Recherche

Hervé Kempf

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Margery Kempe

Traditionally, the feminist movement in England is dated at the threshold of the eighteenth century. A close reading of The Book of Margery Kempe has revealed irrefutable evidence of much earlier roots. To her reputation as a minor mystic and the author of the first autobiography in the English language can be added a greater claim. The Book, Margery Kempe's record of her struggle for self-definition, demands inclusion among the serious contributions to feminist literature.

07/1994

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

Que crève le capitalisme

La catastrophe écologique est enclenchée, la crise du coronavirus a fracturé le monde entier. Un responsable : le capitalisme. En saccageant le service public de la santé, il a transformé un épisode grave mais gérable en désastre. En poursuivant la destruction des écosystèmes, il a mis en contact des virus mortels avec la population humaine. En aggravant les inégalités, il a plongé des dizaines de millions de personnes dans la misère. Le gong avait pourtant déjà retenti lors de la crise financière de 2008. Mais plutôt que de se remettre en cause, les capitalistes ont formé un nouveau paradigme : l'avenir sera technologique, fondé sur la numérisation et l'intelligence artificielle. Il conduira à une nouvelle élite hybridée avec les machines. Et la masse de l'humanité sera rejetée dans le chaos climatique, au prix d'un apartheid généralisé. Il faut rejeter cette vision mortifère. L'oligarchie est aujourd'hui une caste criminelle. On ne la convaincra pas, on la contraindra. Des stratégies de résistance sont nécessaires, possibles et nombreuses. Cet ouvrage est un appel à dépasser le fatalisme et à entrer en lutte. Car le capitalisme vacille. Et c'est tant mieux : il est temps que s'ouvre le monde nouveau.

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

Fin de l'Occident, naissance du monde

Cessons de nous raconter des histoires sur "la crise" ! Et regardons de face le coeur du problème qui se pose à la société humaine en ce début du XXIe siècle : les contraintes écologiques interdisent que le niveau de vie occidental se généralise à l'échelle du monde. Il devra donc baisser pour que chacun ait sa juste part. Autrement dit, l'appauvrissement matériel de l'Occident est inéluctable. Comment allons-nous vivre cette mutation : en changeant nos sociétés pour nous adapter au mieux à ce nouveau monde, ou en nous opposant au sens de l'histoire, au prix d'un déchaînement de la violence ? Déjà en cours de traduction dans plusieurs langues, ce récit phosphorescent d'idées originales prend comme fil conducteur les tribulations de l'humanité depuis son apparition sur terre. Captivant et à rebours du discours dominant, il nous invite à une dérangeante lucidité. Mais ce livre est également habité par un optimisme communicatif : oui, un nouveau monde est possible.

01/2013

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

Tout est prêt pour que tout empire. Douze leçons pour éviter la catastrophe

Désastre écologique, néo-libéralisme, terrorisme : voici les trois menaces qui obscurcissent le présent. On pourrait les croire distinctes. Elles sont les manifestations enchevêtrées d'une évolution commune amorcée au début des années 1980. Pour comprendre le présent, il faut retracer l'histoire surprenante de ces décennies qui ont changé le monde. Et analyser le désordre actuel à rebours des discours dominants. Le changement climatique et l'érosion de la biodiversité déterminent l'avenir. L'intégrisme prospère sur le vide de sens de l'époque. L'oligarchie poursuit sa montée en autoritarisme. Au coeur du danger, des inégalités insupportables nourrissent ressentiment et colère. Le monde peut-il échapper à la guerre civile mondiale ? Oui. Les forces et idées nouvelles que décrit ce livre peuvent nous remettre sur le chemin de paix.

01/2017

ActuaLitté

Actualité et médias

Notre-Dame-des-Landes

La commune de Notre-Dame-des-Landes vit, depuis plusieurs siècles, de l’agriculture et de l’élevage. Un projet d’aéroport sur les terres de la commune, lancé au début des années 70 et concrétisé il y a quelque temps avec la mise en œuvre du projet d’aéroport du Grand-Ouest, a provoqué un soulèvement en pays nantais contre l’Etat et les principaux élus locaux (UMP et PS). Autour des agriculteurs directement concernés s’est formé un « mouvement citoyen », comprenant certains élus locaux, la Confédération paysanne, des associations de défense de l’environnement, mais aussi une nouvelle génération d’activistes qui occupent la ZAD (zone d’aménagement à défendre). Tous contestent ce projet au nom de la protection des terres agricoles, de la lutte contre l’effet de serre et d’une vision nouvelle de la vie commune. Bref, impossible de voir dans le différend la traditionnelle opposition entre intérêt général et intérêts privés. Pour en avoir le coeur net, Hervé Kempf s’est rendu à plusieurs reprises sur les lieux, et il s’est pris de passion pour ce qu’il y a vu : c’est qu’au-delà des formes que prend la résistance populaire au projet, le soulèvement de Notre-Dame-des-Landes esquisse les contours d’une nouvelle société politique. Histoire et état des lieux, reportage, analyse politique : tels sont les trois moments de cette enquête, qui s’annonce comme une nouvelle façon de pratiquer le métier de journaliste – à l’abri des pressions politiques et des intérêts privés.

02/2014

ActuaLitté

Développement durable-Ecologie

L'oligarchie ça suffit, vive la démocratie

Sommes-nous en dictature? Non. Sommes-nous en démocratie? Non plus. Les puissances d'argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entamées. Dans tous les pays occidentaux, la démocratie est attaquée par une caste. En réalité, nous sommes entrés dans un régime oligarchique, cette forme politique conçue par les Grecs anciens et qu'ont oubliée les politologues: la domination d'une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l'ensemble des citoyens. Si nous voulons répondre aux défis du xxle siècle, il faut revenir en démocratie: cela suppose de reconnaître l'oligarchie pour ce qu'elle est, un régime qui vise à maintenir les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Car la crise écologique et la mondialisation rebattent les cartes de notre culture politique: l'Occident doit apprendre à partager le monde avec les autres habitants de la planète. Il n'y parviendra qu'en sortant du régime oligarchique pour réinventer une démocratie vivante. Si nous échouons à aller vers la Cité mondiale, guidés par le souci de l'équilibre écologique, les oligarques nous entraîneront dans la violence et l'autoritarisme. Au terme de ce récit précisément documenté mais toujours vivant, le lecteur ne verra plus la politique de la même façon.

01/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté