

Geneviève - 1600

La mairie du Ve arrondissement de Paris conduit avec un succès remarqué une politique culturelle soutenue, qui s'ouvre sur des horizons les plus diversifiés. A l'aube du 1600e anniversaire de la naissance de sainte Geneviève, la mairie du Ve arrondissement ne pouvait manquer ce rendez-vous avec l'Histoire. Ses bâtiments occupent, avec ceux de la faculté de Droit, de la bibliothèque Sainte-Geneviève, du lycée Henri IV et du Panthéon, une position dominante, couronnant la Montagne dédiée à la patronne de Paris. Cette figure de l'époque mérovingienne a laissé au coeur de la capitale un héritage intellectuel et culturel considérable, qui se perpétue jusqu'à nous et dont le rayonnement a dépassé très largement le seul cadre parisien. L'association Art sacré II (lartsacre2. com) chargée de la réalisation de cette exposition, a été créée par Mgr Jean-Louis Bruguès, ancien bibliothécaire et archiviste du Saint-Siège. Ainsi cette structure peut-elle offrir toutes les conditions requises pour permettre, en collaboration avec les Archives nationales, le musée de la Légion d'Honneur, la bibliothèque du Saulchoir et bien d'autres institutions, la présentation d'une exposition à la hauteur d'un événement si mémorable.

11/2019

ActuaLitté

Beaux arts

Geneviève Asse

Figure majeure de la peinture française après la Seconde Guerre mondiale, Geneviève Asse a bâti son oeuvre à l'écart des modes. Peintre de la lumière et de l'espace révélés par sa Bretagne natale, elle adopte le bleu, couleur emblématique de sa palette. Elle décline depuis plus de soixante ans le "bleu Asse" qui "prend tout ce qui passe", et joue d'une infinité de valeurs dans ses vues maritimes inspirées par la presqu'île familière de Rhuys et l'Ile aux Moines où elle achète une maison en 1987. L'auteur, qui connaît bien l'artiste née à Vannes en 1923, nous fait pénétrer dans son univers et nous la fait suivre tout au long d'un parcours de vie très riche. Geneviève Asse passe son enfance dans le golfe du Morbihan avec la mer pour ligne d'horizon, ancrage de sa peinture. A Paris, en pleine Occupation, elle suit les cours à l'école nationale des arts décoratifs et s'engage fin 1944 dans la 1re DB comme conductrice ambulancière. De Belfort à Berlin elle participe à la campagne d'Alsace et d'Allemagne et prend part à l'évacuation du camp de Terezin. Après la guerre, elle dessine pour les maisons de tissus Bianchini Ferrier, Paquin. Liée d'amitié avec l'industriel et collectionneur Jean Bouret, elle rencontre par son intermédiaire Nicolas de Staël et Beckett, qui deviendra un ami fidèle, tout comme Bram Van Velde. Elle côtoie Poliakoff, Lanskoy, Charchoune, Geer Van Velde. Aux peintures blanches inspirées par la lumière du midi à la suite d'un séjour en Catalogne, succèdent dans les années 1970 des compositions en hauteur structurées par des lignes verticales ou horizontales suggérant des portes ou des fenêtres, "un fil tendu en équilibre", qu'elle reprend dans ses gravures. A partir des années 1980, le bleu envahit la toile et absorbe le vide. Une ligne de démarcation, blanche, rouge à la fin des années 1990, divise la surface pour des symétries décalées. La série "Stèles" (hommage à Victor Ségalen) est donnée en 2012 par l'artiste au musée national d'art moderne venant compléter les achats de l'Etat commencés dès 1955 et enrichir les donations de l'artiste au Centre Pompidou. Geneviève Asse a réalisé plusieurs commandes de vitraux à la cathédrale de Saint-Dié (1988) et à la Collégiale de Lamballe (1996). Plusieurs rétrospectives lui ont été consacrées : au musée de Reims, au musée d'art moderne de la Ville de Paris et récemment au musée de Rouen en 2009-2010. De nombreuses expositions dans les galeries Claude Bernard, Jan Krugier, Ditesheim et Maffei, Marwan Hoss, contribuent à sa reconnaissance internationale. A l'occasion de son 90e anniversaire, les musées de Montpellier, Vannes et le Centre Pompidou lui ont rendu hommage.

05/2015

ActuaLitté

Littérature française

Pour Geneviève

Le narrateur entreprend un long récit fragmentaire des circonstances importantes de sa vie, essentiellement les moments d'émotion et de désir provoqués par les lieux, les spectacles naturels : un blockhaus, la mer, la nuit, ou par des êtres : Yves, François, Geneviève. Ce récit, il le reprend, le commente pour arriver à ce que la substance de l'émotion et de la beauté soit arrachée à la mort et sauvée pour l'éternité. Quelques thèmes dominent, comme celui d'un blockhaus de la côte languedocienne, de la réputation dans le blockhaus, malgré l'interdiction de la mère. Ce roman est une méditation non sur l'homme, mais sur les sens de l'homme, qui sont à la fois une ouverture vers les autres et un domaine interdit. Ici, ce n'est pas le regard qui compte, mais l'oeil. Ce n'est pas le toucher qui importe, c'est la main et tout ce que la main suggère. C'est par un élan de tout l'être que le narrateur et son récit investissent les autres, en prennent possession bien plus qu'on ne pourrait le faire dans l'amour. Et cela jusqu'au vertige.

09/1978

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté