Recherche

Howard Zinn

Extraits

ActuaLitté

Sciences historiques

Howard Zinn. Une vie à gauche

La vie d'Howard Zinn (1922-2010) fut pleine de contrastes : après s'être engagé comme bombardier pour combattre le fascisme, il devint un pacifiste convaincu ; né d'une famille pauvre, il obtint un doctorat en histoire à l'université Columbia ; professeur blanc, il enseigna dans un collège pour jeunes filles noires à Atlanta ; érudit, il restera dans les mémoires comme l'auteur d'Une histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours. Non seulement Howard Zinn a-t-il bouleversé notre façon d'aborder l'histoire, mais il en a été lui-même un acteur à part entière. S'étant trouvé au coeur des événements marquants de l'histoire contemporaine des Etats-Unis - de la Seconde Guerre mondiale aux invasions de l'Afghanistan et de l'Irak, en passant par le maccarthysme, les luttes pour les droits civiques et celles contre la guerre du Vietnam -, il pourrait être le héros d'un roman historique autant que le catalyseur d'une réflexion sur la tâche de l'historien. Pour tous ceux qui ont été touchés ou inspirés par l'engagement politique d'Howard Zinn et par sa vision "populaire" de l'histoire, cette biographie, agrémentée de photos inédites de la collection familiale, constituera un ouvrage essentiel.

05/2013

ActuaLitté

Sciences politiques

Désobéissance civile et démocratie. Sur la justice et la guerre

Notre manière de penser est une question de vie ou de mort. Si ceux qui tiennent les rênes de la société se montrent capables de contrôler nos idées, ils sont assurés de rester au pouvoir. Nul besoin de soldats dans les rues. Nous nous contrôlerons nous-mêmes. Notre ordre social résulte d'un processus de sélection au cours duquel certaines idées sont promues par le biais de puissantes machines culturelles. Nous devons réexaminer ces idées et comprendre comment elles s'opposent à notre expérience du monde. Nous serons alors en mesure de contester l'idéologie dominante. De l'exercice de la justice aux motivations réelles des guerres, en passant par les conditions d'entretien de la violence économique et sociale, l'auteur illustre la manière dont la tenue des affaires du monde, c'est-à-dire de nos affaires, devrait être entre nos mains. Et toujours chez Howard Zinn le même optimisme sur la nature et le destin de l'humanité : l'histoire ne réserve que des surprises, et elles ne sont pas toutes mauvaises.

03/2010

ActuaLitté

Histoire internationale

La bombe. De l'inutilité des bombardements

D'Hiroshima à l'Irak, en passant par la guerre du Vietnam, les bombardements aériens sont au cour de la stratégie militaire américaine. Des analystes ont réfuté l'utilité stratégique de cette pratique, en montrant qu'elle relève davantage de la "passion technologique" que de la "raison militaire". Selon Howard Zinn, cette critique est recevable, mais trop courte. Il faut, soutient-il dans cet essai, condamner les bombardements intensifs en raison des atrocités qu'ils infligent à des centaines de milliers d'êtres humains, pour la plupart des civils. Quiconque saisit l'horreur des tapis de bombes, des bombes incendiaires et de la bombe atomique comprendra que rien ne les justifie pas même une "guerre juste". Howard Zinn parle d'expérience. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a participé de plein gré à des bombardements, dont celui de la ville de Royan, en France. Il accueillit avec joie le bombardement atomique d'Hiroshima parce qu'il mettait fin à la guerre. Dans La bombe, il raconte comment la prise de conscience des conséquences de ces événements a fait de lui un farouche opposant à la politique militaire américaine.

06/2011

ActuaLitté

Histoire internationale

Se révolter si nécessaire. Textes & discours (1962-2009)

Ce n'est pas seulement qu'un président soit un politicien. Le pire est qu'il soit entouré de politiciens. Et nous, nous sommes des citoyens. Nous ne devons donc pas voir le monde à travers leurs yeux, en disant : "Bon, il faut faire des compromis, il faut faire ce choix pour des raisons politiques." C'est la situation dans laquelle se trouvaient les abolitionnistes avant la guerre de Sécession, quand on leur disait : "Ecoutez, il faut voir ça du point de vue de Lincoln." Or Lincoln ne pensait pas que la première des priorités était d'abolir l'esclavage. Pourtant, le mouvement anti-esclavagiste en était convaincu. Alors les abolitionnistes dirent : "Nous allons exprimer notre propre position, et nous le ferons avec une telle force que Lincoln sera obligé de nous écouter." Telle est notre histoire. Chaque fois qu'un progrès a eu lieu, c'est parce que les gens se sont comportés comme des citoyens, et non comme des politiciens. Ils ne se sont pas contentés de râler. Ils ont travaillé, ils ont agi, ils se sont organisés et se sont révoltés si nécessaire.

09/2014

ActuaLitté

Sciences historiques

L'impossible neutralité. Autobiographie d'un historien et militant

Je peux comprendre que ma vision de ce monde brutal et injuste puisse sembler absurdement euphorique. Mais pour moi, ce qu'on disqualifie d'idéalisme romantique ou du voeu pieux se justifie quand cela débouche sur des actes susceptibles de réaliser ces voeux, de donner vie à ces idéaux. La volonté d'entreprendre de tels actes ne peut se fonder sur des certitudes mais sur les possibilités entrevues au travers d'une lecture de l'histoire qui diffère de la douloureuse énumération habituelle des cruautés humaines. Car l'histoire est pleine de ces moments où, contre toute attente, les gens se sont battus ensemble pour plus de justice et de liberté, et l'ont finalement emporté - pas assez souvent certes, mais suffisamment pour prouver qu'on pourrait faire bien plus. Les acteurs de ces luttes en faveur de la justice sont les êtres humains qui, ne serait-ce qu'un bref moment et même rongés par la peur, osent faire quelque chose. Et ma vie fut pleine de ces individus, ordinaires et extraordinaires, dont la seule existence m'a donné espoir.

03/2013

ActuaLitté

Documentaires jeunesse

Une histoire populaire des Etats-Unis pour les ados. Volume 1, 1492-1898 : La conquête

Howard Zinn retrace l'histoire des Etats-Unis du point de vue des esclaves, travailleurs, immigrés, femmes, Indiens, de tous ceux que l'histoire officielle oublie souvent. Une relecture originale des politiques et des résistances qui ont façonné les Etats-Unis. Ce premier volume s'ouvre sur l'arrivée de Christophe Colomb au Nouveau Monde, vue par les yeux des Indiens Arawak. Entre luttes anti-impérialistes et guerre hispano-américaine, le mythe de la conquête glorieuse laisse place à une réalité autrement amère.

11/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté