Recherche

Irfan Orga

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Une vie sur le Bosphore

Irfan Orga naît dans une famille prospère. au crépuscule de l'Empire ottoman. Sa mère, une jeune beauté mariée à treize ans. vit retirée du monde, comme il convient aux femmes turques de sa condition. Sa grand-mère paternelle règne sur la famille, en autocrate excentrique et capricieuse, déterminée à préserver coûte que coûte les traditions de son milieu. Lorsqu'éclate la Première Guerre mondiale, la famille est forcée des adapter à une existence jusqu'alors inconnue. Le Sultan est renversé, la Turquie devient une république et leur univers feutré bascule. C'est dans ce contexte tourmenté, émaillé de violences, de ruptures et d'actes de courage, qu'Irfan Orga construit son existence, jusqu'à son arrivée à Londres, en 1912. Sept ans plus tard, il écrit le récit de sa vie sur le Bosphore.

02/2010

ActuaLitté

Littérature étrangère

Olga

L'est de l'empire allemand à la fin du XIXe siècle. Olga est orpheline et vit chez sa grand-mère, dans un village coupé de toute modernité. Herbert est le fils d'un riche industriel et habite la maison de maître. Tandis qu'elle se bat pour devenir enseignante, lui rêve d'aventures et d'exploits pour la patrie. Amis d'enfance, puis amants, ils vivent leur idylle malgré l'opposition de la famille de Herbert et ses voyages lointains. Quand il entreprend une expédition en Arctique, Olga reste toutefois sans nouvelles. La Première Guerre mondiale éclate, puis la Deuxième. A la fin de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qui lui est proche comme un fils. Mais ce n'est que bien plus tard que celui-ci, lui-même âgé, va découvrir la vérité sur cette femme d'apparence si modeste. Bernhard Schlink nous livre le récit tout en sensibilité d'un destin féminin marqué par son temps. A travers les décennies et les continents, il nous entraîne dans les péripéties d'un amour confronté aux rêves de grandeur d'une nation.

01/2019

ActuaLitté

Littérature française

Olga

"Oscar n'a pas eu de femme dans sa vie. Juste sa mer. Il a eu l'habitude d'être bercé par les vagues plutôt que par l'amour, et sa violente réaction à l'égard d'Olga montre à quel point il peut en avoir peur. Ca me fait sourire. Moi aussi j'ai eu peur face à elle, peut-être même encore maintenant. Te rends-tu compte, Olga, de l'effet que tu fais ? J'ai fini par les retrouver un soir, en grande discussion devant la cheminée où ils faisaient sécher leurs manteaux qui avaient apparemment pris la neige. Oscar avait un air apaisé que je ne lui avais pas vu depuis longtemps. Elle avait gagné. Je suis allé les rejoindre et je me suis dit que plus rien ne me manquait désormais."

09/2021

ActuaLitté

12 ans et +

Genocidal Organ

Dans un futur proche, dix ans après la destruction de Sarajevo par une bombe atomique de fabrication artisanale d'origine terroriste, les pays développés se sont transformés en sociétés sous très haute surveillance. Chaque Etat applique un contrôle sévère des données personnelles de ses citoyens, via un système de puce électronique sous-cutanée imposé. Les pays en voie de développement, eux, sont en proie aux guerres civiles incessantes. Les Etats-Unis créent alors une nouvelle armée de renseignements, dont la mission principale est l'élimination des criminels de guerre où qu'ils soient. Clavis Shepherd, capitaine de cette armée d'un genre nouveau, reçoit l'ordre d'assassiner un certain John Paul, citoyen américain accusé de provoquer et d'entretenir des situations génocidaires dans les pays du tiers-monde...

03/2019

ActuaLitté

Théâtre

Villa Olga

Un vaudeville. Une comédie policière sur fond de Côte d'Azur, de rengaines surannées et d'assassinats de dignes rombières. Avec une femme forcément sublime affublée d'un oligarque forcément russe. On apprend très vite qu'elle est surveillée de près par un détective esthète et poursuivie par un ancien amant... fort fraternel. Pourtant, rien de tout cela ne semble vrai. Tout est mouvant, voire bancal, comme les rivages vers lesquels flotte cette histoire de faux semblants où seule la femme est sincère, même quand elle ment... L'auteure se joue des lois du triangle amoureux et, par le rythme rapide, les quiproquos subtils, les confessions absurdes... offre une parenthèse délicieuse, paradoxale et farfelue en adressant quelques pieds de nez aux règles du genre.

01/2011

ActuaLitté

Guides étrangers

Iran



01/1957

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté