Recherche

Ingrid Kragl

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Ingrid

Ingrid est berlinoise. 1943 : Brême saisit par hasard sa vie oisive dans l'activité d'une grande cité vidée de ses hommes allemands au combat, mais où la Polizei, les usines d'armement, les vols nocturnes des bombardiers syncopent chaque jour les existences d'une humanité hétéroclite, rabattue de tous les coins de l'Europe asservie. Monde d'une vitalité impudente et rusée qui s'agite autour de Madame Blanche, de Robert, de Théo le Hollandais et de trop jeunes petites Allemandes, où Pierre, l'étudiant en maths, cherche à résoudre le difficile problème de la conquête d'une femme, Ingrid à l'âge éclatant. Création littéraire où la réalité de la guerre, de l'Allemagne, de Brême, de l'usine est présente dans ses moindres détails, mais en même temps transfigurée, interprétée, décryptée par la profondeur de la poésie.

09/1976

ActuaLitté

Actualité et médias

Ingrid

Ingrid Betancourt a été prise en otage, en compagnie de Clara Rojas, le 23 février 2002 par les FARC. Elle se rendait à San Vicente del Caguàn pour témoigner de sa solidarité avec le maire - élu de son petit parti Verde Oxigeno - et les habitants de ce village qui avaient accueilli les négociations de paix. La fin des discussions entre gouvernement et guérilla allait laisser place à la violence des armes et replonger le pays dans ses affres. Pour honorer sa parole, Ingrid a défié la peur, le danger et la guerre. Elle a mené des combats, affronté les critiques, rêvé d'une autre Colombie. Je veux faire partager le souvenir lumineux de cette femme libre, courageuse, à l'idéal chevillé au corps. Livrer le récit de son engagement, de ses espoirs et de ses défaites dans une Colombie gangrenée par la violence et les méfaits de la corruption. Sa voix intransigeante résonne encore à l'adresse des FARC: "/No màs secuestros! Plus d'enlèvements!" S. C

02/2008

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

Manger du faux pour de vrai. Les scandales de la fraude alimentaire

La fraude alimentaire est un business juteux. Et pour cause : vendre de la nourriture trafiquée, illégale, contrefaite, contaminée est moins risqué — et parfois plus rentable — que de s'adonner au trafic de drogue ou d'armement. Etayée d'exemples hallucinants et de nombreux témoignages, cette enquête décrypte, preuves à l'appui, un phénomène savamment occulté. Elle remonte les filières, dresse le portrait des fraudeurs, explique pourquoi et comment des entreprises sortent des clous. Et montre que, dans tous les pays, France comprise, en plus des trafiquants à la petite semaine, le crime organisé écoule de faux produits via les supermarchés, les restaurants ou sur Internet. Des exemples ? Savez-vous que du thon avarié subit des injections chimiques pour revenir sous un bel aspect dans nos assiettes ? Que certains miels ne sont pas d'abeille ? Que les mafias infiltrent le marché des fruits et légumes ? Que le faux bio existe, comme le faux made in France, les faux pesticides, la tricherie sur les grands vins, l'huile d'olive sans olives ? Vous pensiez le scandale de la viande de cheval terminé? Détrompez-vous. Le pire : face à un péril qui prend de l'ampleur, les autorités sont débordées. Et l'industrie agroalimentaire sait, mais ne dit rien. Heureusement, des solutions existent. Car manger du faux pour de vrai, personne ne le veut !

03/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Ingrid Caven

Nuit de Noël au bord de la mer du Nord en 1943 : une petite fille de quatre ans chante Nuit sacrée pour les soldats d'Adolf Hitler. Un demi-siècle plus tard, chanteuse et actrice de cinéma connue, elle donne, à la fin d'une réception officielle, un bref récital dans la Citadelle de David à Jérusalem. Infirme et presque aveugle dans sa jeunesse, elle est devenue cette femme qui, sur scène, a " le sang-froid d'un torero, la concentration d'un moine bouddhiste et la vitale fantaisie d'une animatrice de bordel ". Ça, c'est l'héroïne. Il y a aussi une robe de satin noir que lui coupe, à même la peau, le grand couturier, un mystérieux manuscrit près du lit de mort du célèbre cinéaste qui a été son mari, le yacht d'un producteur flamboyant entouré de sa cour de filles et de bouffons : tout ce qu'il faut pour un roman de gare. Mais l'écriture, qui mélange la sèche brutalité des documents avec le ton des contes de fées et du rêve, les dispositifs raffinés du montage et une forte musicalité transforment tout cela en un pur objet littéraire.

06/2002

ActuaLitté

Littérature française

Ingrid T.

Sur la côte normande, un infirmier à domicile au passé chaotique et au présent essoufflé se souvient de sa rencontre avec Ingrid. De nationalité danoise, la vieille femme avait échoué dans le même village, bien des années auparavant. Ingrid est une "taiseuse" et ce n'est qu'après sa mort que le narrateur apprendra les raisons de cet exil.

01/2018

ActuaLitté

Actualité et médias

Au nom d'Ingrid

23 février 2002, sud de la Colombie : Ingrid Betancourt, candidate à la présidence de la République, est enlevée en pleine campagne électorale par un mouvement guérillero. Depuis ce jour, détenue quelque part dans la jungle, elle partage le sort de trois mille autres "kidnappés". Pions dans un vaste et tragique jeu de pouvoir, ils subissent une captivité qui peut les mener à la mort. Rien ne destinait Juan Carlos Lecompte, l'époux d'Ingrid, à ce combat quotidien pour faire libérer sa femme, "punie" pour avoir voulu faire entendre une autre voix, une voix citoyenne, une voix d'intégrité, là où l'on n'entend, le plus souvent, que le bruit des armes. C'est la chronique de ces années de lutte que nous livre Juan Carlos Lecompte. Son récit vibrant et passionné dessine en creux le portrait d'une femme d'exception et brosse le triste tableau d'un pays comme prédestiné à la tragédie. Mais ce cri lancé au nom d'Ingrid est aussi un cri d'espoir, pour elle comme pour tous les otages. Pour que cesse l'hypocrisie. Pour que reprennent les négociations. Pour que ce cinquième anniversaire de son enlèvement soit aussi l'heure de sa libération.

02/2007

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté