Recherche

Isabelle Beaujean

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Neige Interdite

Pour ceux qui aiment les romans initiatiques, la géométrie sacrée, la science fiction... Nous sommes en 2033. Un extrême en a remplacé un autre. La révolution a fait rage. Il fallait en finir avec les dieux et autres croyances ! Désormais, le monde méditatif s'inspirant du blanc, du vide, du silence, n'existe plus. Le BLANC est même devenu interdit ! Les villes se sont refermées sur elles-mêmes. Les campagnes, irrespirables, ont été abandonnées. Des technologies, des bonheurs artificiels ont été créés pour une vie plus pacifique. Tout a été traité chimiquement afin d'être coloré, ou bien on porte des lunettes qui teignent la vision ! Cependant, une soeur et son frère vont se rebeller : Abellyne, jeune femme hantée par son passé et Iram, peintre passionné qui n'attend que l'instant de rejoindre un petit groupe de révolutionnaires, réfugiés secrètement dans la "Cité des huit piliers". Une quête à partager ensemble... Une quête que le lecteur pourra s'approprier grâce au "répertoire initiatique" auquel l'auteure l'invite à prendre part en fin d'histoire. Un voyage propice au ressourcement, grâce au dessin-mandala que chacun pourra reproduire à son tour... afin que l'histoire n'en finisse jamais de se poursuivre.

07/2019

ActuaLitté

Littérature française

Les Saisons de l'Absence

Pour ceux qui aiment les romans initiatiques, l'aventure humaine, la science fiction... Nous vivons une bien drôle d'époque... Comment y échapper ? Comment en sortir, partir ou oser partir ? Jeune femme exaspérée par la société actuelle, Abell décide de prendre un billet de train pour le bout du monde ; là où l'attend sûrement quelque chose de neuf, quelque chose de meilleur. C'est au cours de son voyage qu'une série de "hasards" va la mener bien au-delà des terres, bien au-delà d'elle-même jusqu'aux confins d'une aventure dont les rencontres en seront le fil à dénouer. Personnage à part entière de l'aventure : "D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? ", le tableau de Paul Gauguin, sera le centre d'une énigme initiatrice pour cinq personnages, tous réUnis malgré eux pour devenir des Lumineux, des témoins privilégiés de ce fil ténu qui tisse les mondes du visible et du non-visible. Et tel un guide sacré, le fils du fils de la tribu des "Hiva Oa" rythmera leurs pas autant que leurs découvertes...

07/2019

ActuaLitté

Religion jeunesse

Isabelle

Les livres de la collection un prénom, un saint s'adressent aux enfants de moins de 10 ans. Au baptême, chacun d'eux reçoit un nom : le nom d'un saint ou d'une sainte qui est un peu leur " grand frère " ou leur " grande sœur ". Grâce à ce livre, l'enfant redécouvrira comment don saint patron ( ou sa sainte patronne ) est devenu l'ami de Dieu. Il apprendra à l'aimer.

01/1994

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Isabelle

Mon amour, voici ma dernière lettre... Vite ces quelques mots encore, car je sais que ce soir je ne pourrai plus rien te dire ; mes lèvres, près de toi, ne sauront plus trouver que des baisers. Vite, pendant que je puis parler encore, écoute : Onze heures c'est trop tôt ; mieux vaut minuit. Tu sais que je meurs d'impatience et que je m'exténue, mais pour que je m'éveille à toi, il faut que toute la maison dorme. Oui, minuit ; pas avant. Viens à ma rencontre jusqu'à la porte de la cuisine...

06/1972

ActuaLitté

Cinéma

Isabelle Huppert

Le livre indispensable pour les fans d'Isabelle Huppert ! C'est en 1993, alors qu'elle travaille pour les Cahiers du cinéma, que Carole Bellaïche photographie pour la première fois Isabelle Huppert, alors en répétition à Lausanne de la pièce Orlando, mise en scène par Bob Wilson. Un an plus tard, Carole a la surprise d'être contactée par l'actrice souhaitant être photographiée en Marlène Dietrich pour les besoins d'un film de Louis Malle (qui n'a jamais été réalisé). Cette séance, magique, marque le début d'une relation photographe-modèle qui ne s'est jamais interrompue. Femme aux mille visages, Isabelle Huppert partage avec la photographe un plaisir complice de l'image qu'aucune autre actrice ne possède. Suivront des dizaines de séances et de voyages, dont un au Brésil, tant d'expériences et de moments forts, des photos en studio, dans la rue, dans des cafés, seule ou en famille... Chaque série (dont de nombreuses images inédites) montre un visage différent de l'actrice : elle se transforme, elle est une autre, elle nous échappe, mystérieuse et quotidienne, c'est là sa magie.

10/2019

ActuaLitté

Littérature française

Antoine et Isabelle

Antoine et Isabelle. Quand ils se rencontrent à Barcelone en 1925, Antonio et Isabel rêvent d'une vie libre et neuve, à l'image des utopies du temps. Isabel a fui avec sa famille la misère de l'Andalousie, Antonio a gravi les échelons au grand hôtel Oriente. Avec ses camarades de rang, il s'enthousiasme pour la jeune République espagnole. Son engagement a tôt fait de l'entraîner dans le tourbillon de l'histoire : en 1936, il prend les armes, quittant à jamais Barcelone. La bataille de l'Ebre, la fuite précipitée avec la troupe en déroute, le camp de réfugiés dans les Alpes, où il retrouve sa jeune famille, puis le maquis, l'arrestation par les Allemands en 1943 et l'envoi au camp de Mauthausen, voilà où ses choix conduisirent l'homme vaillant et opiniâtre que fut le grand-père du romancier. Vincent Borel en effet ne cache pas ses intentions : rendre justice à ceux qui, installés en France, devinrent Antoine et Isabelle. En s'appropriant la mémoire des siens, l'écrivain prend la pleine mesure de la nécessité qu'a la littérature de témoigner. Se démarquant de la saga familiale, il inscrit le destin de ses proches dans l'épopée du vingtième siècle. L'histoire exemplaire de ses grands-parents est conduite en parallèle avec celle, non moins exemplaire, d'industriels lyonnais. De cette famille Gillet, aperçue par Antonio quand il était dans la claque de l'opéra de Barcelone, le romancier retrace les tribulations s'immisçant dans les mariages arrangés et les alliances stratégiques, il donne chair et corps à ces capitaines d'industrie que les soucis d'équilibre boursier et d'acquisition de brevets menèrent, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, à préserver coûte que coûte leurs intérêts. Le textile et la chimie étaient bien loin des idéaux de la Résistance. Alternant, dans une narration éblouissante, l'évocation des républicains espagnols et celle des nantis lyonnais, Vincent Borel convainc par l'intelligence de ses personnages : chacun a fait des choix, que le romancier ne s'arroge pas le droit de juger. D'éclairer plutôt, disant avec force et talent le pouvoir des mots.

08/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté